Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Message par Frederik Boivin le Sam 16 Fév 2013 - 12:06

je reviendrai sur chacun des vins et tenterai d'insérer des photos, mais pour l'instant...

je tiens à remercier Mike et Natacha pour le bel accueil, chaleureux et convivial.

je tiens à remercier tous les participants pour leur grande générosité, tant au niveau des bouteilles que des informations et des discussions hors vin, et même de la bouffe.

merci à Alex de m'avoir ramené sain et sauf à la maison - tu avais presque pris le champ trois fois pour te rendre chez le Baron, alors j'avais un peu peur!

ce fut une superbe soirée, avec de grands vins, et de grandes personnes.

mes préférés?
- DRC
- Ponsot
- Rousseau
- Bâtard-Montrachet 2004 de Gagnard
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1801
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 43
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Message par Alexandre Deslauriers le Sam 16 Fév 2013 - 13:04

Un énorme merci pour cette dégustation d'anthologie! Clairement une dégustation qui restera gravée en mémoire...

Des hôtes exceptionnels comme à l'habitude!

2h30 de route, avec des conditions routières pas toujours facile, m'ont un peu ''assommé'' en début de dégustation. Mais le Latricières m'a rapidement fait comprendre que la fatigue prendrait rapidement le bord...

Mon podium personnel:
DRC
Rousseau
et sur un pied d'égalité Dujac ainsi que Trapet!

Je reviendrai sur les vins!

P.S Merci Fred pour le soutien lors du retour! Mais ce fut clairement plus facile qu'à l'aller!!
avatar
Alexandre Deslauriers

Messages : 1080
Date d'inscription : 09/06/2009
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Message par Frederick Blais le Sam 16 Fév 2013 - 14:30

Michel Therrien a écrit:Finalement, un autre Domaine sera à la dégustation.
Une bouteille que je voulais partager en Paule d'après mais qui peut avoir sa place dans cette thématique................pas la plus grande des bouteilles mais,

Chambolle-Musigny 1er cru 2008, Domaine George Vogüé

En fait, les jeunes vignes déclassées de Musigny.

Bref, 12 grands Domaine bourguignons rouge sur les 14 selon la RVF!

Curieux de voir comment ce vin s'est tenu face aux autres, j'ai trouvé ce 2008 de très haut niveau.
avatar
Frederick Blais

Messages : 1848
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 16 Fév 2013 - 15:10

Il n'a pas eu l'air fou du tout. Devant Dugat-Py, Mugnier et Clos de Tart pour moi.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7492
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Message par Ian Champagne le Sam 16 Fév 2013 - 16:02

Quelle belle soirée.

La seule chose qui me vient en tête est de vous remercier, vous tous, d'y avoir contribué. Le vin a la pouvoir de rassembler des gens qui ne se connaîtraient pas autrement.

Merci encore.

p.s. il me manque les photos du Clos de Vougeot, Tart et Bouches Chères. Alex, Julien ou Frédérik, pourriez-vous me les acheminer au lefrancbuveur@hotmail.fr svp? Blog oblige.
avatar
Ian Champagne

Messages : 782
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 43
Localisation : Varennes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefrancbuveur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Message par Daniel.Thai le Dim 17 Fév 2013 - 8:57

Magnifique soirée! Meilleuse dégustation à date, après celles de DRC 2007 chez Marc Picard et Échezeaux 2006-2007 chez Martin Letarte.

Je tiens à remercier Natacha et Michel pour leur acceuil chaleureux et à tous les participants pour leur grande générosité. Je dois remercier à Martin Letarte. Grâce à lui que je puisse y participer.

Les vins dégustés étaient superbes. Mon podium personnel:
1- Échezeaux 2006 de DRC
2- Chambertin 2007 de Rousseau
3- Clos de la Roche Vieilles Vignes 2007 de Ponsot

Latricière-Chambertin 2009 de Trapet et Clos de Vougeot 2005 de Confuron étaient ma quatrième position de vins préférés.
avatar
Daniel.Thai

Messages : 519
Date d'inscription : 28/11/2010
Localisation : Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Message par Ian Champagne le Dim 17 Fév 2013 - 17:12

avatar
Ian Champagne

Messages : 782
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 43
Localisation : Varennes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefrancbuveur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Message par Frederik Boivin le Dim 17 Fév 2013 - 20:22

superbe Ian - merci!
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1801
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 43
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Message par Julien Martel le Lun 18 Fév 2013 - 13:33

Voici mes notes de dégustation de cette grande dégustation, la plus grande en ce qui me concerne depuis que je m’intéresse au vin de façon sérieuse, soit depuis 2008. De façon objective, tous les vins étaient de haut niveau, même si certains d’entre eux plaisaient moins à mon palais. J’ai beaucoup aimé déguster les vins un à un. Merci à tous pour leur générosité et ce grand moment de partage.

Mon podium personnel :
1. 2007 Domaine Ponsot Clos de la Roche Vieilles Vignes
2. 2007 Domaine Armand Rousseau Père et Fils Chambertin
3. 2009 Domaine Trapet (Jean et Jean-Louis) Latricières-Chambertin


2009 Domaine Trapet (Jean et Jean-Louis) Latricières-Chambertin
Un bouquet intensément charmeur, d’une pureté indéniable, parfumé, sur les fruits rouges, les épices, la griotte, et les frais confites. Une bouche gourmande, croquante, fraîche, toute aussi pure, alliant puissance, élégance et précision aromatique. Un véritable coup de cœur, et une réussite incontestée. Le genre de vin que je voudrais boire à chaque semaine. 94-95

2009 Domaine des Lambrays Clos des Lambrays
Un bouquet plus discret et un brin racoleur, dans lequel on dénote sans difficulté les arômes de conifères, de fruits noirs et rouges, et de pierres. La bouche est beaucoup plus riche que le Latricières-Chamertin de Trapet, sans pour autant sombrer dans l’excès. Il m’a paru plus profond que les millésimes précédents. Texture veloutée, charmante, et expansive. 91-92

2008 Domaine Comte Georges de Vogüé Chambolle-Musigny 1er Cru
Un vin qui ne peut cacher l’origine de son millésime, où les fruits rouges acidulés sont très présents, dans un ensemble minéral, très pur, et précis. Un vin qui aura besoin d’un long repos en cave pour pleinement se dévoiler. À mes goûts, il a souffert avec la comparaison des deux vins précédents qui étaient plus faciles d’approche et charmeurs dans leur forme actuelle. 91

2008 Domaine Dujac Clos de la Roche
Un nez controversé, clairement soufré, dans lequel on décèle des arômes de petits fruits rouges et d’épices. Une bouche à l’opposé du bouquet, d’un charme fou, satinée et élégante, pleine, gourmande, profonde, au profil légèrement sauvage. À revisiter dans une décennie! 92-93

2007 Domaine Ponsot Clos de la Roche Vieilles Vignes
Un bouquet charmeur, profond et complexe, sur les épices douces, la fourrure, la terre brune, le cuir, l’orange sanguine, et les fraises. Texture caressante, soyeuse, veloutée, d’une rare finesse, et dotée d’une magnifique pureté. De la dentelle en bouche. On pourrait lui reprocher de manquer légèrement de concentration, mais ce vin représente pour moi la quintessence de la féminité du pinot. Un véritable délice, mon vin de la soirée. 95

2007 Bernard Dugat-Py Gevrey-Chambertin Très Vieilles Vignes - Coeur de Roy
Une robe très foncée qui fait peur! Le vin est d’une étonnante concentration pour son niveau. Matière mûre, virile et tannique, sans pour autant être excessive. L’opposé de ce que je recherche en Bourgogne. Le contraste avec le Ponsot était frappant, au point où cela a sûrement désavantagé ce Dugat-Py. Comment lui accorder une note objective?

2007 Domaine Armand Rousseau Père et Fils Chambertin
Bouquet très fin, de grande classe, légèrement parfumé, sur les épices sèches, l’encens, le sous-bois, les fruits rouges, accompagné par une pointe animale. Une bouche énigmatique, en dentelle et délicatesse, d’un grand équilibre. Finale d’une rare longueur. Un vin de méditation, qui commande le silence et le calme. Grand vin. 94-95

2006 Domaine de la Romanée-Conti Echézeaux
Un vin qui dès son ouverture entraîne le silence autours de la table, alors que la distribution s’effectue. Nous resterons tous silencieux pendant quelques minutes, heureux de tremper nos lèvres dans un vin du Domaine. Bouquet sur la rhubarbe, les fraises écrasées, et les épices sèches. Tant au nez qu’en bouche, le vin évolue de minutes en minutes, tout en conservant un équilibre magistral. La matière est tendre et profonde, mais elle me paraît en retenue, sans jamais véritablement se livrer. Un vin qui nécessite encore un long repos avant d’offrir tout ce dont il est capable. 92-93 (+)

2005 Jacques-Frédéric Mugnier Chambolle-Musigny 1er Cru Les Fuées
Concentré, puissant, tout en offrant une réelle impression de dentelle et de tendreté, dans un ensemble moins gourmand que plusieurs vins en dégustation, sur les fruits rouges et noirs. J’adore Mugnier, et celui-ci ne fait pas exception. Cependant, les 2005 sont clairement à attendre. 92 (+)

2005 Domaine G. Roumier / Christophe Roumier Chambolle-Musigny 1er Cru Les Cras
Un vin parfumé et complexe, sur les fruits rouges et noirs, alliant concentration, équilibre et classicisme. Très minéral. Tannins fondus, malgré sa jeunesse évidente. 92

2005 J. Confuron-Cotetidot Clos Vougeot
Malheureusement aucune note de dégustation!

1999 Mommessin Clos de Tart
Registre olfactif sur les fruits rouges, le caramel, les épices et la fourrure. La bouche est délicate et légèrement boisée, de belle tenue. Tout est en subtilité, ou était-ce plutôt le dégustateur qui était fatigué? Somme toute, j’ai bien aimé ce vin, surtout qu’il apportait fraîcheur à mon palais saturé par les derniers vins relativement jeunes. 91
avatar
Julien Martel

Messages : 1703
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 18 Fév 2013 - 13:43

Ian, le Ponsot était un 2007 et non un 2008.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7492
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Message par Frederik Boivin le Lun 18 Fév 2013 - 13:48

très beau CR Julien - merci.

dès que je peux, je vais poster mes photos...
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1801
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 43
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Message par Michel Therrien le Mar 19 Fév 2013 - 10:37

Ian Champagne a écrit:Quelle belle soirée.

La seule chose qui me vient en tête est de vous remercier, vous tous, d'y avoir contribué. Le vin a la pouvoir de rassembler des gens qui ne se connaîtraient pas autrement.

Merci encore.

En accord total avec ce commentaire.
Une de mes plus belles dégustation à vie.
J'ai vraiment aimé le fait que l'on passe le même temps avec chaque vin.......de 15 à 20 minutes......avec respect et concentration même si la camaraderie et la convivialité étaient aussi au RDV.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7615
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Message par Michel Therrien le Mar 19 Fév 2013 - 10:40

Mes impressions avec notation mais surtout des commentaires.....

Domaine Jean-Louis Trapet : Daniel Thaï : Latricières-Chambertin 2009
La robe est rubis pâle à moyenne. Un premier nez avec des épices orientales et une impression olfactive de vendange entière. L'évolution fait ressortir un côté boisé avec de l'eau d'érable. La bouche est suave et fine tout en étant veloutée et croquante. La finale perdure longtemps, un mélange de fermeté contrastante et d'un retour plus velouté sous des accents épicés. Grand vin. On commence très fort.
18,5-19/20.


Domaine des Lambrays : Ian Champagne : Clos des Lambrays 2009
Une robe plus intense, rubis de moyenne intensité. Un trait de vert noble me frappe au nez et m'évoque le DRC! Peu à peu, cannelle et réglisse s'entremêlent avec un fruité rouge. Le vin est délicat, les tannins fins sont abondants, l'acidité les rehausse d'ailleurs, l'ensemble est droit et racé. Un vin craquant et sur une longueur bien droite et précise. Un vin qui devrait gagner en largeur et volume avec l'âge.
17,5-18/20


Domaine George de Vogüé : Natacha et Michel : Chambolle-Musigny 1er cru 2008
La robe est rubis de bonne intensité avec un éclat franc. Le fruité est noir et plus confit. Le vin est tendu avec bonne vivacité, les tannins sont fins et abondants, la finale bien en fruit rouge se veut un peu moins longue que les deux précédents. Un vin où le concept énergie prend son sens.......effet millésime? Un vin issu des vignes de Musigny de moins de 25 ans et donc un déclassement. J'avais un peu peur qu'il souffre de la comparaison mais rien de tel.
17-17,5/20


Domaine Dujac : Alexandre Deslauriers : Clos de la Roche 2008
Un nez réduit, un nez Dujac, un nez déstabilisant. L'évolution apporte un peu de fruit dont les framboises. La bouche est Dujac.......grande, volumineuse, vaporeuse et pleine en même temps.....c'est la magie Dujac i:e un nez peu plaisant mais une bouche immense. J'aimerais beaucoup dégusté ces vins avec les gens de Dujac de ce côté ci de la flaque afin de mieux comprendre ce nez soufré?
18/20 (?)


Domaine Ponsot : Vincent Messier-Lemoyne : Clos de la Roche Vieilles Vignes 2007
La robe est rubis pâle un peu à la manière du Latricières de Trapet. Un bouquet fort différent avec ce côté animal et de la mie de pain. La bouche est en dentelle, la texture est soyeuse pour ne pas dire soyesse, une certaine sucrosité ou plutôt un côté tendre et gourmand. Une belle longueur mais pour plusieurs à table le vin semblait être court car le verre se vide à la vitesse de l'éclair!
17,5-18/20.


Domaine Dugat-Py : Ian Champagne : Gevrey-Chambertin Cœur de Roy 2007
La robe est rubis foncé. le bouquet est animal, du mercaptan aussi puis un profil rhodanien et épicé. En bouche, les tannins sont abondants et charpentés, l'acidité est bonne à vive, la longueur est bonne avec une rétro de cassis et un peu d'amertume en structure. Un vin d'appellation communale! J'ai pour une fois beaucoup aimé mais sans la profondeur des autres vins.........le seul villagede la dégustation.
16,5-17/20


Domaine Armand Rousseau : Julien Martel : Chambertin 2007
Un vin sans robe! Un nez qui pinotte franchement. Une bouche qui fait sourire. Un mélange de densité en plancher de bouche avec en même temps un côté aérien au palais. Un vin qui fait jaser à table. De la grâce et du panache.......bref un Chambertin de Rousseau! Le fruité rouge et les fleurs dominent en fin de bouche.
18,5-19/20.


Domaine de La Romanée Conti : Frédérik Boivin : Échézeaux 2006
Un vin servi à bouteille découverte comme tous les autres mais qui s'impose.......c'est le silence, c'est un regard sur la bouteille qui circule, c'est le sourire sur chacun des visages lors du service, c'est un nez qui plonge immédiatement dans le verre, c'est encore le silence.........un vin qui fait le bonheur, qui chavire, qui a déjà gagné, qui émerveille. Le même nez que le Clos des Lambrays avec ce trait végétal noble puis une tonne de fleurs des champs. La bouche est droite avec vivacité et tension, les tannins sont fins, la finale est de bonne longueur. Un vin refermé à mon avis. Vin de romance et de rêve.
17,5/20.


Domaine JF Mugnier : Michel Therrien : Chambolle-Musigny 1er cru Les Fuées 2005
Je suis surpris de l'intensité rubis de la robe. Le nez est discret mais axé sur un fruité noir. La bouche est ronde et ample sans être vraiment grasse. L'ensemble est fin et vaporeux en milieu de bouche. La finale est longue et minérale avec ce côté fumé bien agréable. Un vin jeune!
17,5-18/20


Domaine G. Roumier : Natacha Vanasse : Chambolle-Musigny 1er cru Les Cras 2005
Une première bouteille vinaigrée.........une première dans ma vie de dégustateur! On ouvre une autre bouteille et ça calme mon petit coeur qui s'emballait.
Un bouquet en fruit autant noir que rouge avec une bonne dose d'épices et de fleurs. Le vin offre un équilibre entre la chair et la tension au sens qu'il est pratiquement cylindrique. La finale est longue et énergique avec encore beaucoup de fruits. Un vin de qualité grand cru. Entre craquant et croquant.
18-18,5/20.


Domaine Confuron-Cotétidot : Michel Dunberry : Clos de Vougeot 2005
La robe est rubis pâle. Ça sent la VE également comme DRC et Domaine des Lambrays. La bouche est à la fois puissante et fine. Les tannins sont charpentés et la texture serrée contraste avec la fraîcheur et les épices de la fin de bouche. Une très belle bouteille et assurément un des meilleurs Clos de Vougeot dégusté.
17,5-18/20.


Domaine Clos de Tart : Élise Leroux : Clos de Tart 1999
La robe est rubis de moyenne intensité avec un dégradé progressif sans tuilage franc. Le bouquet est fort complexe avec des notes de thé, chocolat blanc et de fumée. La bouche est élégante, soyeuse et svelte au sens de droite et franche. La longueur sur des notes de pierres chaudes et de fumées est longue et agréable. Un vin qui me semble à son apogée et sans l'austérité de plusieurs 99.
17,5/20.


Un podium serré.......
#1 Chambertin 2007 de Rousseau et Latricières 2009 de JL Trapet sur un même pied.
#3 Le Chambolle 1er cru Les Cras 2005 de Roumier complète ce podium......
tout juste devant Dujac et son Clos de la Roche 2008.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7615
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 19 Fév 2013 - 13:55

Nous avons réellement eu une magnifique dégustation vendredi soir. Des vins de haut niveau et un contexte qui leur a permis de magnifiquement s’exprimer. Déjà beaucoup d’excellents CRs qui rendent justice, il me semble, au caractère exceptionnel de cette dégustation. Je me permets d’ajouter mes impressions de dégustation. Ainsi, à bouteille découverte et dans l’ordre :

Ponsot Clos des Monts Luisants Vieilles Vignes morey-st-denis 1er cru 2005 : Nez intense, sur des notes de fruits secs, de fumée, de praline et de caramel salé. Alors que le registre semble oxydatif, l’intensité et la netteté des parfums écartent pour moi cette possibilité. La bouche est du fond, l’ensemble est assez large, vineux, d’une texture étonnante pour un aligoté, aussi vieilles vignes soit-il! Finale tonique, un peu mordante, mais de bonne longueur. Une curiosité certes, mais pas seulement, ce vin recélant de réelles qualités propres. Bien, voire plus. Merci Ian.

Jean-Louis Trapet latricières-chambertin grand cru 2009 : Quel nez! Archi-expressif, intense, sur des notes de fleurs fraîches, de fruits rouges croquants, d’encens, de cassonade, de fourrure, avec un trait vert. Bouche juteuse, croquante, énergique dans un registre épicé. Longue finale expansive, vaporeuse, mais puissamment aromatique sur des notes d’iris et de zan. Un vin qui semble léger, mais tellement parfumé. On commence fort! Excellent, voire plus. Merci Daniel.

Domaine des Lambrays clos des lambrays grand cru 2009 : Nez complexe, mais paradoxal plus sudiste, mais avec une présence marquée de la vendange en vert il me semble. On y trouve du fruit noir légèrement confit, des épices chaudes, des notes de cacao, de menthe douce et de résine. La bouche est riche, concentrée, mais serrée. Finale costaude, finement amère, aux accents de cannelle donnant l’impression du vin assis, qui semble un peu replié sur lui-même. Moins séduisant que le précédent, aussi long et un peu plus sérieux il me semble, à attendre, mais devrait faire vieux os. Excellent. Merci Ian.

Comte de Vogüé chambolle-musigny 1er cru 2008 : Ajout de dernière minute de nos hôtes. Il s’agit d’une cuvée issue des jeunes vignes (< 25 ans) de Musigny. Nez un peu réduit, poussiéreux qui s’ouvrira sur des notes de fleur mauve, de charbon, de rhubarbe. La bouche est assez puissante, moins volumineuse et riche que les précédentes, avec un aspect croquant. Vin pur, intense, sur la longueur. Belle finale minérale ciselée, fort longue. Excellent. Merci Natacha et Michel.

Dujac clos de la roche grand cru 2008 : Nez initialement marqué par le soufre, la réduction et la vendange en vert. L’aération fera ressortir un ensemble intense de fumée, de fleur mauve, de cassis et de réglisse, de tabac et de résine, aux accents de baie de genévrier et d’encre. La bouche est richement dotée, concentrée et musclée, avec une impression d’épaisseur, de sève, mais sans lourdeur et avec une réelle finesse même. Finale longue, large, sauvage, mais éclatante, détaillée, sur des notes de fraise, minérale quais-crayeuse dans sa texture. Un vin impressionnant, ébouriffant qui demande à reposer en cave, mais dont la prime jeunesse ne masque pas la grandeur! Superbe. Merci Alex.

Ponsot Vieilles Vignes clos de la roche grand cru 2007 : On ne pourrait trouver plus différent du précédent, mais potentiellement presqu’aussi réjouissant. Nez ouvert, mais profond, sur des notes de fruits rouges, d’épices douces, de terre brune, de cuir fin et de viande crue. L’aération fait ressortir des parfums d’écorce d’orange et de yogourt nature. La bouche est une réelle caresse, l’ensemble est volumineux, expansif, velouté, fondu, mais sans mollesse. Finale minérale, avec du caractère, mais sans perdre en douceur. Là où la modestie du millésime se manifeste est dans la relative diffusion des composantes aromatiques et l’impression d’immédiateté du vin. Peut-être sa finesse et sa gourmandise cachent-ils sa profondeur et son aptitude à la garde, mais je serais tenté de le boire plus tôt que tard … Excellent voire plus. Mon offrande.

Dugat-Py Cœur de Roy Très Vieilles Vignes gevrey-chambertin 2007 : Nez peu attrayant au départ (sur les chips BBQ!), qui s’ouvrira sur un joli, mais inusité, ensemble de fruit noir, d’olive, de cire chaude, de fleur mauve, d’encre et d’iode. Ça sent acide ai-je noté! Vin droit, mais pas mince, cylindrique, charpenté, puissant, mais sans dureté. Alors que je craignais les effets d’un tel style sur un millésime tendre, il me semble justement que ce caractère tendre a servià arrondir les angles. Finale masculine, très longue. Peut-être pas la race ni la profondeur des meilleurs de l’alignement, malgré son rang passablement plus modeste, il n’a pourtant pas été complètement déclassé. Une belle surprise à mon sens. Très bien. Merci Ian.

Rousseau chambertin grand cru 2007 : Nez époustouflant, captivant de complexité et de grâce. On y trouve des notes de fruits rouges sauvages, de cuir fin, de réglisse, de jasmin, d’eau de fleur d’oranger et d’épices douces conférant à l’ensemble un registre exotique entêtant. Bouche séveuse et fine, puissante aromatiquement, mais diaphane dans sa texture grâce à un caractère expansif, particulièrement en finale. Impressions de plénitude, d’harmonie. Un grand vin, tellement savoureux et complet, malgré les limites du millésime. Superbe, voire plus. Merci Julien.

Domaine de la Romanée-Conti échezeaux grand cru 2006 : Nez qui prendra un peu de temps à sortir de sa gangue, sur des notes de fruits noirs, de menthol, de pot-pourri, d’encens, avec des nuances terreuses. Bouche droite, vigoureuse, éclatante, plus longue que large, malgré une impression séveuse. Une forme de classicisme, d’intensité sans esbroufe se dégagent de la bouche. Grande longueur, finale qui se resserre, pure et détaillée, finement amère, donnant l’impression que le vin doit être encore attendu. Un vin qui a de la poigne. Superbe. Merci Fred.

Mugnier Les Fuées chambolle-musigny 1er cru 2005 : Nez qui exprime la maturité du millésime, avec des notes de crème de cassis, de mûre, de suie, de zan et de lavande. Bouche grasse, volumineuse, puissante, nourrie. Un vin jeune qui semble encore parer de son gras de bébé. Pour l’heure, je le trouve un peu simple, avec une finale qui manque d’intensité, de longueur et de précision. Un vin duquel j’attendais plus, mais dont l’incroyable jeunesse m’a surpris. Tout juste très bien, mais à revoir. Merci Natacha et Michel.

Roumier Les Cras chambolle-musigny 1er cru 2005 : Nez frais, franc, profond, sur des notes de de fruits noirs, d’encens, de charbon, avec une touche de romarin. Bouche intense, longue, croquante, avec du caractère. Finale racée, longue, très minérale, avec une impression juteuse proprement réjouissante. Vin svelte, athlétique. Pour l’heure, n’affiche pas tout à fait la profondeur des meilleurs vins dégustés ce soir là. La combinaison d’intensité et de finesse, de même que la pureté et l’éclat de affichés ne peuvent manquer d’impressionner. Excellent, voire plus. Merci Natacha et Michel.

Cofuron-Contétidot clos de vougeot grand cru 2005 : Très beau nez, séduisant, dans un registre très épicé, sur la rose fanée, l’encre, l’iris, les fruits rouges et noirs, avec une touche de verdeur. Bouche affichant une belle richesse, avec de l’épaisseur. Caractère savoureux. Bonne longueur, un rien chaleureuse, mais qui persiste et devient aérienne. Particulièrement fin et accessible pour l’appellation. Je dois admettre que je ne l’attendais pas à ce niveau! Excellent. Une fort agréable surprise. Merci Élise et Michel.

Mommessin clos de tart grand cru 1999 : Nez fondu, sur les petits fruits rouges, la terre brune, les épices chaudes. La bouche est harmonieuse, patinée, intégrée et de belle tenue. Un peu plus simple et moins long que d’autres, le vin n’en demeure pas moins savoureux, convenablement concentré et bien en chair. À boire m’a-t-il semblé. Très bien, voire plus. Merci Élise et Michel.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7492
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Message par Frederik Boivin le Lun 18 Mar 2013 - 10:23

dieu merci, j'ai retrouvé mon orpheline de DRC Échezeaux 2007.

J'ai construit ma cave ce weekend et ai vidé mes caisses qui étaient empilées...

J'ai aussi sécurisé mon Cheval Blanc 1995 pour la prochaine dégusse!!!
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1801
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 43
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation PLAISIR: Les plus grands vins rouges de bourgogne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum