Derniers sujets
» Vos rouges de l’année
Hier à 20:35 par Vincent Messier-Lemoyne

» Semaine du 15 janvier 2017
Hier à 19:49 par Alain Roy

» Lunch jeudi 19 janvier au QG 12h
Hier à 17:47 par Frederick Blais

» Domaine Buisson-Charles
Hier à 17:25 par Michel Therrien

» IP disponibilités
Hier à 17:00 par Alain Roy

» Iegor en Janvier...
Hier à 6:35 par Vincent Messier-Lemoyne

» Vous voyagez en France et vous voulez du...
Mar 17 Jan 2017 - 20:15 par Fabien Rosiau

» Dégustation - Vieille bouette bordelaise
Mar 17 Jan 2017 - 18:48 par Pierre Beauregard

» Le monde idéalisé de la restauration
Mar 17 Jan 2017 - 17:41 par Alain Roy

» club de dégustation de Mtl : C9P
Mar 17 Jan 2017 - 17:40 par Michelle Champagne

» Semaine du 8 janvier 2017
Mar 17 Jan 2017 - 8:38 par PhilippeGingras

» Liste 2016 de ''NOS'' meilleurs restos...
Lun 16 Jan 2017 - 11:17 par Jonathan Ménard

» Arrivage Signature - 05 janvier 2017
Dim 15 Jan 2017 - 20:06 par Pascal Lapensee

» Droin 2015
Dim 15 Jan 2017 - 19:02 par Jonathan Marquis

» Bonne année
Dim 15 Jan 2017 - 18:16 par Gael Giraud

Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

L'adage...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'adage...

Message par Alain Landry le Dim 12 Mai 2013 - 5:44

Vous connaissez tous l'adage qu'il faut acheter les grands vins dans les petits millésimes et les petits vins dans les grands. J'ai toujours eu un problème avec cet adage car ça nous amène à une certaine "normalité" du vin.

Toutefois, comme à chaque année, j'analyse attentivement les cotes des vins de Bordeaux et que je convertis ces cotes en un prix attendu, j'ai remarqué un fait intéressant découlant de l'évolution des marchés.

Comme vous le savez, dans les 10 dernières années, les plus grands vins (lire 1ier cru et "stars") ont augmentés plus rapidement que la moyenne des hausses à Bordeaux, suivi des vins "réputés" (lire super second, vins médiatisés). Par contre les plus petits vins ont gardés des prix relativement stables.

Pour le millésime 2012, il y a des baisses de prix importantes pour les plus grands vins et vins réputés, mais dans l'ensemble, mon analyse démontre qu'ils sont 20% trops chers. Donc, les grands vins même escomptés dans un petit millésime ne sont plus intéressant.

Pour les plus petits vins, la baisse de prix les rends hyper attrayant. Dans la première tranche des vins offerts à la SAQ, c'est Labégorce qui représente la meilleur affaire et c'est le vin le moins cher (mieux coté que Sociando et pourtant moins cher).

J'arrive donc à la conclusion, que vu l'évolution du marché depuis 10 ans et vu la politique de prix des Bordeaux 2012 qu'il faut maintenant acheter les petits millésimes dans les petites années.

Alain Landry

Messages : 640
Date d'inscription : 28/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adage...

Message par Patrick Essa le Dim 12 Mai 2013 - 7:33

Petits millésimes dans les petites années...et les grands domaines dans les grandes propriétés! -))
Bon je pense qu'il faut lire petites propriétés en millésime modeste.

Patrick Essa

Messages : 929
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 54
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adage...

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 12 Mai 2013 - 7:58

2012 est plus prometteur que 2011, non?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7052
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum