Derniers sujets
Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Semaine du 16 février 2014

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Semaine du 16 février 2014

Message par Patrick Ayotte le Sam 22 Fév 2014 - 9:50

Possiblement un amateur de Tessons en devenir, je viens tout juste d'acquérir mes premières bouteilles de cette cuvée !

Patrick Ayotte

Messages : 2725
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 février 2014

Message par Simon Grenier le Sam 22 Fév 2014 - 10:57

Suivant un post de Patrick Ayotte en janvier, j'ai acheté le Château Saint-Cosme, Côtes du Rhône 2012 hier. Robe sérieuse, assez sombre mais translucide. À l'ouverture, le nez montre des accents de fraises, d'encens et une touche poivrée/épicée très attirante. En bouche, c'est fruité et poivré. Bien balancé entre l'acidité et l'amertume qui donne du caractère au vin. Un légère touche sucrée est présente sans trop alourdir le vin. Beau rapport qualité/prix.

Simon Grenier

Messages : 469
Date d'inscription : 23/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 février 2014

Message par Patrick Ayotte le Sam 22 Fév 2014 - 11:14

Simon Grenier a écrit:Suivant un post de Patrick Ayotte en janvier, j'ai acheté le Château Saint-Cosme, Côtes du Rhône 2012 hier. Robe sérieuse, assez sombre mais translucide. À l'ouverture, le nez montre des accents de fraises, d'encens et une touche poivrée/épicée très attirante. En bouche, c'est fruité et poivré. Bien balancé entre l'acidité et l'amertume qui donne du caractère au vin. Un légère touche sucrée est présente sans trop alourdir le vin. Beau rapport qualité/prix.

Pas acheté encore ce 2012, mais je vais devoir y goûter...

Patrick Ayotte

Messages : 2725
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 février 2014

Message par Michelle Champagne le Sam 22 Fév 2014 - 11:53

Hier, j'ai participé à une dégustation thématique "Du Rhône à la Méditerrané".  

Le premier service de 4 vins identiques:

Domaine d'Aupilhac, Montpeyroux composé de 30% Mourvède,30% carignan,25% Syrah,10% grenache,5% Cinsault du millésime: 2004,2006,2008 et 2011.

Expérience intéressante qui a permis de constater que le carignan domine en jeunesse et que le mourvède prend la place avec l'âge. Le nez du 2004 était incroyable, fruits confits, figues, violette, une légère touche de bois, l'attaque était souple, les tanins fondus mais malheureusement le fruit avait disparu sur une finale chaude. Pour la science!

2e service: 3 vins

Domaine de Gardiés, vielles vignes 2004, 70% grenache et carignan de 60 à 70 ans,20% syrah, 10% mouvède. Grenat avec reflet orangé, le nez est sur les fruits cuits, la réglisse noire, l'anis et les raisins secs, tanins fondus, l'acidité moyenne mais le vin est racé et de belle longueur.  Prêt à boire, très beau!

Domaine Mas de Libian, La Calade 2007,90% mouvède, 10% grenache. Une bébitte! Cerise noire, reflet rosé, le nez est un mélange de fleur et de gâteau aux fruits, le bois est perceptible. En bouche, l'acidité est basse et encore une fois sensation de chaleur en finale. Je ne suis pas convaincue par ce vin!

Domaine du Cayron 2007,70% granache,15% Cinsault,14% syrah et 1% mouvède.  Cerise noire, reflet rosé. Beaucoup d'épices au nez, de fruits noirs, mûres, bleuets mais rien de racoleur.  En bouche, les tanins sont bien présents, belle matière soutenue par une belle acidité qui vient équilibrer le tout, épices en rétro et une pointe d'amertume en finale.  J'adore!

Dernière vague: 4 vins

Domaine de Ferrand, 2009, Châteauneuf-du-Pape, 90% grenache,10% mourvède. Je n'aime pas le nez alors j'ai décroché, aucune note. Plus de la moitié des participants ont bien aimés.

Domaine de Trévallon 2009,50% cabernet sauvignon 50% syrah.  Ruby à reflet rosé scratch un nez de Cherry blasom, de poussière,de poivron vert, certains parlent de pizza....En bouche, c'est court, c'est vert, sans intérêt.  Déjà avec 50% de cabernet sauvignon et une couleur semblable, je me demande si nous avions une bouteille défectueuse? Chose certaine, j'ai un 2007 en cave et je me questionne......

Domaine d'Aupilhac, Le Clos 2009, 40% mourvède,40% carignan,20% syrah. Cerise noire, reflet rosé. Le nez est très floral sur la lavande, la violette, la menthe poivrée.  En bouche, beaucoup de matière, les tanins sont abondants heureusement qu'il y a l'acidité pour soutenir le tout, la menthe poivrée en rétro. Belle longueur. Ce vin a un bel avenir. Mon préféré de la soirée!

Domaine de la Grange des Pères 2007,40% mourvède,40% syrah,20% cabernet sauvignon. Cerise noire, reflet grenat. Le nez présente des notes d'évolution, fruits cuits, cuir et jus de viande. L'attaque est sucrée, la bouche est ronde, les tanins sont fondus, la longueur est moyenne et j'ai presque la fraise poivrée en rétro. J'ai bien aimé mais je crois que Le Clos lui a fait ombrage!

Ouf, je sais maintenant pourquoi je ne fais jamais de Crs de mes dégustations thématiques....


Michelle Champagne

Messages : 1208
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 février 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 22 Fév 2014 - 11:59

Jeudi dernier, au Serpent :

Gulfi Carjcanti sicilia 2010 : Assemblage de carricante et d’albanello, le vin s’affiche fièrement comme étant organique. Nez assez parfumé d’eau de fleur d’oranger, de zeste d’agrume, d’abricot, avec une forte minéralité fumée. La bouche est tonique, sur des notes de fruits jaunes et de caillou chaud. Finale minérale, presqu’iodée, de jolie longueur. Un vin original, dont le caractère me plaît. S’est montré d’une belle versatilité sur les entrées. Bien.

La Gibryotte bourgogne 2011 : Issu de l’activité de négoce des enfants de Claude Dugat. Alors que je n’avais pas été convaincu par le Bourgogne 2011 du paternel, celui-ci m’a bien plu. Nez de fruits rouges bien frais, agrémenté de nuances épicées et finement végétales/terreuses. La bouche est gourmande, offrant un fruit croquant et un caractère juteux. Ce n’est pas très complexe ni très long, mais c’est parfaitement vinifié et tout à fait réjouissant. Bien, voire plus.

Burlotto barolo 2009 : On change de registre! Nez un peu ténébreux qui demandera un peu de temps pour s’ouvrir et se mettre en place. On y trouve des notes de prune, d’herbes grillées, de goudron, de thé fumé. La bouche est costaude, puissante, mais la maturité du millésime apporte un enrobage, un côté charnu qui rend l’ensemble tout de même accessible. Finale longue, séveuse. Si le vin est encore sur la réserve aromatiquement, il montre de très belles qualités. Très bien et probablement davantage à maturité.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7058
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 février 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 23 Fév 2014 - 18:47

Soirée festive entre amis hier :

William Fèvre Bougros Côte Bouguerots chablis grand cru 2008 : Nez mûr, sur des notes de fruits jaunes, avec une touche de bois. Alors que je suis d’abord en Côte de Beaune sur ce vin, l’aération amène des notes de crème fraîche et des relents salins. La bouche est de bonne constitution, volumineuse, plutôt riche, mais éclatante, avec une finale saline/iodée plutôt longue. Très bien, voire plus … et il en a encore sous la pédale.

Alphonse Mellot Cuvée Edmond sancerre 1996 : Deux bouteilles oxydées … Le risque d’acheter des bouteilles d’un certain âge …

Y d’Yquem bordeaux 2002 : Assemblage de sémillon et de sauvignon à parts égales. Nez initialement peu aimable, sur le soufre, avec des notes d’asperge blanche. Ça s’ouvre sur la fougère, l’ananas, la crème pâtissière et les agrumes. Bouche concentrée, d’impression presque huileuse, mais dotée d’un bel éclat et d’une fraîcheur certaine, qui tient le tout parfaitement ensemble. Finale élancée, élégante, pure, pas pâteuse du tout et fort longue. Une première rencontre convaincante avec ce vin rare. Excellent.

François Cotat Grande Côte 2005 : Nez archétypal qui me fait dire Sancerre … alors que l’ami Martineau s’écrit : Cotat! Qu’il est fort … Nez d’agrume confit, de poire fraîche, de gingembre, d’herbes aromatiques comme l’estragon et le fenouil et toujours cette minéralité fumée de cailloux frottés. Bouche lumineuse, expansive, à la texture suave, mais sans impression sucrée. Grande longueur, cristalline et riche à la fois, parfumée, salivante. Grand vin. Superbe. Accord magnifique avec de délicieux pétoncles sauce crème estragon où la richesse du vin souligne à merveille le sucré de ce fruit de mer d'exception.

Voilà pour les blancs … les rouges suivront probablement demain.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7058
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 février 2014

Message par Michel Therrien le Dim 23 Fév 2014 - 20:52

Effectivement une belle soirée hier chez le chevalier et sa douce bourguignonne.
Pour un gars de Montréal-Nord, entrer légalement dans un belle maison d'Outremont est quelques chose d'unique!

Chablis GC Bougros Côte Bouguerots 2008, William Fèvre
Robe jaune paille aux discrets reflets verts pâle. Ça sent le grand vin de la région du "Big Three" beaunois. Poires, notes florales jaunes puis un peu de fenouil. La bouche est ronde et tonnique, peu grasse avec une longue finale saline et iodée. Je change pour Chablis GC 2008....bien misé. Excellent vin.
17,5/20. Merci à nos hôtes.

Sancerre Cuvée Edmond 1996, Alphonse Mellot
Deux bouteilles identiques et oxydées. Dommage.

Bordeaux Supérieur Y 2002, Château Yquem
Soufre et notes fumées.....un nez peu agréable mais qui va évoluer vers un des fruits secs et des pêches. La bouche est droite et énergique mais surtout, elle offre densité et concentration. Je misais sur qque chose que je ne connaissais pas.....comme un vin du Jura de Ganevas....assez loin merci. J'ai beaucoup aimé cette différence.
17/20. Merci à nos hôtes.

Sancerre Grande Côte 2005, François Cotat
Un vin que j'ai ouvert à 8hres 30 du matin et donc 12 heures d'air.
La robe est jaune or sans éclat. Nez d'agrumes confits, de poires mûres et de pêches jaunes. Bouche ample, touché de bouche avec éclat et appui, grande longueur....j'ai soif, on en redemande.....elle est finie cette bouteille. Vraiment pas de sucres perçus et il doit y en avoir. Équilibre et harmonie. Grand vin il me semble.
18,5/20. Notre offrande. Bravo à Vince et Yves qui ont rapidement dégainé    Sancerre, Cotat, 2005......il ne manquait que Grande Côte!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7302
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 février 2014

Message par Michelle Champagne le Lun 24 Fév 2014 - 7:30

Michel Therrien a écrit:

Sancerre Grande Côte 2005, François Cotat
Un vin que j'ai ouvert à 8hres 30 du matin et donc 12 heures d'air.
La robe est jaune or sans éclat. Nez d'agrumes confits, de poires mûres et de pêches jaunes. Bouche ample, touché de bouche avec éclat et appui, grande longueur....j'ai soif, on en redemande.....elle est finie cette bouteille. Vraiment pas de sucres perçus et il doit y en avoir. Équilibre et harmonie. Grand vin il me semble.
18,5/20. Notre offrande. Bravo à Vince et Yves qui ont rapidement dégainé    Sancerre, Cotat, 2005......il ne manquait que Grande Côte!

Est-ce que c'est une typicité de Cotat ou de Grande Côte?

Merci

Michelle Champagne

Messages : 1208
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 février 2014

Message par Michel Therrien le Lun 24 Fév 2014 - 8:22

Michelle Champagne a écrit:
Michel Therrien a écrit:

Sancerre Grande Côte 2005, François Cotat
Un vin que j'ai ouvert à 8hres 30 du matin et donc 12 heures d'air.
La robe est jaune or sans éclat. Nez d'agrumes confits, de poires mûres et de pêches jaunes. Bouche ample, touché de bouche avec éclat et appui, grande longueur....j'ai soif, on en redemande.....elle est finie cette bouteille. Vraiment pas de sucres perçus et il doit y en avoir. Équilibre et harmonie. Grand vin il me semble.
18,5/20. Notre offrande. Bravo à Vince et Yves qui ont rapidement dégainé    Sancerre, Cotat, 2005......il ne manquait que Grande Côte!

Est-ce que c'est une typicité de Cotat ou de Grande Côte?

Merci

Les deux.
Grand vigneron qui vendange tard et grand terroir d'Amigny de marnes kimméridgiennes.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7302
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 février 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 24 Fév 2014 - 16:56

Et les rouges :

Chave hermitage 1996 : Nez horriblement bouchonné … mais la bouche est étonnamment belle (volumineuse, tanins fins) … c’est dire la grandeur du vin! Dommage.

Poggio di Sotto brunello di montalcino 2007 : L’ami Martineau me rejoue le tour que je lui avais joué … Dieu que nous avons cherché! Couleur pâle, bien brillante. Nez de petits fruits rouges (framboise, canneberge, pomme grenade), de fleur séchée, de réglisse et d’épices douces. Le tout pinotte allègrement, se révélant profond, pur et racé. La bouche est croquante, savoureuse et parfumée, d’impression aérienne. Tanins polis, finale fraîche, très longue et expansive. J’étais sur un grand cru de Gevrey en 2007 à l’aveugle. Excellent, voire plus.

Jean-Jacques Confuron romanée-st-vivant 2006 : Couleur sombre, plus foncée que celle du vin précédent. Nez de fruits noirs frais, d’encens, de lys, agrémenté de fines touches sanguines et de cacao. La bouche est athlétique, sur la longueur, avec des tanins fuselés et une puissance contenue. Éclat magnifique et caractère racé. Superbe longueur, minérale, presque saline. Une Romanée-St-Vivant élégante, certes, mais assez puissante et un rien sauvage, probablement due à la parcelle dont elle est issue, juste sous les Richebourg. Superbe et encore très jeune.

Guigal La Mouline côte-rôtie 2002 : Nez de prune, de goudron, de viande rôtie, de poivre concassé et de violette, avec une note ferrugineuse qui n’est pas sans rappeler la mélasse. La bouche est volumineuse, charnue, puissante, d’une insolente jeunesse. Finale séveuse, passablement structurée sur des notes de charbon et de poivre. Jamais je n’aurais misé sur un 2002 … Un tour de force que ce vin … et de vrais sorciers que ces Guigal! Excellent, voire plus.

Jean Sandrin Cristal champagne brut : Des bulles pour se rafraîchir avant de partir … Nez sur les agrumes, la mie de pain et la crème fraîche. La bouche est crémeuse et fraîche à la fois, plutôt fine et longue. Pas des plus complexes, mais c’est fort agréable. Très bien.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7058
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 février 2014

Message par Ludwig Desjardins le Lun 24 Fév 2014 - 18:50

Un deuxième Vieux-Telegraphe 2007 assez décevant en deux semaines. Un vin qui était très gourmand en jeunesse mais qui me semble évoluer vers un profil un peu pataud et alcooleux. Pas mauvais en soit mais à 85$ c'est maintenant un Châteauneuf que je retire de ma liste d'achat.

Ludwig Desjardins

Messages : 4158
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 février 2014

Message par Michelle Champagne le Lun 24 Fév 2014 - 19:24

En fin de semaine, j'ai ouvert le Marc Tempé Riesling Zellenberg 2010. Tout d'abord, le vin est d'un jaune assez soutenu et très brillant.  Un nez difficile à déterminer, assez puissant sur les fruits jaunes, le coing, la poire et les fleurs blanches. La bouche est enveloppante et de bel longueur, bien appuyée par une finale minérale. C'est un très beau riesling pour seulement 25 $. Je me félicite d'avoir achetée son Gewurz!



Michelle Champagne

Messages : 1208
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 février 2014

Message par Frederik Boivin le Lun 24 Fév 2014 - 22:08

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Et les rouges :

Chave hermitage 1996 : Nez horriblement bouchonné … mais la bouche est étonnamment belle (volumineuse, tanins fins) … c’est dire la grandeur du vin! Dommage.

Poggio di Sotto brunello di montalcino 2007 : L’ami Martineau me rejoue le tour que je lui avais joué … Dieu que nous avons cherché! Couleur pâle, bien brillante. Nez de petits fruits rouges (framboise, canneberge, pomme grenade), de fleur séchée, de réglisse et d’épices douces. Le tout pinotte allègrement, se révélant profond, pur et racé. La bouche est croquante, savoureuse et parfumée, d’impression aérienne. Tanins polis, finale fraîche, très longue et expansive. J’étais sur un grand cru de Gevrey en 2007 à l’aveugle. Excellent, voire plus.

Jean-Jacques Confuron romanée-st-vivant 2006 : Couleur sombre, plus foncée que celle du vin précédent. Nez de fruits noirs frais, d’encens, de lys, agrémenté de fines touches sanguines et de cacao. La bouche est athlétique, sur la longueur, avec des tanins fuselés et une puissance contenue. Éclat magnifique et caractère racé. Superbe longueur, minérale, presque saline. Une Romanée-St-Vivant élégante, certes, mais assez puissante et un rien sauvage, probablement due à la parcelle dont elle est issue, juste sous les Richebourg. Superbe et encore très jeune.

Guigal La Mouline côte-rôtie 2002 : Nez de prune, de goudron, de viande rôtie, de poivre concassé et de violette, avec une note ferrugineuse qui n’est pas sans rappeler la mélasse. La bouche est volumineuse, charnue, puissante, d’une insolente jeunesse. Finale séveuse, passablement structurée sur des notes de charbon et de poivre. Jamais je n’aurais misé sur un 2002 … Un tour de force que ce vin … et de vrais sorciers que ces Guigal! Excellent, voire plus.

Jean Sandrin Cristal champagne brut : Des bulles pour se rafraîchir avant de partir … Nez sur les agrumes, la mie de pain et la crème fraîche. La bouche est crémeuse et fraîche à la fois, plutôt fine et longue. Pas des plus complexes, mais c’est fort agréable. Très bien.

Quel plaisir à lire...
Merci Vince!

Frederik Boivin

Messages : 1756
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 42
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 février 2014

Message par Yves Martineau le Lun 24 Fév 2014 - 23:36

Domaine William Fèvre Chablis Grand Cru Bougros Cote de Bouguerots 2008
Un beau vin tendu, iodé, d'une belle concentration, dans un style assez classique malgré quelques traces d'élevage discrètes. Un très beau potentiel mais il n'est pas pleinement expressif à ce stade. 91+ pts

Lur-Saluces "Y", Bordeaux Supérieur 2002
Un vin au nez un peu fumé, avec du fruit jaune, exotique. La bouche parait un peu moderne, élevée, mais c'est un vin bien dense et d'une belle longueur, avec une finale plutôt saline qui s'étire en finesse. C'est très beau, il montre une certaine minéralité, mais aussi une richesse bien domptée. Il a atteint sa maturité mais parait encore jeune malgré ses onze ans. Beaucoup de classe. 93 pts

Domaine François Cotat (Paul & François) Sancerre La Grande Côte 2005
Beau nez très typé, citron confit, un petit coté herbacé. Nous sommes immédiatement à Sancerre. La bouche est un magnifique alliage de densité et précision. C'est ample et épicé, minéral, avec une finale en finesse, vraiment superbe!
Je croyais au Mont Damnés 2005 du même producteur. 95 pts


Les rouges

Fattoria Poggio di Sotto Brunello di Montalcino 2007
Un nez profond et suave qui évoque la Côte de Nuit, dans un style un brin moderne. La bouche est d'une pureté saisissante, avec des tanins nobles, une texture aérienne séduisante, de l'acidité et du fruit frais et sec à la fois. C'est envoûtant et profond comme un Rayas ou un Musigny. Un grand vin. 95-96 pts

Jean-Jacques Confuron Romanée St. Vivant 2006
Wow! Le nez parfumé, floral et fruit rouge, sous-bois, superbe.
La bouche aérienne et subtile est d'une élégance géniale, envoûtante, d'une finesse qui nous tire un grand sourire béat d'admiration. C'est un vin profond et suave, magnifique. 96+ pts

E. Guigal Côte-Rôtie La Mouline 2002
Joli nez parfumé, viandeux, avec des notes végétales nobles, un peu de caramel. La bouche est séveuse et assez dense, d'une profondeur étonnante et d'une structure plutôt virile pour le millésime,. Il fait montre de classe et de distinction, mais manque tout de même un peu de fruit pour prétendre au rang des deux rouges précédents. Reconnu par les amis comme une Côte Rôtie, tous le croyaient issu d'un millésime de meilleure réputation (style 2007). C'est un vin à l'équilibre irréprochable, encore jeune. Une grande réussite dans le contexte d'une telle année diluvienne. 92 pts


Yves Martineau

Messages : 4757
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 février 2014

Message par Michel Therrien le Mar 25 Fév 2014 - 19:14

Vraiment une grande soirée...


_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7302
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum