Derniers sujets
Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Semaine du 9 mars 2014

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 9 mars 2014

Message par Alain Roy le Lun 10 Mar 2014 - 20:46

Charmes-Chambertin GC 2010, Dominique Gallois, acheté en 2013, 135$.

Je dirais que c'est grenat...Assez profond, limpide, petit collet tout rose. Ça sent beaucoup l'élevage...Bois, caramel, vanille. S'il y a du fruit, il est bien confit. Il explose en bouche. En tout sens, en complexité. Dense mais pas lourd, gras mais aérien, acidité tranchante mais plaisante, full fruité, il me mêle dans ma tête ce vin costaud mais pas dangereux, je perds ma mesure pour ce Charmes d'inconnu, pas cher en plus, anyway je ne suis pas obligé de le juger, je peux juste le boire avec mon steak !

Au final le vin et le steak étaient pas fameux, comme passer du sirop pour la toux à la semelle de botte...Heureusement les pétates québécoise salées au sel anglais ont sauvé la farce.

Alain Roy

Messages : 1655
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Château Larose Perganson

Message par Patrick Ayotte le Mar 11 Mar 2014 - 11:25

Château Larose Perganson Cru Bourgeois Haut-Médoc 2010

Robe foncée et violacée. Nez sur le fruit noir, les épices, le cèdre. En bouche, belle matière, présente sans être lourde et à mon avis, plutôt approchable (une bonne heure de carafe est par contre grandement recommandé). Saveurs de petits fruits, d’épices, de chocolat amer, de torréfaction, de tabac, de bois qui ne domine pas le reste des saveurs et une acidité qui aide au maintien de l’ensemble. Assez long et frais et les tannins, bien que présent, ne sont pas agressifs. Vivra sûrement une dizaine d’années, mais pourra être bu assez jeune.

Sans être incroyable, bon Bordeaux offert à bon prix.

Fait de 60% Cabernet-Sauvignon et 40% Merlot, élevage de 12 à 16 mois, vignes d’âge moyenne de 35 ans. Fait 14% d’alcool.

Patrick Ayotte

Messages : 2722
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par hugo lanteigne le Mar 11 Mar 2014 - 15:22

Quelque vin bu lors du souper-dégustation mensuel de notre groupe de dégustation.

Domaine Huet, vouvray le mont 2010

Une journée d'aération. Le vin très droit, bien sec, sur des arômes de lime, de citron, de fleur avec une pointe minéral(eau de roche). Excellent avec le céviche de pétoncle et crevette, au agrume et jalapeno. Très certainement bu trop jeune, la prochain ne sera pas ouvert avant au moin 2018-2020! Excellent!

Domaine Belle Crozes-Hermitage Cuvée Louis Belle

Beau vin violacé sur des arômes de fruit noir, fumée-boisé, poivré avec de légère note de réglisse. Le boisé est relativement puissant pour un crozes. Bouche droite, riche, structurelle mais pas austère. On s'est régaler avec le feuilleté au champignon-oignon-chèvre-roquette-viande fumée. A l'aveugle, j'ai trouver le cépage et l'appellation, mais pas le producteur... La bouteille aura besoin d'un peu de repos pour digéré son bois mais je suis confiant de son avenir. Bien++

Château La Tour-Martillac Blanc 2005

Nez sur des arômes d'agrume confit, de pêche, fleur séché avec des notes de pierre à fusil. Bouche texturer, certaine richesse, le restant frais et harmonieux. Captain Vino et moi l'avons trouver à l'aveugle! Très bon mais a point, ce n'est pas nécessaire de l'attendre plus longtemps. Très bien-

Domaine Dönnhoff, Norheimer Kirschheck Riesling Spätlese 2010

Toujours aussi bon, mais le vin semble ce refermer, même après 6 heurs de carafe, l'aromatique restait très primaire(agrume frais + minéral) mais la bouche reste aérienne, un peu de sucre balancer par une belle acidité vivifiante. A très bien passé sur les fromages. Mérite d'être oublier 3-4 ans. Très bien


Dernière édition par hugo lanteigne le Mar 11 Mar 2014 - 16:19, édité 1 fois

hugo lanteigne

Messages : 21
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Michel Therrien le Mar 11 Mar 2014 - 16:10

Alain Roy a écrit:Charmes-Chambertin GC 2010, Dominique Gallois, acheté en 2013, 135$.

......... il me mêle dans ma tête ce vin costaud mais pas dangereux, je perds ma mesure pour ce Charmes d'inconnu, pas cher en plus, anyway je ne suis pas obligé de le juger, je peux juste le boire avec mon steak !


Salut Alain,
Toujours intéressant de te lire.
Simplement mentionné qu'un Charmes à 135$.....c'est assez cher....pas trop mais dans le prix de plusieurs producteurs reconnus il me semble.
Plusieurs Charmes-Chambertin entre 125-150$. Ceux à plus de 200$....trop cher pour la plupart, pour ce grand cru pas toujours grand!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7301
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Alain Roy le Mar 11 Mar 2014 - 20:08

Je pensais que c'était pas cher vu que c'est un grand cru...conclusion simpliste je l'avoue, j'ai mis tout les grands crus dans le même panier ! Merci pour l'info Michel !

Alain Roy

Messages : 1655
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par daniel.seriot le Mer 12 Mar 2014 - 7:09

Le vin a été servi avec une épaule de chevreuil accompagnée d'un chutney d'airelles, et de petits oignons grelots glacés.
Le vin a été mis en carafe quatre heures avant la dégustation, après avoir été goûté à l'ouverture de la bouteille.

Bordeaux : Pauillac : Lynch Bages 1990
La robe est d’une belle jeunesse de couleur rubis à sanguine. Le bouquet net, intense, très pauillacais  évoque la crème de cassis, le cèdre, le cigare, la boite à épices, avec des notes de cuir léger et de graphite. La bouche est très veloutée, avec des tannins fins et mûrs, tramés serrés, le milieu de bouche est puissant, ample, charnu, d’une remarquable concentration naturelle rehaussé de cassis pur et d’épices douces. La finale est longue, imposante, tout en conservant une séduisante douceur tactile, harmonieuse, complexe avec la rémanence des saveurs décelées à l’olfaction. Noté 18, même note plaisir. Un grand vin de Bordeaux à maturité, doté encore d’un bon potentiel de garde, et qui ne s’est pleinement révélé qu’après un séjour en carafe

daniel.seriot

Messages : 853
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Jean-Philip Journeault le Mer 12 Mar 2014 - 9:37

Château Puygueraud, Côtes de Francs, 2010
Un joli nez parfumé sur des notes de fruits rouge et une touche florale. La matière en bouche démontre une belle rondeur en attaque et un bel équilibre mais le vin tombe rapidement dans une courte finale sur des notes minérales. Noté 87 et un brin déçu si je compare avec les millésimes 2005 et 2009 bu au même stade. Mes 3 bouteilles en cave devront faire dodo jusqu'en 2020 !



Château La Garde,Pessac-Léognan, 2010
Le nez est sur l'élevage avec un boisé bien appuyé qui exprime des notes de chocolat noir et de moka. La bouche présente une matière généreuse/velouté sur les fruits noirs et les noyaux de cerise mais la finale déçoit de par son côté boisé vanillé qui refait surface. Noté 87



Château de La Dauphine, Fronsac, 2010
Le nez de celui-ci est sur la réserve, tout en finesse avec de jolies notes mentholés. La bouche est également sur la finesse pour ne pas dire mince sur les petits fruits rouges acidulés s'étirant dans une très courte finale aux tanins asséchant. Bof. Noté 86



Château Lilian Ladouys, Saint-Estèphe Cru Bourgeois, 2010
Le nez est des plus explosif sur des notes bien mûrs de fruits rouge sucré et de boîte à cigare. La matière en bouche est volumineuse et caressante à l'attaque mais celle-ci tombe rapidement vers une finale sans âmes et décevante ..... Noté 85 et vraiment déçu car ce vin présente généralement un excellent rapport qualité prix.



Château Corbin, Saint-Emilion Grand cru classé, 2010
Le nez est sur l'élevage avec des notes de torréfaction et de caramel brûlés. L'attaque en bouche est caressante sur un fruité noir bien mûr et légèrement sucré qui laisse place en milieu de bouche à des tanins légèrement asséchant qui amène toute cette matière vers une longue finale légèrement amère sur les noyaux de cerises. Noté 90



Château Labégorce, Margaux Cru Bourgeois, 2010
Le nez présente un côté boisé/chocolaté/fruité qui n'est pas très loin des friandises "Cherry Blossom". La matière en bouche est généreuse et somme toute équilibré, sans creux et nous offre une finale de longueur respectable un brin asséchante pour le moment. Un bordeaux classique comme on les aime mais qui justement manque peut-être un peu de personnalité. Noté 88.



Château Poujeaux, Moulis-en-Médoc, 2010
Le nez est intense et explosif sur des notes de petits fruits rouge et de boisé noble. La matière en bouche est volumineuse et caressante avec un fruité agréable qui s'étire dans une longue finale tout en fraîcheur ou les tannins nous assèche légèrement la bouche mais sans nuire à l'équilibre général. Excellent et pour longtemps ! Noté 92



Le Benjamin de Beauregard, Pomerol, 2010
Le nez était légèrement soufré à l'ouverture mais ce défaut s'est rapidement dissipé pour nous donner des notes de graphite et de fruits noir. La bouche est généreuse avec un fruité très riche et crémeux sans toutefois tomber dans la grossièreté. L'ensemble reste frais et équilibré de par la présence des tanins finement enrobés dans toute cette richesse. La finale est agréable et ne manque pas de longueur. Noté 90



Jean-Philip Journeault

Messages : 177
Date d'inscription : 02/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Yves Martineau le Mer 12 Mar 2014 - 19:37

Daniel, Patrick et Jean-Philip,

Excellents cr, c'est une joie de vous lire, d'autant plus que les cr de Bordeaux se font rares.....mais on va y voir demain soir!!

Yves Martineau

Messages : 4753
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Jonathan Marquis le Mer 12 Mar 2014 - 20:31

klein constancia - vin de constance 1995
Robe évoluée, très foncé, brun aux reflets doré
En bouche on trouve le pain brioché grillé, le caramel brulé, la cassonade, le zeste d'orange confit et une touche de cannelle
La texture est grasse, l'acidité peu présente, et l'ensemble un peu mince.
Le tout se termine dans une finale de bonne longueur sur la poire et une sensation piquante sucrée
Un beau vin, mais je doute qu'il soit aussi éternel qu'on le prétend
90 points

Jonathan Marquis

Messages : 881
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 30
Localisation : Terrebonne

Voir le profil de l'utilisateur http://www.marquisinc.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Yves Martineau le Jeu 13 Mar 2014 - 7:25

On a fêté le frérot en grand la semaine dernière à Québec

Château Cos d'Estournel St. Estèphe 1988
Un vin symbolique dans la famille que j'ai donc eu la chance de prendre une dizaine de fois. Un vin fin, encore en pleine forme, le textbook claret! Des arômes de cuir et de poivron, encore une belle vigueur, c'est l'élégance bordelaise si appréciée des Anglais (et de moi!). Un vin d'une autre époque, au classicisme d'école. Délicieux et encore en pleine forme. Une des meilleures bouteilles de ce vin que j'ai pris, beaucoup plus en forme que celle prise en juillet dernier. 92 pts


Château Léoville Las Cases St. Julien 1996
Un nez très fin de mine de crayon, de liqueur de mûres.
Le soyeux des tanins est incroyable, c'est de la dentelle! Le terme aérien dans le dictionnaire du vin a sans doute sa photo à coté. À 17 ans d'âge, il affiche une fraicheur et une délicatesse qu'on situeraient à Margaux...Je ne parle pas de l'appellation, ce vin a la finesse et la profondeur d'un premier cru. Caché sous ce velours se trouve une discrète structure, insoupçonnée, qui assure une longévité de quelques décennies. L'équilibre est fabuleux, il n'est même pas sur des arômes secondaires, c'est jeune et fruité, si facile à boire et si profond en même temps. Il ne lui manque que la complexité d'un vin à maturité, car il est encore jeune. Il frise la perfection et pourrait l'atteindre dans 5 à 10 ans...

Un très grand vin et sans aucun doute le meilleur St.-Julien que j'ai jamais pris. Mon vin de l'année jusqu'ici. 97+ pts



Yves Martineau

Messages : 4753
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 13 Mar 2014 - 9:40

Un plaisir de te lire Yves. Las Cases 1996 est un des plus grands bordeaux que j'ai bus et probablement le meilleur Las Cases des 30 dernières années.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7050
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Julien Martel le Jeu 13 Mar 2014 - 9:55

Domaine Joblot Givry 1er Cru Clos Grand Marole 2007
À ma grande tristesse, cette bouteille était ma dernière du millésime 2007 de Joblot, un millésime où il a produit des vins qui m’ont offerts beaucoup de plaisir à leur sortie. Ce plaisir a peu à peu disparu avec le temps… L’archétype du pinot qui « pinotte », gourmand, et l’abondance d’épices faisait place à un fruit plus discret et mince. Cette dernière quille ne fait pas exception : le fruit semble même avoir un peu séché au nez. Heureusement cette impression est moins présente en bouche. Une heure d’ouverture lui confère même un profil beaucoup plus en vie et un fruité rouge d’une belle pureté. Mais reste encore que le plaisir s’en trouvait limité. Est-ce tout simplement une phase normale de son vieillissement ou un signe qu’il est en déclin?

Julien Martel

Messages : 1692
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 35
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Alain Roy le Jeu 13 Mar 2014 - 16:06

Les Vercots 2009, Aloxe-Corton 1er cru, Tollot-Beaut, acheté en 2011, 60$.

Rubis pas très écarlate pour un jeunot de 5 ans. Bouquet des plus discrets, qui se fait attendre. Ça vaut la peine d'attendre: fruits genre fraises compotées, c'est invitant. En bouche: costaud, sucré, fruité, légèrement fumé, légèrement amer, légèrement caramel, bref légèrement tout pour un ensemble pourtant plutôt corsé ! Cette fois oui, c'est trop jeune.

Les Damodes 2009, Nuits-Saint-Georges, Anne Gros, acheté en 2011, 60$.

Ça mousse. C'est rubis peu profond et limpide. Ça sent frais, le naturel des fruits rouges frais. Pas de fumée, pas d'élevage. Le bouquet est très élégant...En bouche, wow...quelle finesse ! Je suis bouche bée (?!), je m'attendais à plus brutal pour un nsg 2009, et à ma grande surprise c'est tout le contraire: quelle élégance, quelle plénitude ! Rien n'achoppe, l'harmonie est émouvante...Texture soyeuse et attendrissante, fruité pur, il se laisse boire abusivement...Après chaque gorgée, ça fait "miam c'est donc ben ça". Top classe, sans esbroufes. Je me demande pourquoi "garder" ce nectar.

Alain Roy

Messages : 1655
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 13 Mar 2014 - 16:52

Les Damodes (comme les Cras et les Boudots) sont des Nuits assez fins, du côté de Vosne-Romanée. Damodes est en haut de coteau en plus, jouxtant les fameux Gaudichots.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7050
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Alain Roy le Ven 14 Mar 2014 - 12:20

Ici, ce sont les terroirs (climats ?) que je met tous dans le même panier !

Alain Roy

Messages : 1655
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Ludwig Desjardins le Ven 14 Mar 2014 - 21:53

Julien Martel a écrit:Domaine Joblot Givry 1er Cru Clos Grand Marole 2007
À ma grande tristesse, cette bouteille était ma dernière du millésime 2007 de Joblot, un millésime où il a produit des vins qui m’ont offerts beaucoup de plaisir à leur sortie. Ce plaisir a peu à peu disparu avec le temps… L’archétype du pinot qui « pinotte », gourmand, et l’abondance d’épices faisait place à un fruit plus discret et mince. Cette dernière quille ne fait pas exception : le fruit semble même avoir un peu séché au nez. Heureusement cette impression est moins présente en bouche. Une heure d’ouverture lui confère même un profil beaucoup plus en vie et un fruité rouge d’une belle pureté. Mais reste encore que le plaisir s’en trouvait limité. Est-ce tout simplement une phase normale de son vieillissement ou un signe qu’il est en déclin?

Même impression ce soir sur cette bouteille. Mince, sur un fruit un peu décharné, il demeure agréable de par sa fraîcheur et sa légèreté, mais sans plus. Correct mais à ce prix je vais surveiller mes achats de ce producteur, et me limiter probablement aux millésimes plus "sûrs".

Ludwig Desjardins

Messages : 4157
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 14 Mar 2014 - 22:29

Comme pour Graillot!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7050
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Ludwig Desjardins le Ven 14 Mar 2014 - 23:23

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Comme pour Graillot!


C'est drôle que tu en parles car j'ai pensé justement à Graillot en le degustant!

Ludwig Desjardins

Messages : 4157
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Michelle Champagne le Sam 15 Mar 2014 - 9:33

Yves Martineau a écrit:

Château Léoville Las Cases St. Julien 1996
Un nez très fin de mine de crayon, de liqueur de mûres.
Le soyeux des tanins est incroyable, c'est de la dentelle! Le terme aérien dans le dictionnaire du vin a sans doute sa photo à coté. À 17 ans d'âge, il affiche une fraicheur et une délicatesse qu'on situeraient à Margaux...Je ne parle pas de l'appellation, ce vin a la finesse et la profondeur d'un premier cru. Caché sous ce velours se trouve une discrète structure, insoupçonnée, qui assure une longévité de quelques décennies. L'équilibre est fabuleux, il n'est même pas sur des arômes secondaires, c'est jeune et fruité, si facile à boire et si profond en même temps. Il ne lui manque que la complexité d'un vin à maturité, car il est encore jeune. Il frise la perfection et pourrait l'atteindre dans 5 à 10 ans...

Un très grand vin et sans aucun doute le meilleur St.-Julien que j'ai jamais pris. Mon vin de l'année jusqu'ici. 97+ pts

Hier, lors d'une dégustation, un ami à côté de moi a dit:  "..lorsque tu veux remettre les pendules à l'heure, tu ouvres un bon bordeaux et tu dis: c'est ça du vin!"... Wink

Michelle Champagne

Messages : 1206
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 15 Mar 2014 - 10:36

Bus cette semaine :

Pattes Loup Beauregard chablis 1er cru 2008 : J’en avais bu une à son arrivée et l’avais trouvée plutôt atypique, très exotique et texturée. Ne sachant pas trop comment ce vin allait vieillir, j’ai décidé de l’ouvrir alors que j’attends mes autres premiers crus du même millésime. Nez qui demande un peu d’air pour bien s’exprimer. S’il affiche une bonne maturité de fruit, il n’y a rien d’atypique là-dedans. Citron frais, yogourt nature, embruns marins, avec une toute petite touche d’ananas en arrière plan qui n’est pas sans rappeler Raveneau. Bouche ouverte, ample, tactile sans être grasse. Finale éclatante, de très bonne longueur. Nous nous sommes régalés! Un producteur à suivre. Très bien.

Castello du Fonterutoli chianti classico 2004 : L’idée de l’ouvrir m’est venue suite au commentaire d’Yves sur le 2001. Nez de prune, de tabac, de chocolat amer et d’herbes grillées. Le tout me semble ouvert, plutôt complexe, mais moyennement intense. Bouche vigoureuse, assez charnue, de longueur correcte. Si le vin semble un peu brouillon et sa finale un rien sèche, il se comporte mieux à table. À boire. Bien.

Produttori del Barbaresco Rio Sordo barbaresco 2005 : Couleur pâle, mais brillante et sans signes d’évolution. Nez complexe, sur la fraise, la canneberge et la prune, avec de belles tonalités florales, de pot-pourri et d’anis étoilé. La bouche est de bon volume, parfumée, à la texture très fine, malgré la relative puissance de l’ensemble. Les tanins se font davantage sentir en finale, alors que le tout se resserre sur des notes de terre brune et de griotte. Finale très longue, svelte et parfumée. Un vin savoureux, fin et classique, qui constitue une belle introduction pour ceux qui craindraient le caractère austère des vins de nebbiolo. Très bien, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7050
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Patrick Ayotte le Dim 16 Mar 2014 - 10:14

Norman Hardie Cabernet Franc Prince Edward County 2012

Après avoir réellement aimé le Cabernet Franc 2011 de Norman Hardie, j'étais bien heureux de voir ce 2012 sur la cartes des vins de la Brasserie T (Toqué)  Exclamation

Le vin est rubis sombre. Nez charmeur de fruits rouges, d'épices fines et de ce je-ne-sais-quoi que j'aime dans le Cabernet Franc. En bouche, la séduction se poursuit avec un ensemble fruité gourmand avec juste ce qu'il faut de fraîcheur, de profondeur, d'acidité et d'intensité pour plaire sans enlever le plaisir de boire le vin à grande gorgée. Un régal !

Fait 10,8% d'alcool, élevage de 12 mois dans des barriques françaises âgées de 3 à 5 ans et a été vinifié avec 35% de vendange entière. Le vin a atteint une maturité parfaite et des levures indigènes ont été utilisées. Le vin est sec et aurait max 1g de sucre résiduel


Dernière édition par Patrick Ayotte le Dim 16 Mar 2014 - 21:07, édité 1 fois

Patrick Ayotte

Messages : 2722
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Pierre Beauregard le Dim 16 Mar 2014 - 16:43

Une première pour moi, mercredi dernier en pleine tempête, au resto l'État Major sur la rue Ontario.  Superbe cuisine, à l'image de son grand frère.  Une des meilleures joues de bœuf jamais dégustée.



Buisson-Charles - Meursault Les Tessons 2010

Excellent comme toujours.  Des notes de poires, de miel légèrement boisée avec une touche minérale.  La bouche est dense, belle richesse et une finale (longue) sur la poire.

Les Pagodes de Cos 1999

Le vin renferme des tanins fondus, fins mais la finale de s’éternise pas.  Agréable tout de même.

Sociando-Mallet 1995

Notes de cèdre, tabac blond et fruits noirs.  La bouche renferme une belle matière, concentrée et équilibre.  Un vin sur son plateau sans aucune fatigue.  Grand plaisir.

Pierre Beauregard

Messages : 1720
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Jean-Philip Journeault le Dim 16 Mar 2014 - 17:49

Catherine et Claude Maréchal Chorey-les-Beaune 2005
Nez des plus expressif sur les fruits rouges sucrés et les épices qui nous plaît instantanément. L'attaque en bouche est tout en rondeur et confirme que le vin entre présentement dans une jolie phase mais les tanins, bien que polis par le temps, font leur apparition en milieu de bouche et nous montre que la structure et la générosité de la matière de celui-ci aurait encore besoin de temps pour se fondre pleinement. Le tout s'étire dans une finale de bonne longueur sur un fruité noir et des notes minérales. Noté 88.



Domaine Perrot-Minot Morey-Saint-Denis La rue de Vergy 2009
Le nez est riche, tendre et sensuel sur les fruits noirs bien mûrs avec une fine pointe de caramel brûlé qui confirme la jeunesse de ce vin. Cette richesse perçu au nez se poursuit en bouche avec une attaque des plus caressante au fruité intense qui se combine adroitement aux notes de torréfaction de l'élevage. Les tanins font leur apparition en milieu de bouche pour ajouter de la fraîcheur à l'ensemble et nous offrir un équilibre surprenant compte tenu de toute cette richesse. La finale s'étire longuement et nous laisse avec une impression générale de plénitude. Noté 91




Domaine Joblot Givry 1er Cru Clos du Cellier Aux Moines 2006
Le nez est plus discret à l'ouverture mais avec l'aération celui-ci nous laisse découvrir de jolies notes florales, d'épices (cannelle) et de réduction de vinaigre balsamique. La bouche démontre un profil totalement distinct des 2 premiers vins avec une matière sur les fruits rouges acidulés misant davantage sur l'équilibre, la fraîcheur et la légèreté que sur la recherche de sur maturité. Le tout se termine dans une longue finale épicé et rafraîchissante qui nous fait saliver jusqu'à la prochaine fois ! Noté 91



Claude Dugat, Gevrey-Chambertin 2001
À l'ouverture, le nez était plutôt désagréable avec des notes de bouilli de légume et de souffre mais celui-ci évolue rapidement vers d'agréable notes d'herbes fraîches, d'épices et une touche florale. L'attaque est caressante avec un fruité des plus expressif dans un ensemble à l'équilibre exemplaire s'étirant dans une finale de bonne longueur au charme indéniable mais pour moi, celui-ci souffre de la comparaison avec les 2 vins servis dans la même vague. Noté 91



Joseph Drouhin Beaune Premier Cru Clos des Mouches 1996
Le nez de celui-ci est plus féminin et s'ouvre délicatement pour nous offrir des notes de fleurs séchés et de cannelle. La matière en bouche est complètement fondu, caressante et nous séduit dès les premiers instants avec ses notes de fruits rouges qui se combine à merveille aux notes plus évolué des vins arrivés à maturité. L'ensemble possède un équilibre exemplaire et se termine dans une longue finale des plus agréable. Noté 92



Domaine Alain Burguet, Gevrey-Chambertin premier cru Les Champeaux 1996
Superbe nez aux parfums délicats de cuirs, d'épices exotiques et de fleurs séchés presque sucrés qui nous envoûte dès les premiers instants et nous invite à y replonger régulièrement. L'attaque en bouche nous surprend de par la richesse de son fruité et le côté velouté de sa matière tout en nous procurant une impression de légèreté et de fraîcheur qui confère à l'ensemble un équilibre exemplaire qui se poursuit jusqu'à la longue finale épanouis. Noté 94



Domaine Bart Chambertin Clos de Bèze Grand Cru 2000
Nez totalement décadent qui nous livre un bouquet fascinant et complexe de fruits rouges, de fleurs séchés, d'encens et d'épices exotiques qui évolue tout au long de la soirée. Dès la première gorgée, le vin nous tapisse la bouche de ces parfums délicats et captivants dans un ensemble à la complexité et à l'équilibre exceptionnel. La finale caressante et volumineuse s'étire longuement pour nous laisser avec une impression d'épanouissement totale !!! Miam ! Miam ! Noté 96



Coquard-Loison-Fleurot Grands-Echezeaux Grand Cru 2006
Nez plus discret et viril sur des notes de fruits noirs et de bois noble. La bouche présente une belle matière au fruité riche mais on sent la présence du bois qui ne s'est pas encore totalement fondu à l'ensemble et qui nuit présentement à l'équilibre général. Un beau vin mais celui-ci doit être laissé en cave encore plusieurs années avant d'atteindre son plein potentiel. Noté 91



Domaine des Lambrays Clos des Lambrays Grand Cru 2007
On touche une fois de plus à la grandeur avec un nez des plus expressif et sensuel sur les fruits frais, les épices exotiques et la pivoine !!! La texture en bouche est des plus soyeuse et présente une intensité et une complexité inouï qui nous expose à plusieurs couches de saveurs qui se superpose et ajoute sans cesse à notre bonheur de boire ce superbe vin. L'équilibre est parfait malgré la jeunesse criante de celui-ci et je crois qu'il nous offrira quelques choses de magique lorsqu'il atteindre sa pleine maturité. Noté 95



Dernière édition par Jean-Philip Journeault le Lun 17 Mar 2014 - 8:47, édité 1 fois

Jean-Philip Journeault

Messages : 177
Date d'inscription : 02/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Michel Therrien le Dim 16 Mar 2014 - 18:12

Merci Jean-Philip pour ce généreux CR.
Bien hâte de vous revoir la gang de Qc....à l'automne pour une dégustation Bourgogne avec l'ami Pango...

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7301
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 9 mars 2014

Message par Jean-Philip Journeault le Dim 16 Mar 2014 - 18:31

Michel Therrien a écrit:Merci Jean-Philip pour ce généreux CR.
Bien hâte de vous revoir la gang de Qc....à l'automne pour une dégustation Bourgogne avec l'ami Pango...

Une autre belle soirée en perspective !

Jean-Philip Journeault

Messages : 177
Date d'inscription : 02/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum