Derniers sujets
» Domaine Buisson-Charles
Aujourd'hui à 2:37 par Patrick Essa

» Bonne Saint-Jean!
Aujourd'hui à 0:57 par Jean-Philip Journeault

» Bordeaux 2016
Hier à 21:28 par Mario Vaillancourt

» Semaine du 18 juin 2017
Hier à 10:33 par Stéphanie Chénier

» Martin Bouygues nouveau propriétaire du Clos Rougeard
Hier à 9:33 par Stéphanie Chénier

» Le Club Chasse et Pêche
Hier à 7:05 par Vincent Messier-Lemoyne

» Ce qui nous lie
Ven 23 Juin 2017 - 17:14 par Yves Martineau

» Vente de Domaine
Ven 23 Juin 2017 - 11:03 par Stéphanie Chénier

» Votre plus ancien achat toujours en cave
Ven 23 Juin 2017 - 0:31 par Michel Beauchamp

» Chablis 2015
Jeu 22 Juin 2017 - 23:25 par Yves Martineau

» Arrivage Signature/Cellier 22 juin
Jeu 22 Juin 2017 - 12:41 par Michel Therrien

» Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans
Jeu 22 Juin 2017 - 12:33 par Pierre Beauregard

» Bonne fête des pères
Jeu 22 Juin 2017 - 8:31 par Mario Vaillancourt

» Ne devrait-on pas voir les Raveneau ce jeudi 22 juin?
Mer 21 Juin 2017 - 23:11 par Simon Dagenais

» Les albums de 2016
Mer 21 Juin 2017 - 7:09 par PhilippeGingras

Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


Semaine du 16 décembre 2012

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 16 décembre 2012

Message par Patrick Ayotte le Lun 17 Déc 2012 - 9:20

Ce week-end:

Marchesi de Frescobaldi Castelgiocondo Brunello di Montalcino 2004 (375ml)



Grenat sombre et légèrement briqué sur le rebords. Nez de fruits rouges, de prunes, d'épices, de cuir et un peu de bois. En bouche, le vin me semble un brin moins fougueux et ample que la dernière fois ou j'en ai bu, mais de belles saveurs de fruits (cerise, prune), épices, un boisé fondu et une acidité relativement présente permet un bon niveau de plaisir. Je vais sûrement attendre ma dernière demie 2 ans avant de l'ouvrir. Très bien.

Camille Giroud Gevrey-Chambertin Les Crais 2009 Code SAQ : 11751432



Rubis translucide, peu de coloration. Nez fragrant de petits fruits rouges, d'épices douces et de terre. Un nez qui pinotte quoi ! Cépage évident en bouche, plein de fruits suivi d'une finesse marquée ou un peu d'épices, de terre, impression de minéralité accompagne le fruit. Pas le vin le plus expansif bu, mais similaire à une expérience avec un autre cru de ce producteur (peu de coloration et finesse). Sûrement qu'un peu de temps de garde permettrait le vin de se développer en complexité. Le vin fait 13,5%. Très bien.

Patrick


Dernière édition par Patrick Ayotte le Dim 13 Jan 2013 - 16:48, édité 2 fois
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2933
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Michel Therrien le Lun 17 Déc 2012 - 10:48

Un souper en famille samedi soir.
Plusieurs bonnes fioles dont 2 grandes surprises!



Excellent accord avec le saumon en gravlax et la Saignée de Sorbée comme à l'habitude!
L'Aligoté 2010 de Buisson-Charles fait un travail remarquable en apéro.......ça se boit tout seul et la famille se demande où en acheter! Le Meursault VV 2008 Buisson-Charles, après 30 minutes de carafe, s'est montré avec un joli gras et une belle tension pour se marier à merveille avec les "crab cake".

Monthélie 1er cru Les Duresses 2005 de Lafon se voulait une mise en bouche pour le vin suivant. J'avais le goût de leur faire boire un beau vin bourguignon sans se ruiner.......une merveille de fraîcheur et de fruit mais avec une densité et une mâche que je ne croyais pas retrouver dans cette appellation. Magie en combinaison i:e Lafon et millésime 2005. Une pure merveille. Franz, dit l'homme en blanc, avait adoré lors de son arrivée. La Côte Rôtie VV en coteaux 2006 de Jean-Michel Stephan a été ouverte 12 heures avant son service pour démontrer à la famille qu'il y a mieux que du Côtes du Rhône de Guigal! Un 1er nez animal et viandeux puis le poivre, le cassis, la réglisse et des fleurs mauves apparaissent. La bouche est à la fois dodue, gourmande et avec une bonne mâche. Le vin demeure frais et sérieux sans lourdeur. Une bien belle bouteille. La foule demande à boire........quoi servir à la famille qui boit en général de beaux vins entre 15-30$? Je descend à la cave et je voudrais encore leur faire découvrir la Bourgogne à prix correct. Je veux ouvrir un 2009 au profil épicé pour faire la suite. J'ouvre donc un Gevrey-Chambertin Mes Favorites 2005 de Burguet. Je me suis trompé de millésime. Le vin est cependant magnifique. Vin à la fois droit et séveux, frais et velouté. Grande longueur sur les fruits noirs. Une bouteille que les filles ont laissé à trois gars heureux de se la faire lentement et généreusement. 17,5/20 facile à ce vin de la classe d'un 1er cru à tout le moins. D'ailleurs Les Favorites, anciennement VV, est un des vins à la base de mes amours avec la Bourgogne. Une rencontre avec ce producteur et Pierre Séguin au début des années 90 au Bistrot à Champlain m'a convaincu de parfaire mes connaissances sur cette belle région. J'en ai quelques quilles en cave.....

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7464
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Invité le Lun 17 Déc 2012 - 11:10

Michel Therrien a écrit: La Côte Rôtie VV en coteaux 2006 de Jean-Michel Stephan a été ouverte 12 heures avant son service pour démontrer à la famille qu'il y a mieux que du Côtes du Rhône de Guigal!

Bien entendu, on ne parle pas du même prix avec la Côte-Rôtie. Or, c'est justement ce qui est impressionnant avec le petit CDR de Guigal: année après année, c'est toujours impeccable. Je préfère savoir que la famille boit ce genre de vin plutôt que les innombrables et tristes cuvées standardisées que l'on retrouve trop souvent sur les tablettes.

À l'inverse de certains, il est toujours bon de revisiter ce genre de classique... Basketball

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Michel Therrien le Lun 17 Déc 2012 - 11:32

La famille boit du Guigal car, entre autre, je leur recommande chaudement dans cette gamme de prix.....tout comme Fèvre sur Chablis..........et souvent la pastille Rezin!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7464
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 17 Déc 2012 - 11:45

Au registre des surprises :

Château Bujan côtes-de-bourg 2009 : Voilà un petit bordeaux que j’avais apprécié sur quelques millésimes passés. J’avais acheté deux bouteilles de 2009 à son arrivée et la première dégustée ne m’avait pas convaincu. Pas que je manque de vins en cave, mais j’aurais du en acheter deux ou trois de plus! Nez de fruits noirs bien mûrs (mûres, prunes), de chocolat au lait, de terre noire, avec quelques relents d’élevage évoquant la vanille. La bouche est bien en chair, plutôt classique dans ses proportions, bien équilibrée et savoureuse. Finale de longueur correcte, bien nette et éclatante. Quand la famille sort le iPhone pour prendre l’étiquette en photo, c’est un signe qui ne ment pas! Bien, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7352
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Sébastien Desforges le Lun 17 Déc 2012 - 12:51

Pierre Gaillard St-Joseph Clos de Cuminaille 2010

Robe pourpre très foncée, voire noire. Le nez s'ouvre tout de suite sur des arômes de bois fumé avec un peu de bacon et de poivre. La bouche est droite, assez sérieuse avec des tanins serrés mais néanmoins expressive (fruits noirs mûrs, poivre) et très digeste. Après quelques heures, le côté poivré disparait pour faire place à des arômes de café. Très agréable maintenant mais sera certainement encore meilleur après quelques années de repos en cave.
avatar
Sébastien Desforges

Messages : 385
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 31
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Patrick Essa le Lun 17 Déc 2012 - 13:55

Oui tu as parfaitement compris Michel, il faut carafer nos 2008 et en particulier les VV. Ces vins serrés ont besoin d'air et de fraîcheur. Un membre de votre " maison d'à côté" fou du vin a dressé le même constat il y a peu.
Pour l'aligoté il est certain que ces très vieilles vignes sur Meursault nous aident beaucoup...


Dernière édition par Patrick Essa le Lun 17 Déc 2012 - 14:24, édité 1 fois
avatar
Patrick Essa

Messages : 953
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Alexandre Trudel le Lun 17 Déc 2012 - 13:59

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Au registre des surprises :

Château Bujan côtes-de-bourg 2009 : Voilà un petit bordeaux que j’avais apprécié sur quelques millésimes passés. J’avais acheté deux bouteilles de 2009 à son arrivée et la première dégustée ne m’avait pas convaincu. Pas que je manque de vins en cave, mais j’aurais du en acheter deux ou trois de plus!
Bien, voire plus.

Même expérience ici que celle de ta première bouteille : le vin m'a paru déséquilibré, dominé par l'élevage, avec un alcool mal intégré... Paraît-il que le 2010, présentement disponible, est mieux réussi.

Alexandre Trudel

Messages : 956
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 17 Déc 2012 - 14:07

Mais le 2009 s'est drôlement replacé en bouteille!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7352
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 19 Déc 2012 - 9:43

Hier soir au Club Chasse et Pêche (où je n’étais pas retourné depuis l’ouverture du Filet). Quelle grande table! Un service hors pair, des plats magnifiquement construits, une cuisine plus riche qu’au Filet, mais que de saveurs … et avec la température qu’il faisait hier, c’était tout simplement parfait!

Lopez de Heredia Gravonia rioja 2003 : Un 100% viura élevé 4 ans en fûts. Le vignole de Gravonia fait 24ha et n’est planté qu’en viura. Joli nez de fruits secs, de pot-pourri, d’épices douces, de miel chaud et d’encens, avec des notes grillées qui évoquent la noix rôtie. La bouche est bien sèche, finement oxydative, mais avec du volume et de la texture. Pas une longueur à tout casser, mais un fort joli vin de gastronomie, original, complexe et plutôt fin. Une fort jolie découverte. Bien, voire plus et à environ 25$ à la SAQ, c’est un bel achat!

Clos Rougeard saumur-champigny 2006 : Nez magnifique sur la fraise fraîche, la terre brune, le havane, la menthe douce, la réglisse et la violette. La bouche est à la fois tendue et suave, le vin est plein, éclatant, la texture est enveloppante, mais tout en fraîcheur. Un vin savoureux, équilibré, complexe et long … m’incitant au même constat qu’avec l’Échezeaux du Domaine de la Romanée-Conti : dire que c’est l’entrée de gamme! Très bien, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7352
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Frederik Boivin le Mer 19 Déc 2012 - 10:12

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:

Lopez de Heredia Gravonia rioja 2003 : Un 100% viura élevé 4 ans en fûts. Le vignole de Gravonia fait 24ha et n’est planté qu’en viura. Joli nez de fruits secs, de pot-pourri, d’épices douces, de miel chaud et d’encens, avec des notes grillées qui évoquent la noix rôtie. La bouche est bien sèche, finement oxydative, mais avec du volume et de la texture. Pas une longueur à tout casser, mais un fort joli vin de gastronomie, original, complexe et plutôt fin. Une fort jolie découverte. Bien, voire plus et à environ 25$ à la SAQ, c’est un bel achat!


Intéressant! À essayer, donc...

Et effectivement, c'était une journée (température) CCP!!!

Chanceux pour le Rougeard! Bah, j'en ai une de prévue demain... Poyeux 2006!
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1777
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 42
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Marc-Olivier Vaillancourt le Mer 19 Déc 2012 - 10:55

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Hier soir au Club Chasse et Pêche (où je n’étais pas retourné depuis l’ouverture du Filet). Quelle grande table! Un service hors pair, des plats magnifiquement construits, une cuisine plus riche qu’au Filet, mais que de saveurs … et avec la température qu’il faisait hier, c’était tout simplement parfait!


Et qu'as tu mangé?

Marc-Olivier Vaillancourt

Messages : 202
Date d'inscription : 23/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 19 Déc 2012 - 11:00

Risotto cochonnet et foie gras puis filet de kurobuta, tartiflette et salade d'asperge.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7352
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Frederik Boivin le Mer 19 Déc 2012 - 11:10

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Risotto cochonnet et foie gras puis filet de kurobuta, tartiflette et salade d'asperge.

classique!

je n'ai jamais été au CCP sans prendre le risotto!
et le kurobuta est superbe!
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1777
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 42
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Invité le Mer 19 Déc 2012 - 11:44

À la maison, hier soir, avant le théâtre:

Première expérience avec ce climat Vergennes, un mini cru de 66 ares dont la maison Chanson est le principal propriétaire avec les Hospices de Beaune. Toujours selon le site du domaine, des vignes de 37 ans situées sur une croupe de la colline de Corton exposée plein Est. Un sol argilo-calcaire très pauvre et surtout caillouteux. Le cru appartenait au Comte de Vergennes, Ministre du Roi Louis XVI et signataire du Traité d'indépendance des États-Unis.

Un 2009 qui, à nouveau, vient confirmer la remontée qualitative spectaculaire de cette ancienne maison beaunois acquise par le groupe Bollinger en 1999. L’implication de Gilles de Courcel et de Jean-Pierre Confuron y est évidemment pour beaucoup.

Une robe joliment dorée aux reflets à peine verdâtres. Un nez d’abord discret et compact qui, avec l’aération et sa montée en température, se déploie sur des notes de citron confit, de miel, de craie, de cerfeuil et un grillé très fin. La bouche paraît dense, tendue et cristalline avec une impression saline, voire tannique en finale qui se prolonge longuement. Moins cher que la majorité des Corton-Charlemagne, c’est déjà une grande bouteille qui devrait donner le meilleur d’elle-même d’ici 3-5 ans. 18->18,5/20

Corton Vergennes grand cru Héritiers Paul Chanson 2009 (122,25$ - 11846124 )

Ps/ Merci à Ludwig, ZE plus meilleur conseiller vin en ville, pour cette formidable découverte!


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Ludwig Desjardins le Mer 19 Déc 2012 - 20:17

Domaine de la Charmoise Gamay Touraine Vinifera2011

Une curiosité, car j'aime la cuvée Gamay régulière de la Charmoise. Ce vin produit à partir de vigne de Gamay Franc de pied (non greffées) apparaît comme plus mûr que la cuvée régulière, quoique la différence qualitative demeure limitée selon moi. J'aimerais goûter les deux côte à côte à l'aveugle afin de voir les réelles différences, surtout que la cuvée Vinifera est faite à partir de vignes plus jeunes (1992) vs. 1967 à 1978 pour le Gamay régulier. Les deux cuvées sont gorgées de fruit et présente une fraîcheur irréprochable. 88-89

Ludwig Desjardins

Messages : 4343
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Invité le Jeu 20 Déc 2012 - 0:52

J’ai entendu beaucoup de bruit sur les frères Jamet. Je n’ai pas encore rencontré Jean-Paul ou Jean-Luc. Ça viendra probablement. Même s’ils sont un peu vieille-France-coincés-du-cul ou pédants de réussite, une chose est certaine, ils font très bon. On distingue les grands vignerons dans les petits millésimes, c’est connu. 2008 a été difficile. Certains vont jusqu’à comparer aux infâmes 1992 et 2002.

Or, cette Côte-Rôtie 2008 est un parfait délice! Le vin illustre magnifiquement bien ce que devrait être un bon vigneron: intuitif, soucieux, habile et créatif.

Robe violacée, brillante et limpide qui rappelle le nebbiolo ou le pinot noir. De bonne intensité et frais, les parfums sont précis tel un scalpel : poivre, graphite, registre floral. Plus tonique que charnu, aérien dans la forme, il est finement tissé. Pureté remarquable. Si vous voulez savoir ce que ça « goûte » la Côte-Rôtie, c’est le vin à ouvrir. Le prix est revenu à un niveau acceptable. Avoir les moyens, j’en ferais mon vin de tous les jours, d’autant qu’il sera préférable de le boire dans sa prime jeunesse. 17/20

Domaine Jamet Côte Rôtie 2008 (66,00$ - 706309)


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Patrick Essa le Jeu 20 Déc 2012 - 6:37

Margaux - Palmer 1986: frais, jeune et fondu un vin ayant de la classe et une belle allonge avec une tension de très bon aloi que ne recherche plus les médocs produits de nos jours. J'ai beaucoup aimé.Très bien.

Côte Rôtie La Turque 2002 - Guigal: un joli vin racé mais sans la puissance de l'année d'équilibre. Pas indigne de son rang mais plutôt dans la moyenne basse de cette cuvée toujours profonde et gourmande qui est parfois l'un des meilleurs vins de France. Bien+

Saint Julien:Château Gruaud Larose 1985: puissant, dominateur et encore un peu animal. Ce n'est pas le plus éclatant des Saint Julien au niveau de la finesse mais son muscle lui donne de l'envergure et de la longueur. Vin frais et tannique de forme "masculine". Bien +

La Tâche 1983: tuilée, joliement robée du côté d'un rubis finissant. Un grain tannique un peu sec, un côté ferrugineux et une honnête longueur. On sent l'année moyenne et le terroir d'envergure. Bien+

Ornellaïa 2001: Volatile haute, boisé présent, texture serrée et un peu confite tout en ayant de l'énergie. Un vin droit, démonstratif et finalement ayant un peu le profil du "bon élève de la classe" sorti de l'imaginaire d'un oenologue centré sur ses chiffres... Bon mais pas émouvant. Bien.

Montrachet 2000,2005,2006,2007,2008 et 2009 de Ramonet: Tous bons et campant sur la permanence d'un style Montrachet élégant et raffiné tout en ayant une matière altière. Le 2005 survolait un ensemble impeccable et s'est montré au niveau d'un Perrières 2005 de Prieur - dans la même série aveugle - étourdissant.Excellents.

Richebourg 1964 DRC: beau vin aux tanins encore fermes en dépit d'une couleur fanée annonçant le déclin. Racé, longiligne, un peu chocolaté et marqué par la griotte amère en finale. Un vin d'esprit qui montre bien que la concentration des vins de cette époque n'était pas celle d'aujourd'hui. Bien.

Clos Saint Denis 1999 de Arlaud: bu il y a un mois, redégusté ces jours-ci...la perfection faites vin. Sombre, long, ultra-racé, jeune et équilibré comme aucun autre des grands Bourgogne que j'ai bu cette année. Quel immense canon! Hors classe.

Une "kyrielle" de Meursault, Puligny et Chassagne ayant plus de 10 ans avec des réussites majeures qui confirment la classe de certains domaines peu médiatisés...ou pas. Formidables Perrières 1985 de Ballot-Millot, grand Genevrières 1999 de François Jobard. Champs Canet 1991 de Carillon d'une irrésistible fraîcheur, Perrières 1979 de Michelot exhalant la frangipane et la brioche, beau Bâtard 1985 de Pierre Morey et étonnant Chevalier et Morgeot 92 de Prieur et Germain.


Dernière édition par Patrick Essa le Ven 21 Déc 2012 - 3:51, édité 1 fois
avatar
Patrick Essa

Messages : 953
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 20 Déc 2012 - 9:40

C'est un plaisir de te lire Pat!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7352
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Pierre Beauregard le Jeu 20 Déc 2012 - 18:20

Patrick ... Eh bien! On ne se refuse rien Cool
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1846
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Ludwig Desjardins le Jeu 20 Déc 2012 - 19:23

J’ai entendu beaucoup de bruit sur les frères Jamet. Je n’ai pas encore rencontré Jean-Paul ou Jean-Luc. Ça viendra probablement. Même s’ils sont un peu vieille-France-coincés-du-cul ou pédants de réussite, une chose est certaine, ils font très bon. On distingue les grands vignerons dans les petits millésimes, c’est connu. 2008 a été difficile. Certains vont jusqu’à comparer aux infâmes 1992 et 2002.

Or, cette Côte-Rôtie 2008 est un parfait délice! Le vin illustre magnifiquement bien ce que devrait être un bon vigneron: intuitif, soucieux, habile et créatif.

Robe violacée, brillante et limpide qui rappelle le nebbiolo ou le pinot noir. De bonne intensité et frais, les parfums sont précis tel un scalpel : poivre, graphite, registre floral. Plus tonique que charnu, aérien dans la forme, il est finement tissé. Pureté remarquable. Si vous voulez savoir ce que ça « goûte » la Côte-Rôtie, c’est le vin à ouvrir. Le prix est revenu à un niveau acceptable. Avoir les moyens, j’en ferais mon vin de tous les jours, d’autant qu’il sera préférable de le boire dans sa prime jeunesse. 17/20

Un producteur qui m'a un peu déçu avec les 2004 et 2006 bus récemment, je trouve ça quand même diablement cher... J'étais au contraire plus orienté vers des achats de ce producteur seulement lors des excellents millésimes, mais tu pique ma curiosité pour le 2008.

Pour info le 2009 sera vendu lors de l'opération Courrier Vinicole Rhône de février, en compagnie entre autres de Chave 2009 en blanc et rouge... Cool

Ludwig Desjardins

Messages : 4343
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Jean Foillard Morgon Côte du Py 2007

Message par Patrick Ayotte le Sam 22 Déc 2012 - 9:36

Jean Foillard Morgon Côte du Py 2007



Le vin est rubis clair. Pas de dépôts dans la bouteille, mais il y a un peu de matière en suspension. Le nez est doux, sur le fruit, les épices, un brin floral et minéral. En bouche, le vin est un réel hybride entre un pinot et une syrah. Petits fruits rouges, épices douces, minéralité et terre (pinot), aspect floral et bien poivrée (syrah). La gourmandise perçue lors de l'ouverture de la première bouteille bue n'y est plus, mais il a plutôt gagné en finesse et en longueur. Je l'ai préféré dans sa jeunesse. Très bien, mais tout juste...

Patrick
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2933
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Danny Moscato le Sam 22 Déc 2012 - 14:06

Patrick Essa a écrit:
Clos Saint Denis 1999 de Arlaud: bu il y a un mois, redégusté ces jours-ci...la perfection faites vin. Sombre, long, ultra-racé, jeune et équilibré comme aucun autre des grands Bourgogne que j'ai bu cette année. Quel immense canon! Hors classe.


Wow....un CR pour le moins inspirant.....!!

Je crois bien qu'une des miennes va y passer dans un avenir rapproché....!!! Twisted Evil

Danny Moscato

Messages : 38
Date d'inscription : 16/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Osoyoos Larose Le Grand Vin Okanagan Valley 2004

Message par Patrick Ayotte le Sam 22 Déc 2012 - 21:15

Osoyoos Larose Le Grand Vin Okanagan Valley 2004



Le vin est grenat encore assez sombre. Nez de fruits noirs, d'épices douces, de fumée, de cuir et de cèdre. Fait très bordelais. En bouche, le style se confirme. Du fruit (baies noires comme la mûre et le bleuet, de la cerise), des épices comme la canelle et la muscade, du cuir, un rien de moka, un peu de fumée (le Merlot ?) et de bois de cèdre. Bien balancé, acidité juste, belle finale, l'alcool ne ressort pas (13,5%). Un vin bien en place, bon compagnon à table, mais bon pour quelques années encore. Excellent.

Patrick
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2933
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Invité le Sam 22 Déc 2012 - 22:01

Patrick Ayotte a écrit:Osoyoos Larose Le Grand Vin Okanagan Valley 2004



Le vin est grenat encore assez sombre. Nez de fruits noirs, d'épices douces, de fumée, de cuir et de cèdre. Fait très bordelais. En bouche, le style se confirme. Du fruit (baies noires comme la mûre et le bleuet, de la cerise), des épices comme la canelle et la muscade, du cuir, un rien de moka, un peu de fumée (le Merlot ?) et de bois de cèdre. Bien balancé, acidité juste, belle finale, l'alcool ne ressort pas (13,5%). Un vin bien en place, bon compagnon à table, mais bon pour quelques années encore. Excellent.

Patrick

Ai bu le 2008, la semaine dernière. Le style s'affine. Les excès de jeunesse, notamment sur l'élevage, sont choses du passé. Beaucoup de plaisir à le boire. Un des meilleurs vins canadiens dont le prix n'a pratiquement pas bougé depuis son lancement. Respect et chapeau bas à Pascal!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 16 décembre 2012

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum