Derniers sujets
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


Dégustation Echezeaux 2006-2007

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Martin Letarte le Lun 28 Mai 2012 - 12:37

D'accord avec toi Olivier.....et celui de De Vogue ???
avatar
Martin Letarte

Messages : 460
Date d'inscription : 22/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Simon Grenier le Lun 28 Mai 2012 - 12:40

Olivier Collin a écrit:
Le Bonnes-Mares 2009 de Groffier, c'est du grand art... au sens où le vin illustre tellement bien la réunion d'une grande année, d'un grand terroir et d'une heureuse main de vigneron.

Ce qui impressionne le plus, c'est le travail sur la texture de ce vin pourtant puissant et doté d'une grande structure. Ce qui s'annonce à l'ouverture comme un côté un peu glacé, peut-être un peu trop travaillé, se transforme en une caresse au palais à mesure que le vin prend l'air. C'est un vin d'une douceur renversante au palais, déjà accessible à plusieurs niveaux.

Il est aux antipodes du Bonnes-Mares 2008 de Roumier qui, quant à lui, mais d'avantage de l'avant la nature charpentée et puissante du cru Bonnes-Mares. Le millésime joue certainement ici, mais je serais surpris si la version 2009 de Roumier se montre sous un jour aussi séduisant que le vin de Groffier.

Merci Olivier pour cette description un peu magique et si inspirante!

Je vous envie pas mal, à vous lire, à voir les capacités à comparer et à décrire tous ces chef-d'oeuvres, vous semblez avoir beaucoup de références et avoir pu profiter de nombreuses occasions de goûter ces dites oeuvres d'art. Merci de le partager!

J'essaierai de prendre part à une de ces dégustations un de ces quatres!!!

Simon Grenier

Messages : 517
Date d'inscription : 23/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Daniel.Thai le Lun 28 Mai 2012 - 19:35

Eric Laurence a écrit:Échezeaux 2007 :

Échezeaux GC 2007 Domaine Dujac
Robe grenat avec un tuillage du pourtour similaire à celui de la DRC. Nez de fruits rouges, framboise, pommegrenade et pointe de goudron. Mon nez le plus séduisant de cette vague. En bouche, l’élevage est encore bien présent et pas aussi intégré que les autres Échezeaux mais… c’est très près. Un côté fumé raffiné avec du caramel, belle matière, bonne concentration. Touché, intensité, longueur, persistance… mon préféré de cette série.


Il est intéressant de voir, dans cette série, deux extrêmes opposés de préférence au niveau arômatique et gustatif. Pour moi, c'était le nez le moins agréable de la soirée à cause d'un excès de substance chimique (ammoniac?) ou de goudron. La bouche est nettement mieux mais fidèle à l'odeur perçue à l'offaction. C'était le seul vin que j'ai versé dans le crachoir. Si je ne me trompe pas, c'était toi qui a voté le DRC en dernière position. Chacun à son goût. Par contre, j'ai beaucoup aimé celui 2006 de Dujac.


Dernière édition par Daniel.Thai le Lun 28 Mai 2012 - 19:38, édité 1 fois (Raison : Orthographe)
avatar
Daniel.Thai

Messages : 525
Date d'inscription : 28/11/2010
Localisation : Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Pierre Beauregard le Lun 28 Mai 2012 - 22:06

Pour les offrandes servies après, j'ai particulièrement et grandement apprécié deux de ceux-ci même si on peut largement élaborer sur l'ensemble des vins qui était d'un niveau qualitatif indiscutable. Ce sont le Échezeaux 2009 de Rouget ainsi que La Romanée 2009 de Liger-Bélair. Deux vins tenus bien serrés dans un gant de velour. Un touché tout en finesse et en même temps une matière abondante, opaque, ferme mais qui s'exprime dans l'élégance. Ce millésime s'est bien dévoilé pendant toute la soirée et ce, pour l'ensemble des producteurs et bouteilles ouvertes ce soir là. Bravo pour le degré de plaisir à les déguster et surtout, un grand merci à son donateur.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1977
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Daniel.Thai le Mar 29 Mai 2012 - 20:26

Un vin qui mérite d'être mentionné, issu d'un grand millésime bordelais.

Château Cheval Blanc 2005, Saint-Émillion 1GCC: 56% M et 44% CF
Joli nez sur la violette, la framboise et banane mûre. Bouche onctueuse, riche, concentrée, charnue de tanins soyeux, d'une grande élégance. Le vin est complet, tendu, gourmand et très fruitée. 18/20.
avatar
Daniel.Thai

Messages : 525
Date d'inscription : 28/11/2010
Localisation : Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Martin Letarte le Mar 29 Mai 2012 - 22:41


Bien heureux que tu as apprécié l'Échezeaux de Rouget 2009 et en particulier après deux jours d'ouvertures. D'accord avec toi ce vin est très grand Very Happy
avatar
Martin Letarte

Messages : 460
Date d'inscription : 22/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Martin Letarte le Mar 29 Mai 2012 - 23:58

Quelques petites notes de la dégustation...... Very Happy

Dauvissat Chablis 2007 :

Une bouteille avec encore beaucoup de potentiel pour un simple Chablis. Très droit comme vin, une belle acidité, belle minéralité sur les agrumes et un petit côté salé....l'effet que l'on prend le citron et le sel d'un petit shooter de tequila sans minéralité... Very Happy

Ramonet Bienvenues-Batard-Montrachet 2009 :

d'un jaune pâle, au début je trouvais le vin un peu fermé en milieu de bouche et un peu trop sur l'élevage.....la suite après quelques minutes, le nez se met en place sur un élevage de classe bien harmonisé avec les fruits jaunes, de l'épice et de la fleur blanche. Le gras prend bien en bouche sur des notes d'eau d'érable et de crème brulée. Belle structure équilibré tout en finesse avec une belle longueur.

Cécile Tremblay 2007 :

Jour 1
Rubis avec un léger évolution orangé, le nez très puissant sur une note végétal, kirsch sur un bois marqué ( 70% neuf ). Une bouche assez droite, pas très grasse, tout en ayant une belle harmonie élégante sur la cerise noire, sauce soya et feuille de thé asiatique avec quelques parfums. La fin un peu serré sur une belle petite longueur.

Jour 2 ( à l'aveugle )
Rubis avec évolution orangé, assez serré au nez , très puissant sur une finale de bois. Une belle matière pleine en bouche sur la cerise fraîche et la vanille. Un peu agressif sur la structure( normal après une journée ) fini sur une très belle longueur.

Mugneret-Gibourg 2007 :

Jour 1
Rubis assez foncé....très jeune de robe, un vin de belle complexité...fruits rouge et noir, clou girofle, fleur et fine note de bois. La bouche est de grâce très très pleine sur les mêmes fruits que le nez, et une pointe de cannelle. La finale un peu asséchante assez longue.

Jour 2 ( à l'aveugle )
Rubis très jeune, le début commence sur une puissance de fruit rouge très frais ( cerise, griotte ) d'épice ( cannelle et girofle ) finissant toujours très fraîche. La bouche prend beaucoup de place sur les petits fruits rouges et noires...assez crémeuse sur la vanille. Suit le bois chic et une belle finale.

Dujac 2007 :

Jour 1
Rubis avec légère évolution, un nez très très équilibré, très fin et très précis sur la fleur le fruit rouge et de petits notes d'agrumes. Très fin en bouche, belle élégance très crémeuse sur un végétal très bien pour le millésime. Enveloppe bien la bouche sur une finale assez long et fraîche.

Jour 2 ( à l'aveugle )
Rubis avec évolution, belle bouche bien équilibré....de la classe et la finesse qui finit sur de la crème de fruit et de vanille....une petit pointe de fraîcheur. La bouche tout en douceur et grasse prend les saveurs de cerises , fleur ( rose fané ) ...belle bouche ...fine et longue.

DRC 2007 :

Jour 1
Rubis légère évolution, Le nez annonce de la structure très pleine et complexe, un peu animal , iodé sur les notes de rafles. Une bouche d'une belle onctuosité sur la feuille de tomate, la terre et la cerise de terre...emplit bien ...belle longueur finissant sur la fraîcheur.

Jour 2 ( à l'aveugle )
Rubis voilé ( je crois que j'étais en fond de bouteille ), le nez petite trace d'oxydation ...feuille de tomate, fleur, petits fruits rouges. La bouche un peu terne sur des saveurs herbacés ( rafle ) petite fraise....belle longueur mais perd de son énergie

A noter l'ordre de service

Jour 1

Tremblay
Mugneret-Gibourg
Dujac
DRC

jOUR 2
DRC
Mugneret-Gibourg
Dujac
Tremblay






avatar
Martin Letarte

Messages : 460
Date d'inscription : 22/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 30 Mai 2012 - 2:19

Merci Martin!

Comment interprètes-tu le comportement sur une journée d'oxygenation du DRC pour ce qui est de la garde à long terme?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7538
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Martin Letarte le Mer 30 Mai 2012 - 12:03


Il serais injuste de commenter ce vin de mauvaise facon, comme j'ai mentionné il y avait beaucoup de dépôts.....je crois que le vin est peut-être plus fermé que d'autres. Il faudra revoir dans quelques années, cela ne veut pas dire que le vin n'apportera aucun plaisir ......et souvient toi chez Karl....un bon vin.... Very Happy

je suis allé voir les commentaires notes après la dégustation ( différents critiques )...... Rolling Eyes je crois à un beau vin avec la signature de la DRC.... Very Happy

tu vois ce que je veux dire... Very Happy ......comme RAYAS parfois sans avoir la profondeur.....cé bon...

bon voyage lol!
avatar
Martin Letarte

Messages : 460
Date d'inscription : 22/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Yves Martineau le Mer 30 Mai 2012 - 13:15

Merci Martin, j'aime beaucoup quand tu prends le temps de nous partager tes impressions, excellent cr.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5311
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Alexandre Deslauriers le Mer 30 Mai 2012 - 20:15

Yves Martineau a écrit:Merci Martin, j'aime beaucoup quand tu prends le temps de nous partager tes impressions, excellent cr.

Je suis d'accord!! C'est toujours plaisant lire tes CR Martin!
avatar
Alexandre Deslauriers

Messages : 1092
Date d'inscription : 09/06/2009
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Martin Letarte le Jeu 31 Mai 2012 - 0:12

Les 2006 maintenant.....

Emmanuel Rouget 2006 :

Jour 1
Rubis assez foncé , un vin qui s'annonce serré et moderne au nez ( élevage ), beaucoup de fruit noir et un peu de rouge sur des notes épicées. Au début une belle structure présente mais élégante ( tanin de fruit ). Les saveurs de crème de cassis.. d'épices sur une belle minéralité. Très belle longueur .

Jour 2 ( à l'aveugle )
Rubis violacé, un nez de bois chic suivit d'une crème de fruit rouge et noir, d'épice, de réglisse, de fleur sur une petit puissance . La bouche très très serré encore malgré la journée d'ouverture , beaucoup beaucoup de fruits se cache derrière. Un peu étrange une impression d'aérien finissant avec une belle équilibre.


Confuron-Cotetidot 2006

Jour 1
Rubis, un nez qui annonce un belle équilibre fine, assez serré et concentré sur des arômes de canneberge et de noyau de cerise. La bouche ressemble beaucoup au nez en ajoutant la fleur, la réglisse et un petit côté lichi.....belle longueur

Jour2 ( à l'aveugle )
Rubis avec une petite évolution, un nez très droit sur la structure très étonnante les arômes de réglisse noire, cerise, kirsch, fleur, d'herbe et une finale de remover....La bouche moins bien structuré....un manque d'équilibre très parfumé de fleur et de gomme ballon... Rolling Eyes une belle longueur mais pas beaucoup de plaisir....es-ce le vin avant qui le déstabilise...bonne question


DRC 2006
Jour 1
Rubis un peu évolué, un nez très plein s'annonce. Une fine structure complexe sur la cerise, la fraise et une petite pointe de verdeur parfaitement à point. La bouche.... une belle concentration complexe de cerise, fraise, fleur et d' herbe. Très belle longueur...très très beau vin.

Jour 2 ( à l'aveugle )
Encore une fois d'un rubis voilé.....oui,oui encore le dépôt, le nez sur la feuille de tomate, de fleurs et petits fruits rouges ( groseilles ). La bouche confirme la robe une petite poussière herbacé, de la fraise, la fleur finissant d'une belle longueur.

Méo-Camuzet 2006
Jour 1
Rubis très foncé, une bombe de fruit au nez...très concentré sur une finale d'élevage. Un vin d'une belle profondeur sur le Koolaide, beaucoup de fruits un peu épicé...pomme grenade ( quelqu'un a évoqué )une belle finale assez profonde.

Jour 2 ( à l'aveugle )
Rubis violacé-pale, une belle structure crémeuse de fruits rouges. Un début de bois en bouche suit un vin de belle complexité de soya, d'herbe, de réglisse, de fruits noires et rouges. Une petite masse de tanins en finale....une belle équilibre mais moins précise que le 2eme vin ( Rouget )..belle longueur


Dujac 2006
Jour 1
Rubis, un nez de vendange entière... très serré. Belle structure, belle complexité et très belle longueur.......sur une finale d'eau d'érable ( moins de note..... )

Jour 2 ( à l'aveugle )
Rubis avec un légère évolution, le nez sur la cerise, le kirsch, l'épice, la réglisse. La bouche encore très structuré, des saveurs très noires et puissantes sur une finale de cerise à noyau et herbacé......j'associe à la DRC sans être celui-ci....le style en plus puissant. Très beau vin....


à noter l'ordre de service

Jour 1
Rouget
Confuron
DRC
Méo
Dujac


Jour 2
DRC
Rouget
Méo
Dujac
Confuron


avatar
Martin Letarte

Messages : 460
Date d'inscription : 22/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Martin Letarte le Jeu 31 Mai 2012 - 0:21


Pour ce qui est des vins de Paulée.........désolé pas de notes......seulement de belles mémoires.....toutes les bouteilles dans leur style étaient belles.....

quelques unes font assurément mon palmarès de plus grand vin.....que j'ai bu Twisted Evil



avatar
Martin Letarte

Messages : 460
Date d'inscription : 22/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Annie Lan Tran le Sam 2 Juin 2012 - 1:56

Avant de débuter mon premier ¨CR¨ sur la dégustation des Echézeaux 2006-2007,je tiens sincèrement à dire que ce n’est pas les bouteilles qui font que cela été une très belle dégustation. D’être en bonne compagnie avec des personnes passionnées ...c’est ce qui fait la magie de la soirée ! Merci à tous ceux qui ont été présents!

Première vague de la dégustation les Echézeaux Grand Cru, millésime 2007:

1-Domaine Cécile Tremblay :
Au nez une note de petits fruits des bois (mûre, framboise, fraise) en final du nez une discrète fraicheur humide du feuillage d’automne, ce qui donne en bouche des fruits confits et des tanins fins et soyeux qui reste en fin de bouche. C’est un vin qui m’a apporté une satisfaction physique…peut être était il réservé ???

2-Domaine Mugneret-Gibourg :
Au nez une belle complexité de petits fruits rouges (framboise , fraise, groseille)qui m’amène à dire souvent que c’est une belle finale acidulée et souple .En bouche ,selon moi c’est le vin le plus ¨pinoté¨ de cette première vague. Il m’a donné une satisfaction physique sans plus ….. sur la final j’avais peu de longueur et de profondeur.

3-Domaine Dujac :
Le nez d’une belle élégance et fraîcheur sur des notes subtiles d’agrumes (la pelure blanche de la tangerine et du pamplemousse blanc).Ces saveurs étaient très fruités et frais en bouche ce qui lui donne une belle tenue, mais pas très long en final .C’est un vin qui m’a donné beaucoup de plaisirs à l’immédiat!

4-Domaine de la Romanée-Conti :
Au nez des arômes très expressifs de petits fruits rouges des bois (fraise, framboise, cerise sauvage) un vin d’une richesse et d’une délicatesse unique .. A mon avis celui-ci était le vin le plus complexe pour sa longueur et sa minéralité. J’établirais ce vin comme physique et mental.


Mon ordre de préférence…

4-3-2-1

Annie Lan Tran

Messages : 4
Date d'inscription : 27/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 2 Juin 2012 - 2:28

Merci pour vos CRs très instructifs. Quel plaisir de les lire!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7538
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Invité le Sam 2 Juin 2012 - 7:54

Échezeaux 2006 :

Echézeaux GC 2006 Domaine Emmanuel Rouget



Nez chimique au départ (verni, lacquer, colle, “marker”) avec une pointe d’alcool. Avec le temps, l’odeur de feutre se transforme en arôme de bleuet. La bouche est ample, beaucoup de fraicheur, profondeur et bel équilibre. Pas la star de cette deuxième vague mais il semble (selon mon expérience) être promis à un bel avenir, je crois reconnaître des caractérisques d’un vin “sur la structure” avec beaucoup de potentiel. Définitivement pas au même stade d’évolution que les autres chopines.


Echézeaux GC 2006 Domaine Confuron-Cotetidot



La robe la plus tuilée de cette série. Nez qui se démarque avec des effluves de litchi au départ, zeste d’orange à l’aération et pointe d’alcool. Bon vin mais, en dernière position de cette série. Manque de complexité et de profondeur face à ses pairs.


Échézeaux GC 2006 Domaine de La Romanée-Conti



Robe grenat et ménisque tuilée. Disque brillant et limpide comme le Méo-Camuzet. Au nez et en bouche, la même empreinte olfactive et gustative que le 2007 (“vert”/céleri/feuille de tomate). La bouche est plus ample, plus de matière avec des tannins plus “sec” que son cadet. Je n’ai jamais eu autant de facilité (et de certitude absolue) à reconnaître un producteur dans une dégustation technique sur deux millésime et ça, pour moi et mon petit bagage, en dit beaucoup sur les notions de tradition, terroir et héritage des vins de ce domaine. Deuxième marche du podium.



Échezeaux GC "Les rouges du bas" 2006 Domaine Méo-Camuzet



Belle robe cristalline sans signe apparent d’évolution. Bouquet de fruits noires et épices avec des relents végétaux. Réduction, un poil souffré? En bouche, riche et racoleur. Tannins fins, vin précis avec une bonne longueur. #3



Echezeaux GC 2006 Domaine Dujac



Robe grenat avec une enceinte orangée d’intensitée faible/moyenne. Arôme de fruit rouge avec un soupçon de bitume. La bouche est élegante avec sa texture raffinée, précise et légèrement fumée. Tannins “sec”, il a besoin d’être reclus pendant encore quelques années mais néanmoins, quelle bouche! Équilibrée, concentré et avec une longueur des plus séduisante. Au sommet de mon podium personnel des 2006. Grand vin!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Pierre Beauregard le Sam 2 Juin 2012 - 8:22

Wow, beaucoup de compte-rendus intéressants.

Merci de prendre le temps et pour d'autre, de casser la glace (Annie).
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1977
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Invité le Sam 2 Juin 2012 - 10:09

Offrandes I :

Vosne-Romanée La Colombière 2009 Comte Liger-Bélair



Robe rubis intense. Jolie nez aromatique floral et très “petits fruits”. En bouche, beaucoup de matière, beaucoup de fraicheur, beau volume. Un vin généreux et extrêmement digeste. Il est sur un beau jour présentement. Il me fait penser au fameux Dujac MSD 2009 par sa qualité et son prix. Un vin à acheter à la caisse. Merci Martin et Lan!



Nuits-Saint-Georges PC Clos de la Maréchale 2006 Jacques Frédéric Mugnier



Rubis pâle. Nez sur la cerise noire, les mûres, les épices et quelques faibles notes d’élevage (vanille). En bouche, c’est animal, viandeux, terre humide avec une acidité bien présente. Un pinot viril. Le vin me semble fermé/serré et d’un bloc. Rien à voir avec le 2007 dégusté il y a quelques mois. Bref, un 2006 dans une phase un peu “dur” mais à revisiter dans 3-5 ans. J’aimerais bien goûter en jeunesse le trio 2009 de Dujac MSD, La Colombière de Liger-Bélair et le Clos de la Maréchale de Mugnier… de la belle bourgogne à prix “démocratique”. Merci Pierre!



Chambolle-Musigny PC 2007 Domaine Comte Georges de Vogüé



Rubis Moyen. Vin débouchonné et gardé pendant environ 10 heures à la verticale dans la cave. Transvidé dans une bouteille anonyme environ 2 heures avant le début de la dégustation (aucun dépôt). Intensité aromatique entre faible et moyenne mais l’aération après le service lui va à merveille. Encore sur le fruit (Rouge) et les épices avec un bouquet floral et minéral. C’est charmeur. Le 1er Cru de l’appellation provient de jeune vignes de Musigny. En bouche, C’est très fin, enrobant avec un bel équilibre. Beaucoup plus accessible que j'appréhendais. Encore jeune mais promu à un bel avenir. Merci portefeuille!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Invité le Sam 2 Juin 2012 - 10:35

Offrandes II :

St-Emillion 1er Grand Cru Classé “A” 2005 Cheval Blanc



Plus une impression qu’un compte-rendu sur ce vin offert par Martin et Lan. Ouvert il y a quelques jours, j’ai été très surpris par sa fougue, son côté “dynamique”. Encore plus surpris d’apprendre qu’il était déjà accessible à pareille date pour un grand vin de ce millésime. Est-ce l’encépagement 50/50 merlot-cabernet franc ? Vin puissant, belle texture, nez minéral... j'ose à peine imaginer à l'ouverture!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Michel Therrien le Sam 2 Juin 2012 - 11:27

Vous êtes vraiment généreux de vos CRs...............merci à tous et dans l'esprit de notre communauté.
Heureux de lire sur Cheval Blanc 2005 qui était la bouteille dont j'enviais votre dégustation avec La Romanée 2009....

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7662
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Jean-Guy Mallette le Sam 2 Juin 2012 - 12:48

Comment passer sous le silence le Hommage a Jacques Perrin. Le vin est d'un ruby foncé. Le nez est complexe sur des notes de bleuet, cerise noire, cassis, sang ,poivre blanc, de terre humide et de cuir. En bouche c'est viandeux, les tannins sont fermes, un vin très puissant et concentré, mais tout de même accessible en jeunesse. Une longue finale sur la fumé . Déjà un superbe vin je suis convaincu que dans quelques années il sera dans la lignée du 98 bu l'an passé. Merci Martin.

Jean-Guy Mallette

Messages : 137
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 56

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Invité le Sam 2 Juin 2012 - 15:06

La Grande Finale :


Je me souviens d’avoir posé une question sur ce site à mes tout début. C’était quelque chose au sujet de ce que les membres mettaient en cave et sur le vieillissement des vins. Une réponse m’avait étonnée. Quelqu’un avait écrit qu’il était possible que je n’aime pas les vins agés, ceux qui ont développés des arômes secondaires ou tertiaires. Moi qui pensait, à cette période toujours, qu’un “bon” vin se devait obligatoirement de vieillir, de se bonifier en cave pendant des années. J'étais incrédule. Il avait été aussi suggéré que je puisse me découvrir une préférence sur les vins en jeunesse, sur le fruit (Je redoutais déjà les fameux infanticides à ce moment alors là… hérésie!). À cette époque, mes expériences en bourgogne se résumait sur des vins entre 30$ et 75$, majoritairement des 2006. Bref, des vins ouvert trop jeune pour le millésime, des producteurs discutables, des vins aqueux, acides, fermés, chauds ou avec un manque important de concentration. Avec le temps, la lecture, les conseilles et des découvertes fortuites, je me suis rapproché de ce fameux bourgogne jeune et fringuant qui donne du plaisir à ses débuts.

Dans la nuit du 25 au 26 mai 2012 par contre, je lui ai touché, en fait, j’en ai touché plusieurs…


Bonnes-Mares GC 2009 Robert Groffier père & fils



HALLUCINANT! Le “Wow factor” est au maximum. On est à 11 sur l'ampli de Nigel Tufnel. Je n’ai jamais goûté un vin avec une telle texture. Je n’ai jamais goûté un vin avec un touché de bouche si unique, en finesse, lissé, crémeux… J’ai été complètement dérouté par ce que j’avais dans mon verre. C’est bien fait, c’est mal… j’en ai aucune idée. Avoir la chance de le goûter à nouveau et ma réaction pourrait-être très différente. Cette fiole par contre, un home run. Le nez, la bouche... du grand art (selon mon palais actuel). Pour le plaisir de faire une analogie avec un autre champs d'intérêt que j'affectionne, les amplis de puissance, je dirais que c'est un Wavac MD-300B avec des tubes Western Electric. C'est "Lush'n'Plush".



Bonnes-Mares GC 2008 Domaine G. Roumier



Du fruit et des épices au nez. Une bouche soyeuse, minérale et généreuse. Un équilibre de ballerine sur un fil de fer. Un vin beaucoup plus intellectuel que le Groffier. Mark Levinson N˚33.



Bonnes-Mares GC 2009 Domaine Comte Georges de Vogüé



Nez de fruit noirs. Puissant et agile en bouche. Sa structure et son fruit sont parfaitement balancés. Un vin laser avec énormément de précision, de micro-détails. Il semble évoluer en palier. Vin analytique qui rend contemplatif… si l’on désir se perdre dedans. Halcro dm68.



Vosne-Romanée PC Cros Parantoux 2009 Emmanuel Rouget



Un mélange de puissance et d’extrême finesse. Un vin qui murmure une grande sagesse. Finale envoûtante. Nagra VPA.




La Romanée Monopole GC 2009 Domaine du Vicomte Liger-Bélair 2009



Mon plus grand bourgogne. D’un nez exhibant une complexité inouïe à une bouche ample, profonde, texturée et riche en détails. Le fruit est très présent, la fraicheur est déroutante. Élégant et généreux. De la grâce en bouteille. Un mélange entre un Krell KSA-50 MkII et un Nagra 300p.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Michel Therrien le Sam 2 Juin 2012 - 15:14

Pour avoir dégusté le Bonnes Mares 2009 de Groffier à 2 reprises, un grand vin tout simplement avec une texture à faire rêver!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7662
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Echezeaux 2006-2007

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum