Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Frederick Blais le Dim 2 Déc 2012 - 17:51

Voici quelques notes rapides prisent lors de la soirée.

Domaine Armand Rousseau Chambertin 2009:Nez élégant, délicat, sur les fruits des champs, épice, anis et avec le temps des notes florales et de jeunes raisins. En bouche, attaque en souplesse, milieu de bouche avec acidité présente, tannins délicat mais serrés, très minéral. Finale boisée, sucrée, sur des saveurs de raisins secs et jeune fruits, assez long. Un vin fin et délicat, très bien équilibré mais manque de longueur et d’intensité face aux autres ce soir. 17/20

Domaine Trapet Père et Fils Chambertin 2009
: Nez très expressif, complexe, sur des notes végétales, florales et épicés. L’entrée en bouche est veloutée, très gras et dense mais en douceur, que du beau fruit mur à point, très pur, légèrement épicé, grande longueur! En ce moment il se boit tellement bien 18/20

Domaine Dujac Chambertin 2009 : Nez assez fermé au départ, fruit plus mur et riche que les deux autres, sur un mélange de cassis et de cerise. Le vin démontre aussi des notes de réductions soufré/asphalte qui s’estomperont pour laisser place à de jolie notes florales. La bouche la plus puissante des trois, fruits murs, tannins gras et serrés, grain de grande qualité, grande longueur tout en fruit avec un léger boisé. 18.5/20

Domaine Bernard Dugat-Py Mazis Chambertin 2009 : Nez complexe et intense sur les notes animales, épices, foin humide et fruits rouges, légèrement bretté? Initialement la bouche se présente dense avec beaucoup de chaire, mais fraîche, beaucoup de fruits, bien murs, le boisé est présent avec des notes de sciures de bois, très tannique et boisé en finale. Au réchauffement le vin perd en définition. 16.5/20

Domaine Claude Dugat Griotte-Chambertin 2009 : Le seul vin double décanté de la soirée tellement il était fermé à l’ouverture. Cela lui a bien aidé car maintenant le vin est très ouvert, bouquet large, beaucoup de cerise, épices et léger boisé. Bouche soyeuse, délicat avec des tannins de grande qualité, tout en fruit, très pur. Grande transition de délicatesse en milieu de bouche vers la finale puissante, musclée et très longue. 19/20

Domaine Ponsot Close de la Roche 2009 : Nez simple mais très puissant sur les notes primaires de jeunes raisins. Bouche acide, serrée, sur des saveurs acidulées, pamplemousse et raisins. Avec le temps le vin a gagné en saveurs sur la finale qui développe une grande longueur et encore une fois cette progression de délicat à puissant, sur des notes épicées et thé noir. Un vin à la structure irréprochable mais dont le profil aromatique en surprend plusieurs dans ce contexte. 17.5/20

Domaine Comte de Vogüé Musigny 2009 : Wow! Quel nez puissant! Très épicé, minéral, terreux, foins humide, framboises noires. En bouche, c’est un vin musclé, grande profondeur, le vin se dévoile tranquillement sur des saveurs d’épices, herbes fraiches, léger boisé, quelle mâche!!! Pas nécessairement pleins de fruits, on goûte le terroir. Le vin le plus long de la soirée pour moi avec le St-Vivant. 19.5/20

Domaine Jacques-Frédéric Mugnier Musigny 2009 : Encore wow!!! Musigny j’aime vraiment cela! Encore une fois qui redéfinie ce quoi doit être la minéralité dans vin, un nez profond, minéral, cassis, touche agréable de bois. En bouche, grande équilibre, profond et minéral. Un peu de fruit et d’acidité que le Vogüé, tout en harmonie, avec le temps la finale deviendra de plus en plus complète avec ses notes florale et épicées d’une grande pureté, intense et long! 19/20

Domaine Roumier Bonnes-Mares 2009 : Grand nez! Profond, gras, fruits murs très purs, charmeur, crème fraiche. La bouche suit, en souplesse, très grasse, beaucoup de fruit, très profond, minéral à souhait encore une fois dans ce trio. Grande finale, tout en longueur démontrant ici la chaleur du millésime avec des notes chocolatés et du fruit sucré en surmaturité rappelant certain Château Neuf ou même Porto. 18/20

Domaine Emmanuel Rouget Cros Parantoux 2009
: Un vin qui détonne par rapport aux autres ce soir par ce boisé luxueux au nez, rappelant certain vin Bordelais avec des notes vanillés, fruits crémeux, très floral, pur et en fin de nez des épices. Bouche d’un équilibre merveilleux, rien n’accroche, gras, beaucoup de fruits, profond et grande longueur. Avec le temps, il gagne en puissance en longueur et en minéralité. Il est difficile de suivre ce vin, sa puissance peut en faire mal paraître d’autres. 19/20

Domaine du Comte Liger-Bélair La Romanée 2009 : Un vin beaucoup plus délicat que le Cros Parantoux qui le précède mais il réussi tout de même à s’imposer par sa pureté et sa complexité. Très minéral au nez, rappelant la vague de Musigny, herbes fraîches, complexe, profond et beaucoup de jeunes fruits. Dès le départ la bouche nous dévoile ses tannins, serrés, grains de qualités, encore une fois un vin profond et intense, fruit pur, grande finale en longueur avec des tannins serrés, minéral et herbes séchées. 18/20

Domaine Leroy Clos Vougeot 2009 : Un autre vin en réduction, sur des notes soufrés/asphalte. Avec du temps et quelques transfert de verres, le vin se réveille et nous dévoile un joli nez tout en fruit, beaucoup de cerises rouges bien mures. En bouche, le vin est tout sauf en réduction, il s’ouvre tout en fruit, ensemble en souplesse malgré la puissance et la quantité de tannins bien maîtrisés. En finale, ces tannins se dévoilent et apportent puissance et longueur à ce vin, tout en fruit et épices. A besoin de plus de temps. 18/20

Domaine de la Romanée-Conti Romanée St-Vivant 2009 : Un vin qui dégage! Quel nez puissant et ouvert! Sur un profil aromatique végétal, floral et épicé qui me fait beaucoup pensé à la fleur capucine. Une touche animale se rajoute. Bouche riche, très minérale, profonde, un peu de fruit mais encore ici les notes végétales, florales et épicées dominent, très grande longueur. Par rapport aux autres vins, il détonne, car le fruit le domine pas en ce jeune âge, mais on passe plus de temps avec ce vin et comprend sa grandeur et l’on s’habitue à son profil aromatique qui nous enivre. 19/20

Une très grande soirée! Aucun mauvais vin, plusieurs grandes émotions suivit d’un repas magique.
Lors de leur entrée sur le marché, plusieurs 2009 me semblaient trop mur et sucrés au point où j’évitais d’en encaver en quantité appréciable pour le futur. Depuis quelques mois, ces 2009 se dévoilent différemment, l’acidité et la minéralité ressort, le coté sucré s’est intégré et le fruit redevient ce qu’il doit être, pur et frais. Face à cette évolution que j’ai pu constater aux cours des derniers mois, j’ai bien confiance en des vins comme Roumier qui ont encore une touche bien murs que le tout s’intègre proprement.
Plusieurs vins durant le service de la nourriture top niveau! Je n’ai pas pris de notes de tous les vins, je retiens surtout une Grande Côte de Cotat 2005 (Francois ou Pascal??), Un Silex de Dagueneau et Lafite 98.
En paulée, aux petites heures du matin, Martin nous ouvre Roumier Bonnes Mares 2008 pour se rafraîchir ou pour mieux rêver. Ce vin était incroyable, le plus minéral de la soirée, du fruit pur, belle acidité, un bourgogne « text book ». Surement dans mon top 4 de la soirée.
avatar
Frederick Blais

Messages : 1850
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Marc-Olivier Vaillancourt le Dim 2 Déc 2012 - 18:25

Beau compte rendu, merci de partagé!

Marc-Olivier Vaillancourt

Messages : 209
Date d'inscription : 23/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Frederik Boivin le Dim 2 Déc 2012 - 19:49

WoW! Merci Fred. à faire rêver, vraiment!!!
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1801
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 43
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Michel Therrien le Dim 2 Déc 2012 - 19:51

Martin a réalisé/organisé une journée de rêve! En fait La Dégustation.

Énorme merci à lui et à tous.............sans participants, point de salut!

Alexandre a réalisé un carnet de dégustation exceptionnel!

Plusieurs grands vins.

Pour 5 personnes le grand vin de la journée a été: Musigny 09 de Mugnier

Pour 4 personnes le grand vin de la journée a été: Bonnes Mares 09 Roumier

Pour 2 personnes le grand vin de la journée a été: Cros Parentoux 09 Rouget

Pour 1 personne le grand vin de la journée a été: Musigny 09 Vogüé


Mon plus grand vin de chaque série

Bonnes Mares 09 Roumier (Musigny de Vogue et Mugnier)
Chambertin 09 Rousseau (Dujac et JL Trapet)
Romanée 09 Comte Liger-Bélair (Cros Parentoux, RSV du DRC et CdV Leroy)
Griotte-Chambertin 09 Claude Dugat (Mazis Dugat-Py et CdRoche Ponsot)


La série la plus homogène......la plus grande en fait!

Musigny 09 Vogüé
Musigny 09 Mugnier
Bonnes Mares 09 Roumier

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7617
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Martin Letarte le Lun 3 Déc 2012 - 8:45

Je tiens à remercier les participants, sans la présence des gens la dégustation n'aurait jamais eu lieu. Je remercie Alexandre pour le merveilleux Carnet, Le maître de la bourgogne Pierre Séguin qui grace à lui avons eu le Mugnier Musigny ( bouteille qui apprécié de tous les dégustateurs ) , je remercie le chef Martin Juneau et son assistant Frédérick Boucher ....un menu digne d'eux, et la camaraderie de tous.

Mes notes de dégustations suivront bientôt...je viens finir de ramasser le bordel....... Laughing ....je blaague

lol!
avatar
Martin Letarte

Messages : 460
Date d'inscription : 22/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Martin Loranger le Lun 3 Déc 2012 - 8:50

Merci Fred pour le CR d'ouverture!
Je vais vous lire tous avec grand intérêt.

Martin

Martin Loranger

Messages : 579
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Frederick Blais le Lun 3 Déc 2012 - 11:13

Il faut mentionner aussi que j'ai eu autant de plaisir avec les vins qu'avec les gens autour de la table. Par moment j'avais mal au ventre tellement j'ai ri.
avatar
Frederick Blais

Messages : 1850
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Michel Therrien le Lun 3 Déc 2012 - 11:17

Frederick Blais a écrit:Il faut mentionner aussi que j'ai eu autant de plaisir avec les vins qu'avec les gens autour de la table. Par moment j'avais mal au ventre tellement j'ai ri.

Nous attendons encore le Moscato vs un certain remboursement! Wink

ps: peux-tu Fred, mettre le menu en ligne? Le talent informatique....c'est toi!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7617
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Frederick Blais le Lun 3 Déc 2012 - 11:30

Je vais essayer de faire cela ce soir, je n'ai pas le cahier avec moi. J'ai pris quelques photos aussi des bouteilles et des plats que j'essayerai de partager.
avatar
Frederick Blais

Messages : 1850
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Alex Bélanger le Lun 3 Déc 2012 - 15:52

Le voici:

vins de bienvenue
Domaine Arlaud, Bourgogne Roucevie (climat sur Gevrey-Chambertin), 2009
Domaine Georges Roumier, Chambolle-Musigny, 2009

Menu

prépraré par l’aimable attention du chef-propriétaire Martin Juneau,
assisté de son sous-chef Frédérick Boucher

  1. Jacques Selosse, Champagne Grand Cru Blanc de blancs Extra Brut Cuvée V.O.

  2. Huîtres froides (merci David)
    Domaine Vincent Dauvissat, Chablis, 2007

  3. Ceviche de dorade fait plutôt en sashimi
    Domaine François Cotat, Sancerre La Grande Côte, 2002 (remplacé par Vincent pour un 2005)

  4. Thon albacore façon tataki, chicharonnes maison, tabasco et zestes
    Domaine Didier Dagueneau, Fumé de Pouilly Silex, 2001

  5. La Spinetta, Moscato D’Asti Bricco Quaglia, 2010

  6. Omble cuit à 45 °C, yukon gold cuites comme un risotto, ciboulette et grana padano
    Domaine Francois Raveneau, Chablis Grand Cru Les Clos, 2000

  7. Poitrine de porcelet croustillante et laquée au sucre brun, pancake de panais
    Domaine Georges Roumier, Chambolle-Musigny 1er cru Les Cras, 2008

  8. Pigeonneau de la Mauricie deux façons, foie gras poêlé et purée de carotte
    Domaine Armand Rousseau, Charmes-Chambertin Grand Cru, 2008
    Domaine Armand Rousseau, Mazy-Chambertin Grand Cru, 2005

  9. Agneau du Québec sur le BBQ, potée de chou au bacon
    Château Lafite-Rothschild, Pauillac, 1998

  10. Petit cake citron-pavot & meringue grillée
    Weingut Hermann Dönnhoff, Niederhauser Hermannshöhle Riesling Spätlese, 2003

  11. Parfait glacé caramel, beignets aux pommes
    Château d’Yquem, Sauternes, 1990
avatar
Alex Bélanger

Messages : 655
Date d'inscription : 22/03/2010
Age : 32
Localisation : Montréal, Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://www.alexandrebelanger.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 3 Déc 2012 - 16:21

On attend toujours le moscato ...

Le repas était réellement exceptionnel et les accords très réussis!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7494
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Alex Bélanger le Lun 3 Déc 2012 - 16:44

Arrêtez de vous plaindre, vous n’en avez pas voulu lorsqu’on vous l’a annoncé!… Surprised

Une cuisine fine, détaillée et précise. La dorade était d’une fraîcheur remarquable. On comprend bien pourquoi le porcelet, viande que Martin semble particulièrement apprécier depuis sa version laquée à la mélasse, est devenu un classique avec son pancake de panais. La cuisson du pigeonneau était parfaite, fondant sous la dent. L’agneau était excellent et le chou rafraichissait le plat fort habilement. Quant à l’accord avec le Lafite, le meilleur de la soirée, je crois.
avatar
Alex Bélanger

Messages : 655
Date d'inscription : 22/03/2010
Age : 32
Localisation : Montréal, Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://www.alexandrebelanger.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 3 Déc 2012 - 17:20

Je reviens donc sur ces vins de rêve … que nous avons finalement dégustés à bouteille découverte. Ainsi, dans l’ordre :

1er volet :

Chambertin grand cru 2009, Armand Rousseau : Nez exotique, avec un peu de bois, sur des notes de cuir fin, de menthol, de fruits noirs et d’épices douces. La bouche est séveuse, concentrée, tapissant le palais d’une matière douce et soyeuse. Relents de fruits confits et texture qui rappellent la maturité du millésime. Finale très longue, suave, infiniment gourmande, expansive. Pas d’impression tannique, mais on sent que le vin est magnifiquement construit. Ça commence fort!

Chambertin grand cru 2009, Trapet Père & Fils : Nez exubérant, plus frais, avec des notes évoquant la vendange entière, sur le fruit rouge, la canneberge, la gomme de pin, la muscade. Magnifique éclat et beaucoup de nuances. La bouche est large, d’impression moins riche, plus structuré, avec un caractère davantage ciselé. Impression minérale, beaucoup de puissance et d’éclat. Très longue finale, plus structurelle qu’aromatique actuellement, mais magnifiquement équilibrée. Sorte de négatif du premier vin, pour ce vin svelte et athlétique à l’équilibre idéal.

Chambertin grand cru 2009, Domaine Dujac : Vin le plus foncé du volet et nez le moins jasant. D’abord réduit, il s’ouvre sur des notes de viande rôtie, de charbon, de cannelle, de lavande et de réglisse noire. Bouche incroyablement concentrée, serrée, puissante et riche, avec un caractère sauvage. Sorte de synthèse des deux précédents, sans note confite, mais avec une impression grasse. Finale incroyablement longue, salivante, d’un éclat et d’une concentration hors normes. J’ai l’impression de retrouver ici le caractère sauvage du cru. Une bouteille grandiose qui vieillira 50 ans!

2e volet :

Mazis-Chambertin grand cru 2009, Bernard Dugat-Py : Couleur foncée, aux accents violacés. Nez éclatant, un peu réduit, sur des notes de cassis, de viande fumée, de réglisse et grain de café. La bouche est charpentée, virile, mais d’impression sèche, la richesse du fruit semblant cadenassé par les tanins et l’acidité. Finale vigoureuse, presque raide, sur des notes de mine de crayon et de cendre. L’impression tannique perdure longuement. Un vin paradoxal, difficile à goûter actuellement et dont le style n’est pas celui que je préfère.

Griotte-Chambertin grand cru 2009, Claude Dugat : Nez profond, lourd, qu’il faut aller chercher au fond du verre. Il se révèle parfaitement mûr, invitant, sur des notes chocolatées, de cerise rouge et noire et de réglisse. La bouche est incroyablement texturée, séveuse, le grain fin, la matière riche, mais éclatante, polie, concentrée, mais sans lourdeur. Finale minérale, à l’éclat magnifique, sur des relents de cacao et de menthe douce, où les tanins se laissent deviner à travers la masse de fruit, indiquant le potentiel incroyable de ce vin. Un vin complet, d’une gourmandise certaine tant tout y est, fin et plein à la fois, incroyablement racé.

Clos de la Roche grand cru 2009, Ponsot : Nez explosif, sur la ganache à la framboise, la violette, la lavande et les épices orientales. La bouche est comme le nez : explosive, volumineuse, un peu anarchique pour l’heure. Il y a beaucoup de tout : fruit, tanins, suavité, acidité, structure, minéralité … mais l’équilibre n’y est pas encore. Impression de vin fou, nature, mais la finale est incroyablement longue, fine et magistralement équilibrée. Un vin qui a besoin de temps pour que tout tombe en place mais qui recèle de magnifiques et substantielles ressources.

3e volet :

Musigny grand cru 2009, Georges de Vogüé : Nez intense, sur des notes de fruits noirs, d’encens, de fumée, doté d’un éclat somptueux, malgré qu’on sente légèrement l’élevage. La bouche est à la fois pleine et fine, grâce à la texture si soyeuse. Beaucoup de fraîcheur en bouche et beaucoup de tanins également, mais tellement fins. Le fin s’affine, s’épure … et ne semble jamais se terminer. Longueur ahurissante et impression de plénitude.

Musigny grand cru 2009, Jacques-Frédéric Mugnier : Pas simple de passer après le précédent … et pourtant! Nez de fleurs, de fruits mûrs, d’épices douces, d’encre de Chine … qu’elle complexité et quelle profondeur! Bouche ahurissante, épaisse et légère à la fois, riche mais contenue, structurée mais douce. Impression cylindrique, comme si tout était en apesanteur. Équilibre irréel, longueur folle … Un vin émouvant, en opposition, follement séduisant pourtant, infiniment racé. La perfection faite vin.

Bonnes-Mares grand cru 2009, Georges Roumier : Et maintenant, après ces deux monuments, comment faire? Ne m e le demandez pas, mais le pari a été tenu! Nez qui « chambertine » sur des accents épicés, réglissés, fumés. Le vin est volumineux, mais tellement pur, éclatant, tout en muscle, en minéralité et en fraîcheur. L’ensemble est athlétique, svelte, ciselé, laissant une impression d’immense fraîcheur et de pureté cristalline. Finale intense, salivante. Un vin qui se magnifiera sur la durée de la soirée, avec une fraîcheur qui le fera toujours admirablement passer après n’importe quel vin … un signe! Une autre interprétation de la perfection!

4e volet :

Vosne-Romanée 1er cru Cros Parentoux 2009, Emmanuel Rouget : Vin entêtant, captivant, envoûtant, qui nous envoie en plein souk, sur des notes de thé fumé, de rose, de santal, de bergamote, d’encens, de lys. La chair est tendre, délicate et fine, au grain indicible, on sent pourtant une impression de puissance dans l’expression aromatique, comme s’il s’agissait d’une essence de vin. Une seule goute suffit à embaumer le palais, comme son quasi-voisin, la Romanée-Conti. Persistance aromatique folle, complexité ébouriffante et caractère expansif en finale, vaporeux et aérien, qui imprègnent longuement le palais. On voudrait que cette impression ne se termine jamais.

La Romanée grand cru 2009, Comte Liger-Bélair : Alors que le Domaine égrappe, la fraîcheur et la gamme aromatique évoquent la vendange entière. On y sent de la rose fanée, de fins effluves de pamplemousse, de la fourrure, de la terre brune, de l’encens. La bouche est une caresse, l’ensemble est vaporeux, d’impression transparente, comme un voile de soie. Finale qui se resserre finement autour d’une forte empreinte minérale. Longue rémanence de rose fanée et de sel, évoquant les crus voisins. Voici un autre monument, qui me semble plus accessible que ce à quoi je m’attendais, mais dont l’équilibre, la finesse de grain et l’intensité aromatique lui permettront de franchir les décennies.

Clos-de-Vougeot grand cru 2009, Domaine Leroy : On change ici de registre, avec une interprétation masculine et sauvage, fidèle au cru. Nez de cèdre, de gomme de pin, de fruits rouges frais et grillés, de viande crue et de poivre blanc. La bouche est puissante, parfumée, richement constituée, fortement tannique. Finale un peu butée, sur une amertume et une acidité constitutives conséquentes qui appellent la garde. Vin un peu brutal, sauvage et intense que j’aimerais regoûter dans 20 ans!

Romanée-St-Vivant grand cru 2009, Domaine de la Romanée-Conti : Nez épicé et fumé, finement exotique, sur des notes de viande rôtie, de cannelle, de menthe douce, d’encens et de gingembre. La bouche est soyeuse et séveuse à la fois. La matière est riche, mais le grain magnifique. Vin moins expressif que certains dégustés ce soir-là, la finale est magistrale de longueur, se resserrant autour de tanins fins, mais abondants. Longueur ahurissante pour ce vin d’avenir, richement doté, alors que le cru se montre habituellement sous un jour plus léger et parfumé, il montre ici une autre face. Avec le Bonnes-Mares de Roumier et le Chambertin de Dujac, voilà peut-être un des trois vins qui fera les plus longs os, à mon humble avis.


Dernière édition par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 3 Déc 2012 - 21:58, édité 1 fois

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7494
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Martin Loranger le Lun 3 Déc 2012 - 21:10

Vraiment très beau à lire Vincent.

Merci!!

Martin Loranger

Messages : 579
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Christophe Cardona le Lun 3 Déc 2012 - 21:17

Superbe compte-rendu Vincent. Merci pour tes impressions sur ces bouteilles d'exception.

Christophe Cardona

Messages : 194
Date d'inscription : 29/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Frederik Boivin le Lun 3 Déc 2012 - 21:18

Christophe Cardona a écrit:Superbe compte-rendu Vincent. Merci pour tes impressions sur ces bouteilles d'exception.

+1, solide!
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1801
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 43
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 3 Déc 2012 - 21:59

Merci messieurs ... c'est un réel plaisir que me replonger dans mes notes et revivre (un peu!) cet évènement.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7494
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Martin Letarte le Mer 5 Déc 2012 - 10:38

A.Rousseau Chambertin : Robe ; Rubis légèrement foncé...Nez ; un peu de torréfaction sur un joli glacage, derrière ce glacage se dresse de beaux fruits rouges, fini par une odeur de thé vert...une petite fraîcheur....le 2eme nez un petit chocolat apparaît...Bouche ; le début assez solide avec une petite touche d'acidité, le milieu se place une belle harmonie qui fini sur la même finale que le nez....belle longueur...Évolution dans le verre très très belle.

J. et J.Louis Trapet Chambertin : Robe ; Rubis clair...Nez ; on sent le vin nature avec ce vin ...des notes de fruits rouges éclatants, en finale ...un peu d'élevage mêlé de végétal ( fraîcheur )...Bouche ; un équilibre magistral , un vin de très grande finesse en début et milieu de bouche, beaux fruits rouges qui finissent sur de la vanille francaise. La finale très très longue et crémeuse finit sur une présence...Évolution dans le verre très serré, moins évolué que le Rousseau.

Dujac Chambertin : Robe ; Rubis foncé un peu voilé...Nez ; des notes de floral , de végétal chocolaté, fruit noir et rouge..un vin au nez assez imposant avec beaucoup de fraîcheur...Bouche ; une belle structure velouté me frappe au départ sur le graphite, le fruit noir en primeur suivit d'une petite fraîcheur de fruit rouge. Le vin fini sur une très belle longueur structuré. Évolution dans le verre aide beaucoup la finale et rend le vin encore plus équilibré, plus frais et plus long. Très beau...

B.Dugat-Py Mazis-Chambertin : Robe ; Rubis très foncé...Nez ; on sent la concentration, beaucoup de fruit , de vanille et très suave. Une finale floral et végétal....beaucoup de question sur sa finale..certaines personnes évoquent le souffre, le réduit...j'aimerais comprendre...Bouche ; un début très frais de belle structure, plus le vin avance les tanins s'imposent...la concentration s'exprime. Une finale plus que serré en particulier en haut bouche, par contre sur un grain fin....très très long....Évolution dans le verre le vin devient plus fin, plus précis et plus minéral...une belle harmonie se dresse....très belle longueur .

Claude Dugat Griotte-Chambertin : Robe ; Rubis léger foncé....Nez ; le nez le plus charmeur de la dégustation ...à l'ouverture ce vin était muet, vraiment fou...un nez très sucré de fruits noir et rouge, de la fleur et une petite finale végétale....Bouche ; un début de bouche de vanille suivi de fruits noir et rouge...très velouté jusqu'à la fin du milieu de bouche ensuite je note un petit manque d'équilibre et la finale très savoureuse ..je mentionne qu'il me fait penser à une Côte-Rôtie....Évolution dans le verre toujours aussi bon , même meilleur aromatiquement mais je note une finale toujours plus simple que les premiers vins.

L.Ponsot Clos de la Roche VV : Robe ; Rubis....Nez ; de fruit rouge , de fleur, d'épice et de chocolat. Le deuxième nez démontre une finale végétale et fleur fané....Bouche ; le début est ouvert et fruité sur une petite note de tanin..le milieu et la fin se corse , il tombe sur une structure fine en manque d'harmonie sur le moment. ( plusieurs personnes ont mentionné la pomme...il y a deux facons de voir cela ....un vin fermé sur la structure ou bien un vin qui a eu un problème à la vinif. ) J'ose espérer que ce vin n'était que fermé....

Comte De Vogue Musigny VV : Robe ; Rubis...Nez ; très fin, très subtile...de la dentelle de fruit rouge, de caoutchouc. La finale végétale et minérale...on parle de pomme encore dans l'audience....je crois la structure...Bouche ; la bouche...wow..j'aime ce genre de feeling ...de la dentelle, de la finesse et un équilibre parfaite sur une finale très fraîche .très très long et comme j'ai l'impression que cela fini...une masse arrive en rétro....avant j'aurais dit qu'il y a un vin qui fait ce feeling...la Romanée-Conti de la DRC...maintenant j'en connais trois...le Vogue Musigny...le Cros Parantoux d'Emmanuel Rouget. Évolution dans le verre un peu plus de rondeur, mais presque identique.

J-F. Mugnier Musigny : Robe ; Rubis légèrement plus foncé....Nez ; le début très épicé suivit de fruit noir et rouge très mur, de fleur qui finit sur le graphite...Bouche ; un vin très dense, très plein ayant une grande minéralité...un vin qui me fait penser au Griotte de Dugat en saveur mais plus de complexité , de détail et un fond spectaculaire. Un vin très très long.....Évolution dans la même direction...ma seule question ...sa matière actuelle va-t-elle s'affiner au point de me faire oublier le coté psychique du Vogue...quel vin....puissance, finesse...une vraie Tâche

G.Roumier Bonnes Mares : Robe ; Rubis...Nez ; belle complexité sur les fruits rouge très sucré, la pomme grenade, la fleur et une finale sur la canne à sucre. Bouche ; un début très serré sur la réglisse rouge ensuite apparaît le fruit noir et rouge , la finale sur le minéral ..... aérienne.. belle longueur...Évolution...le vin devient plus précis...des notes fenouil et de terre rendent le vin encore plus complexe ....j'adore Roumier...

E.Rouget Cros Parantoux : Robe ; Rubis léger foncé...Nez ; un nez remplit de subtilité..une belle maturité de fruit aux notes végétale et floral...la finale très fraîche sur l'eau d'érable....Bouche ; très fluide, très fine d'un fruit rouge croquant et mûr ...un vin très psychique en bouche doté d'une très grande minéralité. Par moment j'ai l'impression que l'élevage est très marqué , mais souvent j'attribue cela à une très grande maturité...la longueur est d'une subtilité qu'on peut facilement manquer. Et pour finir je pourrais ajouter que ce vin est doté d'une puissance insoupconné....après avoir dégusté chacun des trois derniers vins je revenais pour voir si le cros pouvait le supporter et à chaque fois une masse apparaissait et enterrait l'autre vin....phénomène vécu avec ....oui,oui la Romanée-Conti sur La Tâche...il faut par contre être réaliste je ne suis pas entrain de vous dire que cé une Conti....je ne l'ai pas goûté encore...lolll

Comte Liger-Bélair La Romanée : Robe ; Rubis évolué...Nez : il est très bien défini, les petits fruits, ¸la fleur, les épices fines....et l'éternel nez de souffre...à voir la couleur et le souffre je me pose des questions sur cette accessibilité...je me demande si le but du domaine n'est pas de rendre les vins plus accessible ..donc plus d'air...le pourquoi du besoin de souffre ...Bouche ; un vin d'un accès incroyable, très fin , très sensuel et très bien équilibré jusqu'en fin de bouche...je note par contre une rétro un peu verte....belle longueur....Évolution.....très belle...sucrosité..

Leroy Clos de Vougeot : Robe ; Rubis pale pour un Vougeot...Nez ; qui m'apparaît très fin de structure mais absent d'arôme...un peu de terre , de fleur et de végétal ...Bouche ; encore la.... je trouve très difficile à commenter ce vin....je vois une belle finesse , de beaux éléments mais tellement fermé...une belle structure élégante...très surpris pour un Vougeot...très belle longueur...pas vraiment beaucoup de temps pour l'évolution....l'arrivée du chef....

DRC Romanée-St-Vivant : Robe ; Rubis légèrement foncé...Nez ; un nez comme seul la DRC peut avoir....des notes de fleurs, de fruits rouges et de fraîcheur...mais plus serré qu'à l'habitude...Bouche ; un début très puissant sur un équilibre parfait, les saveurs identiques au nez finissent sur une profondeur de texture unique au domaine. Très très long....très beau vin... désolé une description plus courte....l'arrivée du chef...
avatar
Martin Letarte

Messages : 460
Date d'inscription : 22/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Invité le Mer 5 Déc 2012 - 11:04

Tu devrais écrire des CR plus souvent, Martin. Merci !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Eric Lefebvre le Mer 5 Déc 2012 - 11:15

Vraiment les boys, vos CR font rêver!

Eric Lefebvre

Messages : 423
Date d'inscription : 21/02/2010
Localisation : Ste-Dorothée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Martin Loranger le Mer 5 Déc 2012 - 22:11

Encoooooore!! Very Happy

Martin Loranger

Messages : 579
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Alex Bélanger le Jeu 6 Déc 2012 - 17:24

Quelques photos:

Les 11 intrépides


Les mythes


1er service: les Chambertin


2e service: Grands Crus de Gevrey-Chambertin et Morey-Saint-Denis


3e service: Musignys et Bonnes Mares


4e service: Grands vins de Vosne-Romanée et Vougeot


5e service: Chevalier-Montrachet du Domaine Leflaive


Quelques-uns des plats préparés par Martin Juneau et Frédéric Boucher

Ceviche de dorade, servi plutôt en sashimi


Thon albacore façon tataki, chicharonnes maison, tabasco et zestes


Omble cuit à 45 °C, yukon gold cuites comme un risotto, ciboulette et grana padano


Poitrine de porcelet croustillante et laquée au sucre brun, pancake de panais


Agneau du Québec sur le BBQ, potée de chou au bacon


Parfait glacé caramel, beignets aux pommes
avatar
Alex Bélanger

Messages : 655
Date d'inscription : 22/03/2010
Age : 32
Localisation : Montréal, Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://www.alexandrebelanger.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Martin Letarte le Jeu 6 Déc 2012 - 19:29

Wow Alex les photos....té le meilleur... Very Happy
avatar
Martin Letarte

Messages : 460
Date d'inscription : 22/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Michel Therrien le Sam 8 Déc 2012 - 16:49

Une autre façon de dire merci........un petit CR. Peu de notes prises et en mode plaisir.
J'avais eu la chance d'en déguster quelques-uns dans les derniers mois.
Je reviens donc sur ces vins de rêve … que nous avons finalement dégustés à bouteille découverte. Ainsi, dans l’ordre :

1er volet :


Chambertin grand cru 2009, Armand Rousseau Fruité rouge et notes terreuses avec un peu d'anis. Deux mots: élégance et pureté. Je suis sur le cul! Le 1er vin est grand tout simplement. Un peu à la manière d'une grande RSV du DRC....grande finesse puis vapeur puis cette force tranquille qui nous revient longuement avec un grain fin et racé. Émotion.

Chambertin grand cru 2009, Trapet Père & Fils Peu de robe. Un trait vert noble.....ça sent le DRC. Beau volume, mâche dans la vapeur, fraîcheur et densité puis cette même sensation de retour fin et structurel. Grand vin avec un peu moins de magie que le précédent.

Chambertin grand cru 2009, Domaine Dujac La robe foncée de la série....renouveau Dujac. Notes animales au départ et grillées. Le fruité est noir et confit vers le cassis. La bouche est veloutée et glycérinée, la mâche est dans le gras et l'ensemble est un peu gommeux. Vin moins apprécié de cette série. Un peu à la manière d'une riche Côte Rôtie. Plusieurs ont préféré ce Chambertin alors que pour moi, Rousseau-Trapet-Dujac dans l'ordre.


2e volet :


Mazis-Chambertin grand cru 2009, Bernard Dugat-Py La robe foncée! Un trait vert aussi au nez que j'aime bien puis des notes un peu lardées comme une syrah et un fruité noir peu confit. Le vin est bâti sur la longueur et la puissance, un extrait très concontré et dense. pas facile après une série sur le fruit et la finesse. À revoir.

Griotte-Chambertin grand cru 2009, Claude Dugat Un vin qui se présente mal dans sa bouteille........5-6 cm de liquide trouble et dépôts au fond. Excellent travail d'Alexandre et Martin pour nous présenter un vin parfaitement limpide. Un bouquet extraordinaire de cerises et de notes florales sur un fond épicé. Ça pinotte en malade! Ample, plutôt soyeux que velouté en texture, l'ensemble est frais et fin puis une très longue finale minérale et ce retour de salive comme un auto nettoyant de fin de bouche. Un peu de tabac brun en final pour ajouter à la complexité.
Grand vin mais décevant pour l'amateur d'avoir 2/3 de bouteille......fin de pièce pour la mise j'imagine....

Clos de la Roche grand cru 2009, Ponsot Beaucoup de fruit rouge au départ puis des pommes et de pamplemousses......de la volatile? Le vin est droit, les tannins sont fins, l'acidité est bonne à vive, la finale est longue mais évolue sur des notes de cidre de glace(?). Drôle de vin mais la matière est au RDV.....petit problème en vinif? J'ai tout de même bien aimé.

Coup de coeur pour le vin en 500 ml de Claude Dugat!

3e volet :


Musigny grand cru 2009, Georges de Vogüé Un peu de bois au départ puis un fruité noir, des épices et des notes florales très agréable. Un bouquet de bonne intensité et avec complexité. Le vin est droit et puissant, dans un style cylindrique avec une certaine gourmandise en fin de bouche. Les notes fumées surgissent en finale tout comme une forme plus tannique. Beaucoup de potentiel et grand vin.

Musigny grand cru 2009, Jacques-Frédéric Mugnier Un mélange de fruit rouge/noir avec un côté confit ainsi que des épices et des notes grillées/torréfiées. Le vin est droit et charpenté, puissant et dense. Me semble plus sec dans son ensemble et un brin austère. La finale est longue et des notes fumées ressurgissent encore.......le terroir de Muisgny? Grand vin également.

Bonnes-Mares grand cru 2009, Georges Roumier Un bouquet de bonne intensité ici aussi. Le fruité est noir, la réglisse est présente, un peu d'épices sudistes également. La bouche offre d'emblée un beau volume, la texture est veloutée, la mâche est réelle et le vin se croque au centre de sa chair. Un péché! La finale est immense et chaude.......un peu comme le poivre de Rayas et vraiment pas au sens de chaleureuse. Un vin de touche, un vin qui touche, un vin que tu peux boire à genoux! Mon vin de la soirée.



4e volet :


Vosne-Romanée 1er cru Cros Parentoux 2009, Emmanuel Rouget Le fruité est rouge avec des épices. Un vin fin et puissant à la structure minérale et salivante. Moins de volume et de jus que la série Chambertin et dans la lignée des Musigny. La finale s'exprime par un fruité plus confit. Vin de raffinement et de plaisir mais qui atteint sa limite face à certains des grands crus présents.

La Romanée grand cru 2009, Comte Liger-Bélair Une robe décevante et un peu au ménisque orangé (?). Le nez est typé Comtes Liger Bélair avec du soufre et des prunes sous un premier nez réduit. L'évolution apporte un fruité noir confit dont du cassis et des framboises. La bouche est magique! La sève à la puissance 10! C'est ample, rond, soyeux et long un peu à la manière d'une crème fine. Élégance et finesse. Vin de bouche.....on oublie ce nez que je ne perçois jamais chez Louis-Michel Liger-Bélair (4 ou 5 visites dans le passé).

Clos-de-Vougeot grand cru 2009, Domaine Leroy Un vin brouille un peu......vraiment pas facile à servir les vins de Leroy. Ça sent les épices à pizza et les tomates(?) puis des notes de terres et de ronces. La bouche est droite et vive avec une charpente de type os long et l'amertume domine la fin de bouche. Vin de caractère et d'austérité que j'aimerais revoir dans un autre contexte. Pour le moment, l'ensemble est trop sévère et peu aimable mais j'ai un souvenir immense du même vin dans le millésime 1995.

Romanée-St-Vivant grand cru 2009, Domaine de la Romanée-Conti Le trait vert noble est bien marqué avec des épices orientales. Le vin est droit et fin, le volume s'installe à l'évolution, le milieu de bouche est aérien, une certaine absence se manifeste puis un resserrement de l'ensemble survient avec un retour sur les petits fruits rouges des champs et un peu de poivre blanc. Une bouteille un peu végétale et plutôt fermée à ce stade. J'ai confiance!

Cette série était celle des robes plus claires et était censée être la plus grande. Elle a été cependant surpassée par la précédente de l'avis de la plupart des participants.

Pour ceux appréciant les notes, pas de vin noté sous 18/20 et un Bonnes Mares parfait!


Dernière édition par Michel Therrien le Sam 8 Déc 2012 - 17:34, édité 1 fois (Raison : orthographe)

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7617
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 8 Déc 2012 - 17:02

Michel Therrien a écrit:Une autre façon de dire merci........un petit CR.

Bien d'accord!! Et merci pour le CR.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7494
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour sur la dégustation de rêve de Bourgogne 2009

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum