Derniers sujets
» Semaine du 19 mars 2017
Aujourd'hui à 22:49 par Ludwig Desjardins

» Arrivage Signature - 23 mars 2017
Aujourd'hui à 17:17 par Olivier Collin

» Arrivage Signature 23 mars 2017
Jeu 23 Mar 2017 - 17:30 par Michelle Champagne

» Dégustation - Nebbiolo piémontais
Jeu 23 Mar 2017 - 16:24 par Pierre Beauregard

» ÉVÉNEMENT - PATRICE BRETON ET LE RÊVE VINICOLE CALIFORNIEN
Mer 22 Mar 2017 - 19:28 par Mario Vaillancourt

» Club des vins d'Abitibi-Ouest
Mer 22 Mar 2017 - 19:25 par Mario Vaillancourt

» Noble Rot London
Mer 22 Mar 2017 - 18:32 par Ludwig Desjardins

» Vente de Domaine
Mer 22 Mar 2017 - 11:44 par Stéphanie Chénier

» Lunch - État Major jeudi 23 mars
Mer 22 Mar 2017 - 11:41 par Pierre Beauregard

» Champagne: baisse de la demande?
Mer 22 Mar 2017 - 11:34 par Stéphanie Chénier

» Courrier vinicole Piémont & Vénétie en vedette
Mer 22 Mar 2017 - 9:36 par Stéphanie Chénier

» Disponible bientôt
Mer 22 Mar 2017 - 9:32 par PhilippeGingras

» Arrivage Signature - 16 mars
Mar 21 Mar 2017 - 18:36 par Marc-Olivier Vaillancourt

» Curling en Abitibi-Ouest
Mar 21 Mar 2017 - 17:00 par Stéphanie Chénier

» DRC et vins de St-Leonard
Dim 19 Mar 2017 - 17:19 par PhilippeGingras

Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier


Semaine du 23 septembre 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 23 septembre 2013

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 23 Sep 2013 - 12:10

Après 21.1km de course, j’avais soif et surtout envie de me faire plaisir :

Trapet chapelle-chambertin grand cru 2010 : Nez intense et profond complexe, qui évoluera magnifiquement. On y trouve des notes de fruits rouges frais (framboise, canneberge, rhubarbe), de viande crue, d’encens, de poivre blanc, de santal et d’eau de rose. Attaque franche, parfumée, large, mais tonique. La bouche est bâtie sur la longueur, et si elle se révèle ciselée, sa finale est vaporeuse, envoûtante. Pas le vin le plus concentré, mais quelle race, quel éclat … Je trouve une parenté dans le style de ce vin et ceux élaborés par Rousseau. Excellent, voire davantage.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7209
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Marc-Olivier Vaillancourt le Lun 23 Sep 2013 - 21:12

Hier soir:

Clos des Fées, Domaine du Clos des Fées 2008 d'Hervé Bizeul

Je revisite après avoir été agréablement surpris il y a quelques mois par ce vin.

Masse tannique importante à l'ouverture malgré la qualité de celle-ci. Prendra 3-4 heures de carafes pour assouplir le vin et le montrer à son meilleur jour.

Superbe nez de mure sauvage avec un boisé superbement intégré, très légèrement vanillé. La bouche possède une belle richesse, de la mâche, du volume, de la fraîcheur et un peu trop d'alcool!. Les tanins demanderont un autre 10 ans pour s'assouplir..
Jolie vin du Roussilon qui surprend par son nez, mais aussi sa fraîcheur

17/20

Marc-Olivier Vaillancourt

Messages : 201
Date d'inscription : 23/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Yves Martineau le Lun 23 Sep 2013 - 22:26

Cette fin de semaine, j'ai retrouvé avec plaisir un grand classique californien, ainsi qu'un viwux copain du sud...

Beringer Vineyards Cabernet Sauvignon Private Reserve 1995
Un nez suave, avec du cèdre, des prunes, des mûres, du sous-bois, de fines notes mentholées. Un vin voluptueux, patiné par les années, mais toujours en pleine forme. Rond et plein, il a une classe de cru bordelais, sans qu'il renie ses origines pour autant. Avec une belle finesse, de la fraicheur et du fruit, une finale élégante, c'est un pur délice! 93-94 pts


Domaine de Montcalmès, Terrasses du Larzac, Coteaux du Languedoc 2010
Un nez un peu fermé, avec de la cerise et une étrange pointe d'anchois. Il se développer beaucoup mieux par la suite, sur les fraises et les épices.
La bouche est compacte, avec une belle texture, une bonne acidité, on sent que c"est plein de fruit sucré, mais il est plutôt fermé, pas très expressif. Loin de la bombe exubérante goutée en futs, c'est aujourd'hui une bombe à retardement! Il porte tous les signes d'un vin bien né, au fort potentiel. L'équilibre y est, la finale est harmonieuse. 90+ ce soir.
avatar
Yves Martineau

Messages : 4885
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Michelle Champagne le Mar 24 Sep 2013 - 7:39

Yves Martineau a écrit:

Domaine de Montcalmès, Terrasses du Larzac, Coteaux du Languedoc 2010
Un nez un peu fermé, avec de la cerise et une étrange pointe d'anchois. Il se développer beaucoup mieux par la suite, sur les fraises et les épices.
La bouche est compacte, avec une belle texture, une bonne acidité, on sent que c"est plein de fruit sucré, mais il est plutôt fermé, pas très expressif. Loin de la bombe exubérante goutée en futs, c'est aujourd'hui une bombe à retardement! Il porte tous les signes d'un vin bien né, au fort potentiel. L'équilibre y est, la finale est harmonieuse. 90+ ce soir.
Lorsque je goûte le vin, mon plaisir réside beaucoup dans son nez.  Ce Montcalmès est tellement fermé que je suis restée sur ma faim. La bouche n'est pas beaucoup plus expressive et je me demande bien comment il va évoluer?  Bombe...il cache bien son jeu!scratch
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1290
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Invité le Mar 24 Sep 2013 - 9:27

Michelle Champagne a écrit:
Yves Martineau a écrit:

Domaine de Montcalmès, Terrasses du Larzac, Coteaux du Languedoc 2010
Un nez un peu fermé, avec de la cerise et une étrange pointe d'anchois. Il se développer beaucoup mieux par la suite, sur les fraises et les épices.
La bouche est compacte, avec une belle texture, une bonne acidité, on sent que c"est plein de fruit sucré, mais il est plutôt fermé, pas très expressif. Loin de la bombe exubérante goutée en futs, c'est aujourd'hui une bombe à retardement! Il porte tous les signes d'un vin bien né, au fort potentiel. L'équilibre y est, la finale est harmonieuse. 90+ ce soir.
Lorsque je goûte le vin, mon plaisir réside beaucoup dans son nez.  Ce Montcalmès est tellement fermé que je suis restée sur ma faim. La bouche n'est pas beaucoup plus expressive et je me demande bien comment il va évoluer?  Bombe...il cache bien son jeu!scratch
Je seconde les commentaires d'Yves sur le 2010: c'est un peu fâché pour le moment, mais le potentiel m'a semblé indéniable. De mon côté, après 24h d'ouverture, il a pris un relief gourmand.

Mes impressions:
Le prix peut paraître élevé, mais le rouge de Montcalmès fait partie des meilleurs vins du Languedoc. Caractère plus moderne, m’a-t-il semblé, avec un bois senti qui rappelle le chêne brûlé, encens, il évolue lentement sur des notes de gâteau, de fraise des bois avec un fond minéral indéniable. Bouche gourmande et solide avec des tanins un peu fâchés. L’ensemble gagne en ampleur sur des notes de cassis et montre une fraîcheur qui le distingue du 2009, lui aussi très bon. On laisse reposer en cave trois à quatre ans afin avant de l’approcher, il fera une belle bouteille de garde. 16-17/20


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par daniel.seriot le Mar 24 Sep 2013 - 9:51

J'ai dégusté Montcalmès 2010, en bouteille, au mois d'août sur 48 heures, il s'est mieux livré après 24 heures, et lors de la dernière dégustation. Le commentaire correspond au meilleur moment de la dégustation :
La robe est profonde, avec un liseré de couleur violine. Le nez intense, complexe, et net évoque les fraises compotées, les cerises légèrement kirschées, les baies de sureau, les épices variées (avec un léger poivre), les herbes aromatiques, avec des notes très discrètes d’élevage. L’attaque est très élégante, pleine, les tannins fins, et racés sont tramés dans un corps dense, le cœur du grain tannique est caractérisé par une juste fermeté pour offrir de la dynamique et de la profondeur dans un milieu de bouche à la chair délicate rehaussé de fruits juteux. La finale est longue, soutenue, harmonieuse, d’une bonne fraîcheur (à une température de service adéquate), pure dans son expression aromatique complexe avec les saveurs décelées à l’olfaction. Noté 17,5, note plaisir 16. A attendre pour un plus grand plaisir
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Invité le Mar 24 Sep 2013 - 11:38

daniel.seriot a écrit:J'ai dégusté Montcalmès 2010, en bouteille, au mois d'août sur 48 heures, il s'est mieux livré après 24 heures, et lors de la dernière dégustation. Le commentaire correspond au meilleur moment de la dégustation :
La robe est profonde, avec un liseré de couleur violine. Le nez intense, complexe, et net évoque les fraises compotées, les cerises légèrement kirschées, les baies de sureau, les épices variées (avec un léger poivre), les herbes aromatiques, avec des notes très discrètes d’élevage. L’attaque est très élégante, pleine, les tannins fins, et racés sont tramés dans un corps dense, le cœur du grain tannique est caractérisé par une juste fermeté pour offrir de la dynamique et de la profondeur dans un milieu de bouche à la chair délicate rehaussé de fruits juteux. La finale est longue, soutenue, harmonieuse,  d’une bonne fraîcheur (à une température de service adéquate), pure dans son expression aromatique complexe avec les saveurs décelées à l’olfaction. Noté 17,5, note plaisir 16. A attendre pour un plus grand plaisir
J'y ai trouvé un élevage plus senti que par le passé, notamment en ouverture.

Je pense qu'on s'entend tous pour penser que le vin est présentement dans une phase de replis et qu'il doit séjourner un peu en cave pour mieux se livrer. Le potentiel est là!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par daniel.seriot le Mar 24 Sep 2013 - 11:55

Moi qui suis habitué aux élevages bordelais celui de Montcalmès 2010 ne m'a pas gêné. Very Happy 
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Yves Martineau le Mer 25 Sep 2013 - 7:17

Michelle Champagne a écrit:
Lorsque je goûte le vin, mon plaisir réside beaucoup dans son nez.  Ce Montcalmès est tellement fermé que je suis restée sur ma faim. La bouche n'est pas beaucoup plus expressive et je me demande bien comment il va évoluer?  Bombe...il cache bien son jeu!scratch
Aucun doute pour moi, la densité, la texture harmonieuse et les tanins fins sont des signes qui ne mentent pas. Ce sera un des plus grands Montcalmès.

Il faut dire que le vin en fûts était gorgé de fruit et très pur, ce qui me renforce dans cette conviction:

http://www.lapaulee-enligne.com/t1290-visite-au-domaine-de-montcalmes-25-juillet-2011?highlight=Montcalmes#26290

Il s'agit donc simplement de digérer l'élevage et la mise.
avatar
Yves Martineau

Messages : 4885
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Michelle Champagne le Mer 25 Sep 2013 - 7:31

daniel.seriot a écrit:J'ai dégusté Montcalmès 2010, en bouteille, au mois d'août sur 48 heures, il s'est mieux livré après 24 heures, et lors de la dernière dégustation. Le commentaire correspond au meilleur moment de la dégustation :
La robe est profonde, avec un liseré de couleur violine. Le nez intense, complexe, et net évoque les fraises compotées, les cerises légèrement kirschées, les baies de sureau, les épices variées (avec un léger poivre), les herbes aromatiques, avec des notes très discrètes d’élevage. L’attaque est très élégante, pleine, les tannins fins, et racés sont tramés dans un corps dense, le cœur du grain tannique est caractérisé par une juste fermeté pour offrir de la dynamique et de la profondeur dans un milieu de bouche à la chair délicate rehaussé de fruits juteux. La finale est longue, soutenue, harmonieuse,  d’une bonne fraîcheur (à une température de service adéquate), pure dans son expression aromatique complexe avec les saveurs décelées à l’olfaction. Noté 17,5, note plaisir 16. A attendre pour un plus grand plaisir
C'est incroyable comme un vin peut changer en l'espace d'un mois!
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1290
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par daniel.seriot le Mer 25 Sep 2013 - 8:03

Si l'on excepte les propres goûts de chacun, il est intéressant de connaître le protocole de dégustation. Ce qui me parait intéressant dans ce millésime 2010 dans cette région, c'est la présence d'une fraîcheur sous-jacente qui n'est pas très présente dans d'autres millésimes, nous avons peut-être moins de moelleux, avec des tannins un peu plus fermes, mais aussi plus de profondeur, de pep et de tonus, ce qui me convient mieux. L' avantage de sous-sols calcaire, probablement.
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 25 Sep 2013 - 11:54

Hier soir, au Comptoir :

Ganevat L’Enfant Terrible côtes du jura 2010 : Vin élaboré à base de poulsard. Couleur qui interpelle … rose orangé, d’une pâleur intrigante, mais bien brillante et avec une certaine texture qui étonne de la part d’un vin si pâle. Nez expressif, parfumé, sur des notes de petits fruits rouges frais (fraise des bois, canneberge), d’eau de fleur d’oranger, de thé à la bergamote, de cannelle et de muscade. La bouche est friande, déliée, légère sans être diaphane, aérienne. De la fraîcheur, des parfums … et du dépaysement … que du bonheur! Jolie persistance aromatique en finale et buvabilité d’école. Bien, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7209
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Michelle Champagne le Mer 25 Sep 2013 - 17:09

daniel.seriot a écrit:Si l'on excepte les propres goûts de chacun, il est intéressant de connaître le protocole de dégustation. Ce qui me parait intéressant dans ce millésime 2010 dans cette région, c'est la présence d'une fraîcheur sous-jacente qui n'est pas très présente dans d'autres millésimes, nous avons peut-être moins de moelleux, avec des tannins un peu plus fermes, mais aussi plus de profondeur, de pep et de tonus, ce qui me convient mieux. L' avantage de sous-sols calcaire, probablement.
À titre de comparaison, il y avait beaucoup plus de fraîcheur, de profondeur, de pep et de tonus dans le Mas Jullien que dans le Montcalmès que j'ai dégusté selon moi; la raison de ma déception.
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1290
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Yves Martineau le Mer 25 Sep 2013 - 17:22

Domaine Raspail-Ay Gigondas 2010
Le domaine produit des vins au style traditionnel, moins exubérants que d 'autres en jeunesse, bâtis pour la garde. Ce 2010 est particulièrement réussi. Une petite bombe de fruit compact, concentré, avec une acidité élevée pour la région, qui ajoute de la fraicheur et du tonus. Dense, gourmand, long, il a une belle minéralité en milieu de bouche, que je n'associe que rarement à la région. La finale est harmonieuse, on ne sent pas l'alcool malgré ses 14%. il est plus accessible et gourmand que le 2007 au même âge. Déjà fort agréable, il gagnera tout de même à mûrir quelques années en bouteille. Superbe! Un Gigondas exceptionnel 92+ pts


Parfois ces lots aux enchères incluent une bouteille obscure comme celle-ci....comme une 5e roue de charette...

Paul du Peloux St. Joseph 2001
Un vin assez bien fait, élégant et équilibré, du genre sans vice ni vertu. Plutôt simple mais avec une finale en finesse, plaisante. Honnête. 85 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 4885
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Ludwig Desjardins le Mer 25 Sep 2013 - 20:35

A. et P. de Villaine Bourgogne La Digoine 2005

Nez intéressant, sur les épices et des notes de viande fraîche. La bouche me rappelle certains Beaujolais par sa légèreté et l'acidité assez vive. La finale est assez courte et le vin montre ses limites, tombant un peu à plat. Sur son plateau, c'était ma dernière bouteille et honnêtement je ne vois pas ce que ce genre de vin, autour de 35$, a à offrir par rapport à des Beaujolais vendu à 20-25$ comme le Fleurie de Chignard par exemple. 88

Ludwig Desjardins

Messages : 4257
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Michelle Champagne le Jeu 26 Sep 2013 - 7:27

Hier, le Domaine Sylvain Pataille Marsannay 2011, étoile montant en bourgogne. Le nez est marqué par le bois. En bouche, j'aime bien les petites cerises acidulées mais il manque de matière.  Je suis convaincue que ce producteur est capable de faire mieux. Effet millésime?
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1290
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Alain Roy le Jeu 26 Sep 2013 - 12:17

Ludwig Desjardins a écrit:A. et P. de Villaine Bourgogne La Digoine 2005

Nez intéressant, sur les épices et des notes de viande fraîche. La bouche me rappelle certains Beaujolais par sa légèreté et l'acidité assez vive. La finale est assez courte et le vin montre ses limites, tombant un peu à plat. Sur son plateau, c'était ma dernière bouteille et honnêtement je ne vois pas ce que ce genre de vin, autour de 35$, a à offrir par rapport à des Beaujolais vendu à 20-25$ comme le Fleurie de Chignard par exemple. 88
Deux 2005 bues en 2007 et 2008 ne m'ont pas jeté par terre, mais j'ai été subjugué par un 2000 âgé de dix ans. J'ai une couple de millésimes de Digoine, et j'ai toujours noté bas en jeunesse. Je pense qu'il faut l'attendre ! Les bojo de 10 ans par contre ?
avatar
Alain Roy

Messages : 1735
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 28 Sep 2013 - 13:23

Hier, entre amis, dans un contexte des plus festifs … de mémoire donc :

Perrier-Jouët Belle Époque brut champagne 1998 : Joli nez, sur les champignons secs, le chocolat blanc et le pot-pourri. La bouche est plutôt mince et de longueur moyenne, à la bulle évanescente … un vin qui a évolué rapidement ou tout simplement un manque de vin? Bien.

Vincent Dauvissat La Forest chablis 1er cru 2006 : Nez qui se révèle d’abord sur des notes de laine mouillée et de piscine chlorée, avant de s’ouvrir sur des notes de coquillage, de craie, de miel fin et de pierre chaude. Bouche ample, déliée, peu grasse, mais le grain possède une certaine suavité. Ensemble savoureux, long, doté d’une finale expansive, harmonieuse et éclatante du plus bel effet. Semble encore en prime jeunesse et a eu besoin de passablement d’air pour réellement se révéler. Excellent.

Domaine de la Barroche Pure châteauneuf-du-pape 2004 : Couleur plutôt dense, matte, qui commence à montrer de très légers signes d’évolution. On trouve au nez des notes de figue, de fraise des bois, de viande rôtie, de cuir et de poivre concassé. Si l’ensemble est irrémédiablement sudiste, on ne note pas de chaleur ni de surmaturité. Bouche large, concentrée et puissante, baroque sans renier une certaine gourmandise. Finale minérale, longue et séveuse, encore là sudiste, mais sans chaleur. J’ai été plutôt surpris de l’harmonie du vin. Excellent.

Nicolas Perrin côte-rôtie 2009 : Nez de cassis, d’encre, de poivre noir et de violette. Ensemble plutôt typique d’une syrah rhodanienne, mais le tout est moyennement expressif, semble fermé. Bouche ferme, concentrée et tendue, joliment équilibrée, de bonne longueur. Fraîcheur appréciable, surtout compte tenu du millésime (à l’aveugle, j’étais sur un Cornas ou un Hermitage 2010). Techniquement impeccable, mais manque d’âme à mon avis … ne le jugeons pas trop durement pour l’heure, c’est encore un perdreau de l’année! Potentiellement très bien, mais à revoir.

Janassa Chaupin châteauneuf-du-pape 2010 : Couleur très foncée. Nez intense et profond de charbon, de crème de cassis, de liqueur de mûre, de goudron, de lys, de poivre long et d’encens. Bouche nourrie, à la texture grasse, mais à l’éclat et à la tenue tout simplement hors normes pour une telle richesse. Vin serré, très long, aux proportions conséquentes, à la fois accessible et sérieux. Très longue finale, éclatante et juteuse. Si on se régale maintenant, je crois que c’est fort peu comparativement au plaisir que le vin donnera à maturité. Superbe.

Sassicaia bolgheri 2007 : Nez de fruit noir, de cacao, de tabac et thé noir. Bouche sérieuse, fraîche, classique. Ensemble svelte, croquant, élégant et racé. On ne peut plus différent du précédent, il n’a pourtant pas pâli, son classicisme et son élégance lui permettant de briller. Ça me renforce dans ma croyance que millésime mûr et Sassicaia font réellement bon ménage ensemble! Magnifique persistance aromatique. Excellent, voire plus.

Philip Togni cabernet sauvignon napa valley 1992 : Une balle courbe servie à l’aveugle … tous l’ont placé dans le Bordelais et dans la décennie 2000! Nez puissant de cassis, d’anis, de poivron grillé, de cigare, d’aftereight et de cèdre. Bouche séveuse et musclée, sans opulence indue, intense et savoureuse. La finale se resserre finement, autour d’une noble amertume qui signe la concentration de ce vin à la fois puissant et raffiné, un vrai pur sang. Je ne connais pas de cabernet américain issu de vignoble de plaine qui atteigne ce niveau. Une leçon des choses et une jeunesse insolente. Superbe.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7209
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Yves Martineau le Sam 28 Sep 2013 - 13:57

Merci pour l.excellent cr Vincent, je suis particulièrement heureux de la tenue du Barroche 2004 qui paraissait vraiment alcooleux en jeunesse.

Quant au Togni, je comprends la difficulté à l'aveugle! Par contre, je ne sais pas si c'est un "vignoble de plaine"....en tout cas les vignes que j'ai vues autour domaine étaient certainement en pentes, ils sont sur la "montagne" entre Napa et Sonoma, sur le chemin qui mène à Pride. À moins qu'ils aient des vignes plus bas, ils sont certainement dans un micro-climat plus frais que la plaine plus bas.
avatar
Yves Martineau

Messages : 4885
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 28 Sep 2013 - 17:27

Je ne me suis pas exprimé clairement. Ce que je voulais dire, c’est que, pour moi, les meilleurs cabernets américains sont issus de vignobles en montagne (comme Togni qui est sur Spring Moutain), par opposition à ceux dans la vallée (comme To Kalon).

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7209
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Yves Martineau le Sam 28 Sep 2013 - 19:38

Ah oui, en relisant ta phrase elle peut en effet très bien avoir le sens que tu lui donnes. Je suis d'accord avec toi.
avatar
Yves Martineau

Messages : 4885
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Ludwig Desjardins le Sam 28 Sep 2013 - 23:59

Méchante mémoire Vincent!

Ludwig Desjardins

Messages : 4257
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Jonathan Marquis le Dim 29 Sep 2013 - 5:58

Je suis très surprit que sassicaia soit aussi approchable... C'est quand même jeune surtout pour un 2007
avatar
Jonathan Marquis

Messages : 890
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 30
Localisation : Terrebonne

Voir le profil de l'utilisateur http://www.marquisinc.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 29 Sep 2013 - 7:34

Ludwig Desjardins a écrit:Méchante mémoire Vincent!
J'ai fini les bouteilles de Dauvissat, Barroche et Togni par après à la maison, ce qui aide quand même!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7209
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 29 Sep 2013 - 7:48

Jonathan Marquis a écrit:Je suis très surprit que sassicaia soit aussi approchable... C'est quand même jeune surtout pour un 2007
Le vin a été carafé une bonne heure et a été bu sur une assez longue période. Mais les 2007 de Toscane me semble bien se déguster en jeunesse compte tenu de la maturité du millésime.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7209
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 septembre 2013

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum