Derniers sujets
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Domaines du Pélican 2012 et Marquis d'Angerville 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Domaines du Pélican 2012 et Marquis d'Angerville 2010

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 21 Mar 2014 - 11:03

Après avoir la chance de le rencontrer en Bourgogne, c’est avec un grand plaisir que je retrouvais Guillaume d’Angerville afin de déguster les 2010 du Domaine, mais également de découvrir sa nouvelle aventure jurassienne.

2012 est le premier millésime du Domaine du Pélican situé en Arbois. Les blancs sont vinifiés en mono-cépage, toujours ouillés, alors que le rouge est issu d’un assemblage de pinot noir (60%), poulsard (30%) et trousseau (10%). Jacques d’Angerville a toujours dit à son fils que du vin, ça ne se fait pas par téléphone. Il était donc important pour Guillaume de pouvoir surveiller l’opération de près, lui qui peut rejoindre à pied toutes ses vignes en moins de 15 minutes depuis les portes du Domaine. Une heure de voiture suffit pour arriver à Arbois en provenance de Volnay.

Domaine du Pélican chardonnay arbois 2012 : Nez de fruits jaunes mûrs, de caramel au sel et de fumée. Bouche vigoureuse, d’impression crayeuse, avec une finale saline et citronnée. Peu de gras, bel éclat et longueur correcte. Le nez porte un peu les marques du bois, mais la bouche fait dans un style chablisien. Bien.

Domaine du Pélican savagnin ouillé arbois 2012 : Nez discret, mais profond, qui se révèlera complexe à l’aération sur des notes de mangue, de papaye (qui rapproche réellement le savagnin des traminers, famille à laquelle il appartient), de menthol, doublé d’une minéralité qui s’exprime sous la forme de cailloux chauds. Attaque assez ample et grasse, puis une vive acidité se manifeste et propulse longuement le vin en bouche. Finale vigoureuse, longue et saline. J’ai beaucoup aimé ce vin original et éclatant. Très bien.

Domaine du Pélican Cuvée Trois Cépages arbois 2012 : Nez un peu poussiéreux/réduit aux premiers abords. Il s’ouvre dans un registre gourmand sur la pivoine, la cannelle, les fraises au poivre. La bouche est craquante, juteuse, franche et fraîche. Longueur étonnante pour ce vin gourmand, finement épicé, vigoureux sans être rustique. Très bon vin de casse-croûte! Bien, voire plus.

Ce n’était pas la première fois que je goûtais des blancs du Jura dits ouillés, mais c’étaient la première fois que ces vins n’avaient aucune trace de jaune! Guillaume d’Angerville explique cela par des techniques peut-être un peu différentes, mais surtout par le fait qu’il n’y a aucun vin élevé sous voile dans ses chais, donc pas de contamination par la flore des vins sous voile.

Nous avons ensuite enchaîné sur les vins du Domaine d’Angerville :

Bourgogne rouge 2010 : Nez un peu réduit qui s’ouvrira sur les fruits rouges frais, avec un beau registre épicé. Bouche croquante, avec du fond et une belle harmonie. Longueur correcte, bien fraîche. Pas le Bourgogne le plus séduisant, mais belle introduction aux vins du Domaine par sa pureté et sa concentration. Bien.

Volnay 1er cru Clos des Angles 2010 : Historiquement, les fruits de cette vigne étaient assemblés dans la cuvée ronde 1er cru. Depuis l’achat d’une seconde parcelle de 0.5ha en 2007, le Domaine l’embouteille séparément. Fruit noir et réglisse au nez. Matière ample, fraîche en bouche, avec de belles notes de violette et d’encens. Jolie longueur. Un vin généreux, typique d’un cru de bas de coteau, savoureux et plutôt ouvert, mais moins précis, éclatant et long que les autres crus de la gamme. Très bien.

Volnay 1er cru Caillerets 2010 : Minéralité fumée au nez, avec des notes de fruits rouges et de fleur fraîche. Bouche précise, svelte, détaillée, classique. Longue finale parfumée et tonique. Vin très fin et précis qui ne pourrait contraster davantage avec le précédent. Un très beau terroir, mais un cru un peu moins concentré que ceux qui allaient suivre, probablement à cause de l’âge des vignes. Très bien, voire plus.

Volnay 1er cru Taillepieds 2010 : On gagne ici un degré en intensité aromatique et en profondeur au nez. Ensemble détaillé, précis, qui demande un peu d’air, sur les fruits rouges et noirs éclatants de fraîcheur, de violette et d’encre. La bouche est droite, athlétique, svelte, mais sans dureté tant les tanins, malgré leur abondance, sont fins. Très longue finale taillée au couteau, précise et salivante, finement épicée. Alors que Guillaume d’Angerville trouve ce vin masculin de part son côté sculptural, je ne peux m’empêcher de le trouver féminin par sa tension, sa finesse aromatique, son caractère précis, contenu, tout en longueur. Excellent, voire plus.

Volnay 1er cru Champans 2010 : Nez plus mûr, sur des notes de fruits rouges sauvages, de fourrure, de cacao et d’épices douces. La bouche est séveuse, richement constituée, mais préservant un éclat et une harmonie absolument magnifiques. Finale puissante, un rien sauvage, large et persistante. Beaucoup de concentration et de maturité dans ce vin qui demeure néanmoins précis et d’une grande élégance. Ici aussi, je me permets de diverger de M. d’Angerville qui trouve les courbes de ce vin plutôt féminines alors que j’associe sa virilité et son caractère plein à un cru plus masculin. Encore une fois, un vin très différent du précédent, également grand il me semble. La beauté dans tout ça, c’est de n’avoir pas à choisir mais de jouir des deux! Excellent, voire plus.

Volnay 1er cru Clos des Ducs Monopole 2010 : Alors que je l’attendais plus réservé, c’est potentiellement le nez le plus expressif de la soirée : fruits rouges frais et confits, fourrures, cacao, iris, cannelle, poivre blanc. Sorte de synthèse entre les deux précédents, il offre une gamme large et complexe. Bouche savoureuse, éclatante, finement poivrée. Le supplément de matière couvre encore la structure de ce vin d’une étonnante gourmandise. Peut-être les autres ont-ils commencé à se replier sur eux-mêmes et que celui-ci suivra sous peu. Longueur ahurissante en finale avec une minéralité prégnante. Potentiellement superbe.

Meursault 1er cru Santenots 2010 : Nez qui évoque les champagnes blanc de blancs, sur le citron confit au sel, la brioche chaude, avec une touche rancio/grillée. Bouche droite, acide, de bonne longueur, mais un peu mince il me semble. Jolie longueur, sur le beurre salé et les embruns marins. Un meursault atypique, peu texturé, résolument salin. Bien, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7492
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Domaines du Pélican 2012 et Marquis d'Angerville 2010

Message par Frederik Boivin le Ven 21 Mar 2014 - 11:22

merci Vincent pour ce, encore une fois, superbe CR.
J'aurais bien aimé y être...
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1801
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 43
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Domaines du Pélican 2012 et Marquis d'Angerville 2010

Message par Frederick Blais le Ven 21 Mar 2014 - 11:54

Superbe soirée en effet, pas le temps pour un CR mais j'ai été impressionné par la qualité des Bourgognes 2010 et le 3 Cépages du Jura, vraiment bien fait et sur leur premier millésime en plus.
avatar
Frederick Blais

Messages : 1849
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Domaines du Pélican 2012 et Marquis d'Angerville 2010

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum