Derniers sujets
Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


Semaine du 20 mai 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 20 mai 2012

Message par Patrick Ayotte le Dim 20 Mai 2012 - 13:33

Domaine Vincent Girardin Le Noizons Pommard 2009 Code SAQ : 10976082



Le vin est de couleur cerise rouge très foncé, bien que translucide. Nez floral (lilas, violette) et fruité, avec un petit côté animal et cuiré sur fond de terre noire. En bouche le fruit est beau (fraise, cerise), une présence épicée dominée par le poivre, un peu de viande rouge et de terre sur un ensemble montrant une belle matière et un potentiel certain pour le moyen terme. Viril sans être carré, il se boit par contre très bien avec une viande grillée. Passage rapide en carafe puis remis en bouteille pour être bu une heure plus tard. Excellent.

Cépage: 100% Pinot Noir
Élevage: Pas trouvé d'informations...
Alcool: 13%


Patrick
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2933
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Semaine du 20 mai 2012

Message par Martin Loranger le Dim 20 Mai 2012 - 18:11

On repart demain matin! snif!!

Celler Pardas, Penedes DO "Collita Roja" 2010:
Domaine en biodynamie en Catalogne, produisant cette cuvée à base de Sumoll et de Marcelan (15%).
www.cancomas.com/pardas
Peu d'interventions, travail intense à la vigne, bio, un peu fous!
Ils ont repris un ancien vignoble avec une cuverie laissée là depuis le début du 20e siècle...

Le sumoll était un cépage très utilisé au début du 20e siècle en Catalogne, mais maintenant presqu'éteint.
Les frères Pardas ont décidé de le remettre sur la carte vinicole, ayant sous la main des vignes de 60 ans.

Robe rouge-rubis pas trop foncée
Nez sur un fruit rouge intense mais aussi des notes terreuses que je retrouve souvent dans ces cépages autochtones "rustiques".
Belle bouche charnue mais fraîche, sans lourdeur, avec cette impression très vivante que me donne plusieurs vins biodynamiques.
Finale assez longue, avec des notes herbacées.
Très beau vin, belle découverte et longue vie à ces frères qui veulent redonner la vie aux vins du Penedes!

Dönnhoff, Niederhaüser Hermannshöhle Riesling Auslese 2001:
Vin en finesse, lumineux, équilibre sucre/acidité superbe.
Seule question: où est l'évolution de ce vin?
J'ai l'impression qu'il ne se complexifie pas beaucoup avec le temps...
Il tient, mais change peu, à mon très humble expérience.

Martin

Martin Loranger

Messages : 579
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 mai 2012

Message par Patrick Ayotte le Dim 20 Mai 2012 - 21:12

Patrick Piuze Petit Chablis 2010 , Code SAQ : 11463182



Le vin est pâle et légèrement doré. Lorsque frais, le vin est vraiment peu bavard, mais lorsqu'il se réchauffe un peu, il offre lime, coquillage et miel tant en bouche qu'au nez. Un côté gras, avec un peu de miel, long et minéral ajoute du plaisir avec l'aération. Bon RQP, mais goûter les autres cuvées de ce producteur m'apporterais certainement plus. Bien +

Patrick
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2933
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 mai 2012

Message par Patrick Ayotte le Dim 20 Mai 2012 - 21:26

Château Doisy-Daëne Grand Vin Sec Bordeaux 2009 , Code SAQ : 10424616



Passé en carafe 15 minutes avant le service. Vin d'une faible couleur dorée avec reflets vert. Nez de citron, de pêche et un petit côté végétal. On est clairement face à un vin de Sauvignon. En bouche, le vin offre une superbe structure, un fruit pur (citron, pêche, abricot), un léger trait épicé, minéral et végétal, un gras bien balancé et une belle finale longue. A parfaitement accompagner les brochettes de poulet grillées sur le BBQ. Vin coup de coeur. Superbe !

Cépage: 100% Sauvignon Blanc
Élevage: 8 mois en barriques, dont 20% sont neuves
Alcool: 13%


Patrick
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2933
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 mai 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 22 Mai 2012 - 10:07

Domaine de la Bongran Quintaine viré-clessé 2005 : Couleur jaune dorée, mais bien éclatante. Nez très mûr, exotique, sur des arômes d’ananas, de papaye, de mangue, agrémenté de nuances miellées et fumées. La bouche est riche, grasse, d’impression légèrement huileuse. La texture est sudiste, mais sans chaleur. L’ensemble conserve malgré tout une bonne tenue. Finale exotique, parfumée. Un vin étonnant, original, dépaysant, un peu hors normes, mais plutôt plaisant. Accompagnerait bien un foie gras en entrée ou des fromages en fin de repas. Bien, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7341
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 mai 2012

Message par Yves Martineau le Mar 22 Mai 2012 - 12:46

Huët Vouvray Sec Le Haut-Lieu 2005
Nez frais et discret de melon de miel, de citron, un coté crème!
L'attaque en bouche est d'une belle fraicheur, le milieu de bouche est superbe, minéral et complexe, d'une bonne densité. Petite pointe lactique en finale, qui est saline et assez complexe. C'est vraiment superbe, je suis très heureux d'avoir suivi les conseils et d'en avoir fait vieillir. Excellent en apéro, il ferait merveille sur des fruits de mer. 90 pts

avatar
Yves Martineau

Messages : 5030
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 mai 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 22 Mai 2012 - 12:51

Martin Loranger a écrit:Dönnhoff, Niederhaüser Hermannshöhle Riesling Auslese 2001:
Vin en finesse, lumineux, équilibre sucre/acidité superbe.
Seule question: où est l'évolution de ce vin?
J'ai l'impression qu'il ne se complexifie pas beaucoup avec le temps...
Il tient, mais change peu, à mon très humble expérience.

Je partage les mêmes interrogations ... d'où le ralentissement de mes achats de rieslings allemands. J'attends encore patiemment mes 2001, espérant qu'ils se bonifieront (plutôt que se maintenir).

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7341
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 mai 2012

Message par Olivier Collin le Mer 23 Mai 2012 - 8:30

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:
Martin Loranger a écrit:Dönnhoff, Niederhaüser Hermannshöhle Riesling Auslese 2001:
Vin en finesse, lumineux, équilibre sucre/acidité superbe.
Seule question: où est l'évolution de ce vin?
J'ai l'impression qu'il ne se complexifie pas beaucoup avec le temps...
Il tient, mais change peu, à mon très humble expérience.

Je partage les mêmes interrogations ... d'où le ralentissement de mes achats de rieslings allemands. J'attends encore patiemment mes 2001, espérant qu'ils se bonifieront (plutôt que se maintenir).

J'ajouterai mon grain de riesling à ceci : un Auslese 2001 est encore très jeune et il est normal qu'il n'aie pas encore acquis de claires notes de maturité d'un point de vue aromatique. De plus, à la quantité de sucre que ce type de vin contient, 11 ans n'est guère suffisant pour voir une différence marquée.

Les signes d'évolution que l'on peut normalement déceler à ce stade-ci : une teinte un peu plus dorée, avec peu de reflets verts, une acidité moins tranchante qu'en jeunesse sur certains millésimes (à ce titre 2010 serait un superbe exemple dans 10 ans), éventuellement une atténuation de l'impression de notes carboniques/soufre/réduction (selon la façon de travailler du producteur - mais Dönnhoff n'est pas reconnu comme quelqu'un exagérant du côté de ces paramètres).

Un tel vin, bien conservé et sur un beau millésime comme le fut 2001, devrait arriver à pleine maturité vers 2021-2025 et il devrait pouvoir se conserver encore bien plus longtemps, sans l'ombre de lourdeur aromatique ou en bouche. Et puis l'équilibre légèreté-fruit sucré-acidité-minéralité-longueur sans lourdeur est présent dès la naissance et perdure au fil de la vie du vin. C'est déjà pas mal, sans tomber dans la discussion de la complexité des terroirs, méso et micro-climats et différences drastiques entre les millésimes!

Bref, je suis preneur pour vos 2001 (et millésimes antérieurs) si vous voulez vous en départir!
avatar
Olivier Collin

Messages : 2001
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 mai 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 23 Mai 2012 - 9:14

Olivier, je ne parlais pas nécéssairement (comme le fait Martin) des auslesen, mais plutôt du développement aromatique des rieslings allemands en général.

Je suis un grand fan de leur buvabilité, de leur agilité en bouche, de leur éclat et de leur légèreté combinée à une grande intensité aromatique. Je n'ai toutefois pas bu de riesling allemand ayant séjourné en cave un moment et qui se montrait nettement meilleur qu'en prime jeunesse (exception faite du soufre plus discret ou disparu).

Je n'en suis pas à vendre mes rieslings allemands, j'ai seulement ralenti la cadence d'achats!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7341
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 mai 2012

Message par Patrick Pollefeys le Mer 23 Mai 2012 - 10:50

Martin Loranger a écrit:Il tient, mais change peu, à mon très humble expérience.

Tes impressions sont très justes Martin et ne m'étonnent guère. Olivier a bien fait le tour, mais j'ajoute quelques commentaires tirés de mon expérience personnelle

Le Riesling (surtout ceux d'Allemagne) à cause de cette combinaison sucre-acidité est effectivement un exemple de stabilité dans le temps plutôt que d'évolution. Du moins pour un Auslese dans la première décennie de sa mise en bouteilles, mais celui-ci finira bien par évoluer.

Un Auslese bu très jeune (disons à sa sortie en succursale) va souvent être peu complexe aromatiquement. Après un passage en carafe, il évolue davantage d'arômes sont perceptibles. Un auslese après 9-10 ans (âge minimum pour ne pas parler d'infanticide) est déjà plus ouvert et ils ont moins besoins de respirer. En quelque sorte, ils se trouvent au stade "jeune après passage en carafe".

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:
Je partage les mêmes interrogations ... d'où le ralentissement de mes achats de rieslings allemands. J'attends encore patiemment mes 2001, espérant qu'ils se bonifieront (plutôt que se maintenir).

Pourquoi ce ralentissement? Le vin donne du plaisir 10 ans plus tard. Au moins, il se maintient. Une situation nettement préférable à l'oxydation prématurée de certains blancs bourguignons. monkey

Le maintien n'est-il pas préférable à la dégradation?

Cela dit, j'ai également ralenti ma cadence d'achat. L'espace n'est pas illimité et l'offre se diversifie avec les Riesling autrichien.
avatar
Patrick Pollefeys

Messages : 595
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 mai 2012

Message par Patrick Ayotte le Jeu 24 Mai 2012 - 11:15

Dr. Hermann Ürziger Würzgarten Riesling Kabinett Mosel 2008 (LCBO)



Couleur paille de faible intensité. Nez de pomme verte, citron, miel et un beau côté floral. En bouche, le vin pétille et crée une sorte d’inconfort face au vin. L’ensemble contient du sucre résiduel sans être lourd. Des saveurs de zeste de citron confit, de miel, de pomme verte mûre, de fleurs, le tout sur une acidité relativement faible. Avec le temps (plus de 3 heures), l’effervescence vient finalement par disparaitre. Tout juste bien.

Cépage : Riesling (provient d’un vignoble autrefois partie intégrante des terres de Joh. Jos. Christoffel Erben – fut divisé en 1967)
Élevage : Cuve
Alcool : 7,5%


Photo du vignoble :



Patrick
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2933
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 mai 2012

Message par Yves Martineau le Sam 26 Mai 2012 - 16:46

Les Vins de Vienne (Cuilleron Gaillard Villard) St. Joseph l'Arzelle 2009
Un joli St-Joseph au fruit noir bien mûr, moderne, un brin confit, bonne fraîcheur. Agréable mais pas très profond dans le contexte du millésime idéal. 88 pts

Domaine Jamet Côte-Rôtie 2006
Nez très classique de lard fumé, floral (violettes), cassis. La bouche est aussi très classique, textbook, avec son attaque fraiche, sa jolie texture aérienne, cette acidité typique. Il parait un peu mince au début mais prend de l'ampleur après une heure, se montrant complet, quoiqu'un peu simple à ce stade. La complexité viendra sans doute dans quelques années, d'ici là c'est tout de même un délice! sommet vers 2015-17? 91+ pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 5030
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 mai 2012

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum