Derniers sujets
» Semaine du 28 mai 2017
Aujourd'hui à 11:43 par Patrick Ayotte

» Dégustation Combat du Sud !
Hier à 20:16 par PhilippeGingras

» Arrivage Signature - 25 mai 2017
Hier à 18:28 par Daniel.Thai

» Semaine du 21 mai 2017
Hier à 14:35 par Alain Roy

» Bouchon DIAM
Hier à 13:13 par Michelle Champagne

» It is happening again...
Sam 27 Mai 2017 - 15:13 par Jonathan Ménard

» Bonne fête Alex Bélanger
Sam 27 Mai 2017 - 10:22 par Alexandre Deslauriers

» Votre plus ancien achat toujours en cave
Ven 26 Mai 2017 - 14:19 par Andrew Nevard

» Arrivage du 25 mai 2017 à la Signature Mtl
Jeu 25 Mai 2017 - 12:00 par Mario Vaillancourt

» Semaine du 14 mai 2017
Mer 24 Mai 2017 - 22:50 par Stéphanie Chénier

» Bonne fête Pat Essa
Mer 24 Mai 2017 - 6:42 par Patrick Essa

» Foillard Côte de Py 2014
Lun 22 Mai 2017 - 19:53 par Patrick Ayotte

» Club des vins d'Abitibi-Ouest
Ven 19 Mai 2017 - 16:08 par Mario Vaillancourt

» Arrivage Signature - 18 mai 2017
Ven 19 Mai 2017 - 16:00 par Mario Vaillancourt

» Courrier Vinicole - Bourgogne 2014
Mer 17 Mai 2017 - 7:07 par Yves Martineau

Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier


Bordeaux et sa clientèle traditionnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bordeaux et sa clientèle traditionnelle

Message par Yves Martineau le Dim 7 Juil 2013 - 12:59

Signe des temps: Alain me faisait remarquer avec justesse que, dans toute cette orgie de rouges servis à la dernière Paulée, pas un seul Bordeaux rouge ne fut ouvert ....ni de blanc d'ailleurs, à part deux Sauternes.

Peut-être que la température n'aidait pas, mais ce n'est pas un phénomène isolé dans nos rencontres.

Je me demande si ce phénomène notoire dans notre groupe est représentatif d'une réalité plus vaste et si les bordelais, ces génies du commerce, ont perdu des parts de marché significatives auprès de leur clientèle traditionnelle?

J'ai l'impression que les premiers crus, voir les deuxièmes GCC, avec leurs prix désormais inatteignables pour le client moyennement fortuné, ne jouent plus leur rôle de locomotives et que toute la région en pâtit, surtout les petits producteurs.
avatar
Yves Martineau

Messages : 4979
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux et sa clientèle traditionnelle

Message par Michel Therrien le Dim 7 Juil 2013 - 15:10

Intéressant commentaire Yves.

Je pense que les gens gardent leurs belles bouteilles de grand cru bordelais des années antérieures afin de les boire en petit comité. Leur remplacement par un jeune millésime est à trop de frais.

exemple: Cos d'Estournel 90 ou 95 ou 96........pouvait coûter 50-70$ alors qu'un excellent millésime > 2000 vaut plus de 200$ au coût initial d'achat!

De plus, boire du vin bordelais sans repas, une bouteille l'une après l'autre, offre moins de buvabilité qu'un Rhône nord ou un vin bourguignon.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7445
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux et sa clientèle traditionnelle

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 7 Juil 2013 - 15:54

D'accord avec les remarques de Michel.

En plus, sur une note personnelle, mes Bordeaux sont relativement jeunes et s'il est une région que j'apprécie particulièrement à maturié, c'est bien le Bordelais!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7320
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux et sa clientèle traditionnelle

Message par Michelle Champagne le Dim 7 Juil 2013 - 16:52

Signe des temps, peut-être! Mais il n'est pas étonnant de retrouver des vins de la Loire, de la Bougogne et du Rhône.  Ils correspondent essentiellement aux Crs de la Paulée.  Forcément, ils influencent les achats du lecteur.  Dernièrement, j'ai commenté un bordeaux, le Dufort-Vivens 2008 où l'on pouvait retrouver toute la finesse d'un Margaux à 50 $.  Qui a goûté à ce vin?  Probablement personne, c'est dommage car il est beaucoup plus intéressant que tous les petits Joblot que je bois présentement.  Oui Bordeaux c'est cher, mais il y a encore de belles trouvailles sous la barre des 100 $...
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1359
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux et sa clientèle traditionnelle

Message par Patrick Ayotte le Dim 7 Juil 2013 - 21:33

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:En plus, sur une note personnelle, mes Bordeaux sont relativement jeunes et s'il est une région que j'apprécie particulièrement à maturié, c'est bien le Bordelais!

Assez en accord avec Vincent. J'aime beaucoup Bordeaux, mais les prix et surtout le temps requis pour une maturité à mon goût fait que j'en boit peu et n'en achète presque plus...
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2909
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux et sa clientèle traditionnelle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum