Derniers sujets
» Vos rouges de l’année
Hier à 20:35 par Vincent Messier-Lemoyne

» Semaine du 15 janvier 2017
Hier à 19:49 par Alain Roy

» Lunch jeudi 19 janvier au QG 12h
Hier à 17:47 par Frederick Blais

» Domaine Buisson-Charles
Hier à 17:25 par Michel Therrien

» IP disponibilités
Hier à 17:00 par Alain Roy

» Iegor en Janvier...
Hier à 6:35 par Vincent Messier-Lemoyne

» Vous voyagez en France et vous voulez du...
Mar 17 Jan 2017 - 20:15 par Fabien Rosiau

» Dégustation - Vieille bouette bordelaise
Mar 17 Jan 2017 - 18:48 par Pierre Beauregard

» Le monde idéalisé de la restauration
Mar 17 Jan 2017 - 17:41 par Alain Roy

» club de dégustation de Mtl : C9P
Mar 17 Jan 2017 - 17:40 par Michelle Champagne

» Semaine du 8 janvier 2017
Mar 17 Jan 2017 - 8:38 par PhilippeGingras

» Liste 2016 de ''NOS'' meilleurs restos...
Lun 16 Jan 2017 - 11:17 par Jonathan Ménard

» Arrivage Signature - 05 janvier 2017
Dim 15 Jan 2017 - 20:06 par Pascal Lapensee

» Droin 2015
Dim 15 Jan 2017 - 19:02 par Jonathan Marquis

» Bonne année
Dim 15 Jan 2017 - 18:16 par Gael Giraud

Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Semaine du 17 novembre 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 17 novembre 2012

Message par Michel Therrien le Dim 18 Nov 2012 - 0:03

Un vin ce soir pour se mettre dans l'ambiance de leur première viste au Québec.
Gilles Barge du Domaine éponyme sera au Qc pour 2 jours la semaine prochaine.
Une dégustation est prévue mardi après-midi avec les 3 vins d,appellation Côte Rôtie produite à savoir Cuvée Du Plessy, Combard et Côte Brune. J'y serai et ferai un CR de ce producteur que j'ai aidé à être représenté chez nous.

Pour accompagner un onglet de beuf bien saignant,
Côte Rôtie Côte Brune 2003, Domaine Gilles Barge
Une bouteille achetée au Domaine en 2006. Une cuvée 98% syrah et 2% viognier. Vinifiée grains mêlés.
La robe est cerise foncée avec peu d'évolution.
Le bouquet est vraiment typé avec des notes animales initiales et un peu de bacon pis des notes poivrées, réglissées et fumées avec du cassis. C'est le bonheur en famille......Tamara et Natacha aiment beaucoup.
La bouche est ample et ronde avec une texture plus enveloppante que grasse. Le vin demeure frais, une petite mâche, les tannins sont fins et la finale est de bonne longueur sur des notes fumées et ferrugineuses.
Un très beau vin et un accord facile mais réussi.
17/20.
Bien hâte de déguster les 2010.


_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7301
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 17 novembre 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 18 Nov 2012 - 9:46

Dernier souper de vacances, entre amis :

A&P De Villaine bouzeron 2010 : Nez de fruit blanc, de citron frais, avec des nuances salines … un nez qui appelle les huîtres! La bouche est ciselée, mais je suis surpris par le caractère relativement ample du milieu de bouche. Finale cristalline, fraîche et de longueur correcte, aux tonalités marines. Un joli apéro. Bien.

Jean-Michel Gaunoux Perrières meursault 1er cru 2004 : Je savais que je prenais un risque en achetant cette bouteille … couleur plutôt foncée et nez sur les fruits secs, la fumée et le caramel. La bouche conserve toutefois un beau volume, un caractère puissant, long et tonique, mais l’expression aromatique est affectée par un vieillissement précoce. Un vin qui nous procure un certain plaisir, par sa bouche, mais qui est irrémédiablement en train de basculer.

Lucien Boillot Pruliers nuits-st-georges 1er cru 1999 : Nez sérieux, sur des notes de fruits noirs, de terre, d’encre, de chocolat amer, avec des petites pointes de viande grillée. La bouche est concentrée, encore contenue, d’impression séveuse, avec de l’éclat. Bâtie sur la longueur, les tanins sont abondants, mais fins. Longue finale, au caractère cistercien, marqué par une empreinte minérale. Pas excessivement tannique, le grain est fin, l’ensemble recèle d’une belle épaisseur, mais se montre encore dans sa gangue. Un Pauillac en Côtes-de-Nuits! Très bien, voire plus.

Matrot monthélie 2009 : La chaleur invite à la soif! Nez invitant, sur des notes de petits fruits rouges, de cannelle et de fleur fraîche. La bouche est gourmande, texturée, à la fois suave et croquante. Un vin qu’on a bu goulument! Un réel plaisir, magnifié par le millésime. Bien, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7052
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 17 novembre 2012

Message par Invité le Dim 18 Nov 2012 - 16:16

Michel Therrien a écrit:Un vin ce soir pour se mettre dans l'ambiance de leur première viste au Québec.
Gilles Barge du Domaine éponyme sera au Qc pour 2 jours la semaine prochaine.
Une dégustation est prévue mardi après-midi avec les 3 vins d,appellation Côte Rôtie produite à savoir Cuvée Du Plessy, Combard et Côte Brune. J'y serai et ferai un CR de ce producteur que j'ai aidé à être représenté chez nous.

Pour accompagner un onglet de beuf bien saignant,
Côte Rôtie Côte Brune 2003, Domaine Gilles Barge
Une bouteille achetée au Domaine en 2006. Une cuvée 98% syrah et 2% viognier. Vinifiée grains mêlés.
La robe est cerise foncée avec peu d'évolution.
Le bouquet est vraiment typé avec des notes animales initiales et un peu de bacon pis des notes poivrées, réglissées et fumées avec du cassis. C'est le bonheur en famille......Tamara et Natacha aiment beaucoup.
La bouche est ample et ronde avec une texture plus enveloppante que grasse. Le vin demeure frais, une petite mâche, les tannins sont fins et la finale est de bonne longueur sur des notes fumées et ferrugineuses.
Un très beau vin et un accord facile mais réussi.
17/20.
Bien hâte de déguster les 2010.

[url=http://www.servimg.com/image_preview.php?i=379&u=13993005]


On se croisera sur place, alors!

Seront en dégustation:

Côte-Rôtie Plessy 2010
Côte-Rôtie Combard 2010
Côte-Rôtie Côte Brune 2010
Côte-Rôtie Combard 2007
Côte-Rôtie Plessy 1999 (pour notre gueule, comme aime à dire Alain)
Condrieu La Solaire 2011

Bien hâte aussi !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 17 novembre 2012

Message par Frederik Boivin le Lun 19 Nov 2012 - 15:37

Bu vendredi soir avec des potes :

Clos Rougeard Les Poyeux 2006Superbe équilibre, les tannins sont soyeux et l’acidité caresse l’intérieur de mes joues. Un beau fruit, plutôt sur la rhubarbe et la fraise. Le vin n’est pas très ample et dégage une finesse agréable. Un peu plus tard, le nez évolue sur la truffe, discrète mais présente, qui englobe le fruit. Un beau vin fin.

Clos des Lambrays 2008De belles épices fines et un fruit rouge. Bel équilibre et belle finesse. Arômes de fleurs aussi. Le vin est long et se laisse boire tout seul. Jeune, il était certes tendu au départ (pop and pour, en fin de soirée), mais s’est attendri au fil du temps dans le verre. Belle bouteille.

Morey-Saint-Denis Domaine Dujac 2009Ça pinotte solide, et ce morey est puissant mais fin. Belle boîte à épices et framboises au menu. Le vin prend toute une expansion avec l’air. Vin très gourmand!

Donnhoff Oberhauser Brucke Auslese 2004Très beau aussi, un peu jeune. Citron, pomme, miel, petites fleurs. Très beau mais ne se mariait pas bien avec notre plat.

Et finalement, en rince bouche, un Dom Pérignon 1999 qui m'a encore déçu. Mais pour rincer la bouche...

Frederik Boivin

Messages : 1756
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 42
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 17 novembre 2012

Message par Yves Martineau le Lun 19 Nov 2012 - 22:17

Pierre Gonon St. Joseph 2010
Nez sur les olives et le caramel, un peu trop "élevé". Après quelques heures apparaissent les arômes classiques de violette et de petit fruit rouge.
La bouche est franche, vive, éclatante, avec une bonne acidité, du fruit mûr, une finale poivrée. C'est un vin d'une belle pureté, frais et précis. Quelques arôme bonbon/vanille m'agacent un peu, c'est aussi un brin asséchant en finale à ce stade. Mais ces traces d'élevages se dissiperont sans doute avec le temps et les solide tanins en finale confirment que c'est un vin qui a besoin de temps. Le prix est élevé pour l'appellation, mais il a un style et une qualité très proches de Côte Rôtie. 90+ pts

Château Clauzet, St. Estèphe 2009

Je garde un beau souvenir du Clauzet 2000 et j'espérais le retrouver.
Nez assez ouvert, sur le caramel, vanille, le chêne. La bouche a un coté dodu, elle est ronde mais plutôt austère. En fait la rondeur semble davantage due à l'alcool qu'au fruit. Des tanins gomeux annoncent un potentiel de garde, mais je ne suis pas convaincu qu'il donnera un vin vraiment intéressant comparativement au 2000. La finale chaude laisse perplexe. Pas cher mais loin du charme d'autres 2009 de sa catégorie. 86-87 pts

Le Vieux Donjon Châteauneuf-du-Pape 2010

Le Vieux Donjon '10 est une grande réussite.
Vin dense qui montre la fraîcheur typique du millésime, des tanins dodus, enrobés, du fruit, c'est délicieux! L'équilibre est impressionnant. Racé et profond, moins gourmand et plus droit que d'autres, il a même une certaine minéralité en milieu de bouche. Je devine la vendange entière, car il a un coté végétal noble, qui pinotte presque. Il a presqu'un profil bourguignon, mais en plus corpulent! Il n'a pas la sucrosité d'autres domaines plus baroques, qui peut déplaire à certains. Un vin de garde, mais déjà magnifique sur cette fraîcheur et ce fruit. Wow! 93+ pts

Yves Martineau

Messages : 4754
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 17 novembre 2012

Message par Alexandre Trudel le Mer 21 Nov 2012 - 19:34

Domaine Charvin Côtes du Rhône 2010

Nez charmeur, typique Rhône sud: olives noires, violette, poivre (assez syrah en fait!). Bouche droite, sévère, le fruit se cachant derrière une masse de tannins asséchant et serrés, mais assez fins. Très austère et structuré comme vin, avec une belle fraîcheur, surprenant pour un simple CDR. À attendre idéalement 2-3 ans, sinon agréable maintenant à table avec un plat approprié. 90+.

Alexandre Trudel

Messages : 904
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 17 novembre 2012

Message par Frederick Blais le Mer 21 Nov 2012 - 20:28

Doda 2008 Niepoort & Castro : Un vin issue de raisins du Douro et du Dado produit par Dirk Niepoort et Alvaro Castro. L'idée originale sur le millésime 2000 était de faire un heureux mélange de ce que Dirk trouvait trop mur et Alvaro trop vert pour arrivé à un compromis intéressant. Depuis le projet a évolué et le vin se transforme d'année en année selon ce que ces 2 amis ont en tête. L'assemblage tourne pas mal toujours autour de 50/50 plus ou moins 10% selon les années. Comme ce n'est pas permis de faire ce type de mélange, ce n'est qu'un simple vin de pays avec le millésime seulement étampé sur le bouchon.

Cette version 2008 d'une couleur rubis pourpre démontre la fraicheur du Douro mais aussi la maturité et la puissance du Touriga Nacional du Dao. Car le Touriga Nacional domine au nez en ce moment avec ces saveurs réglissés, cerises macérées et chocolatés, léger toasté. En bouche, la fraicheur du millésime se fait sentir par ces tannins aux grains plus carrés, ici c'est le Douro qui domine sur le palais, très frais, jeune fruit rouge, finale doucement boisée et chocolatée, belle trace minérale. 16.5/20+ Bien hâte de revisiter tous les 5 ans!

Frederick Blais

Messages : 1718
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 17 novembre 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 21 Nov 2012 - 21:19

Un peu de travail ce soir … je dois choisir les vins pour le traditionnel party de Noël familial où nous serons plus d’une quarantaine. Je me suis donc ramassé deux blancs et deux rouges, question de ne pas recommander n’importe quoi!

Domaine de la Cadette La Piécette bourgogne vézelay 2010 : Le site du producteur ne mentionne pas cette cuvée … Je présume qu’elle est élaborée à partir de chardonnay. En consultant le site d’Oenopole, je constate toutefois que les propriétaires sont au Québec présentement et animent une soirée À la Buvette ce soir! Nez très lacté à l’ouverture, qui évoluera sur des notes d’agrumes, de pierre frottée et de miel fin. La bouche est tendue, salivante, aux accents marins, qui ne sont pas sans évoquer le chablisien voisin. Bonne longueur, pour ce vin fringuant, très désaltérant, mais qui se resserre en finale, montrant qu’il en a sous la pédale. Bien.

Vincent Carême Sec vouvray 2010 : Belle complexité au nez, sur la pomme verte, le houblon, le miel chaud, la muscade et une touche de gomme de pin. La bouche est vigoureuse, droite et acide, sans être raide, sur les fruits blancs. Finale minérale, aux tonalités fumées, avec une pointe d’amertume qui fait saliver. Un vin plus nerveux que ce j’attendais (malgré la mention sec), mais belle longueur, bonne intensité et caractère cristallin. Bien.

Château Coupe Roses Granaxa minervois 2010 : Nez explosif sur des notes de cerise noire, de cacao, de thym, de viande grillée. Bouche gourmande et riche à la fois. La texture satinée/grasse évoque le grenache parfaitement mûr. Jolie longueur, mais finale un rien chaotique pour l’heure, entre une juste acidité, une pointe d’amertume et un rien de chaleur. De la prendre en mangeant se chargera toutefois de gommer le tout. Bien.

Vieille Julienne Lieu-Dit Clavin côtes-du-rhône 2010 : Un peu de réduction au départ, puis des notes de mûres, d’encens, de charbon, avec des pointes de violette et de poivre noir. La bouche est svelte, concentrée, mais serrée. Tanins fins, mais plutôt abondants, la finale se resserre finement, sur des notes d’encre de chine. Étonnamment, malgré qu’il affiche 0.5% d’alcool de plus que le précédent (14.5 vs. 14), on le sent moins … Belle persistance, sur des notes minérales. Bien, voire plus.

Quelques conclusions :
- À condition de choisir avec un peu de soin, on boit bon, authentique et diversifié aux alentours de 20$.
- Sans m’en rendre compte lors de l’achat des vins, Oenopole et Rézin font du bon travail et constituent habituellement un gage de qualité quant à ce qu’on trouve dans la bouteille.
- En blanc, j’opte pour le vouvray, pour son originalité, sa plus grande versatilité à table, malgré son caractère épuré, alors que les convives sont habituées à plus de bois et de rondeur dans les vins. Avec des mets riches et difficilement mariables (dans leur ensemble), pourquoi ne pas opter pour la fraîcheur … et peut-être suscité quelques discussions!
- En rouge, je choisis le Vieille Julienne, pour son équilibre, son caractère à la fois séveux et sérieux, question de ravir les amateurs à la fois de vins plus classiques et plus ronds. Il faudra toutefois le laisser respirer un peu dans le verre!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7052
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 17 novembre 2012

Message par Patrick Ayotte le Jeu 22 Nov 2012 - 21:36

Dans les derniers jours, duo de Syrah:

Vincent Paris St-Joseph Les Côtes 2011
Rubis violacé. Ce vin explose d'arômes et de saveurs de fruits (noirs et rouges), un peu de poivre, d'épices, un léger côté viande rouge / gras de viande, sur une acidité moyenne portée vers une finale délicieuse. Un vin de soif, pas de garde. Très bien.

Alain Graillot Crozes-Hermitage 2007
Bu ma dernière bouteille le week-end dernier. Le vin est encore bien foncé et profond. Nez sur le fruit rouge, un peu d'épice et un côté floral bien marqué. En bouche le vin montre une belle mâche, du fruit, un brin de poivre et le côté floral percu au nez. Acidité mieux contrôlée que ce qui avait été percu de la bouteille bu l'année dernière. Somme toute très bon.

Patrick

Patrick Ayotte

Messages : 2723
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 17 novembre 2012

Message par Frederick Blais le Sam 24 Nov 2012 - 0:58

Ouff, une belle soirée avec des amis de Boston pour célébrer le Thanksgiving...

Meursault Chevalières 2010 de Henri Germain Grande pureté, très minéral, délicat, j'adore ce vin!
Inglenook 1966 Encore bien en forme, chaque verre nous donnait un profil différent durant la première heure pour lentement décliner sur un profil sucré. Mais sinon, très tertiaire, léger tannins, assez large et complexe, finale un peu molle mais toute une expérience avec ce domaine mythique.
Diamond Creek Volcanic Hill 1987 Un classique, un vin à son apogée, encore beaucoup de fruit sur les notes de cerises et de réglisses, les tannins complètement intégré, très belle finale, très bordelais comme structure avec un profil californien, merveilleux!
Domaine de la Romanée Conti Echezeaux 2006 Bref, les grands vins savent toujours comment se tenir et celui ci a vraiment réveillé les convives. Profond, complexe, pur, excessivement long!
Noval Colheita 1968 Un autre très grand vin, rien à envier au DRC. Difficile d'être plus parfait que ce Colheita.
Smith Woodhouse 1980 Il a un peu souffert dans la comparaison, mais un superbe vintage qui a demandé quelques heures avant de se révélé. Très jeune pour un 1980, beaucoup de fruit rouge, réglisse, figues confites, se boit bien et encore plusieurs années devant lui!

Frederick Blais

Messages : 1718
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 17 novembre 2012

Message par Invité le Ven 7 Déc 2012 - 14:42

Yves Martineau a écrit:
Le Vieux Donjon Châteauneuf-du-Pape 2010[/b]
Le Vieux Donjon '10 est une grande réussite.
Vin dense qui montre la fraîcheur typique du millésime, des tanins dodus, enrobés, du fruit, c'est délicieux! L'équilibre est impressionnant. Racé et profond, moins gourmand et plus droit que d'autres, il a même une certaine minéralité en milieu de bouche. Je devine la vendange entière, car il a un coté végétal noble, qui pinotte presque. Il a presqu'un profil bourguignon, mais en plus corpulent! Il n'a pas la sucrosité d'autres domaines plus baroques, qui peut déplaire à certains. Un vin de garde, mais déjà magnifique sur cette fraîcheur et ce fruit. Wow! 93+ pts

Bu sur 3 jours cette semaine, il m'a légèrement déçu. C'est ciselé et d'une élégance irréprochable, pour ne pas dire à prendre en exemple. En cela, le rapprochement avec la Bourgogne est de mise. Cela dit, j'ai l'impression que le vin a moins de profondeur qu'à l'habitude, ce qui me fait douter sur son potentiel de vieillisement. Vais essayer une autre bouteille pour m'en faire une meilleure idée. Autour de 16/20.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum