Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Alain Landry le Mar 13 Mar 2012 - 11:27

Gael, j'espère que tu apprécie la ressemblance...



Toujours le ventre creux, et les cheveux sont identiques.
Note: aucune aiguille ou gras de bacon dans l'abdomen. affraid
avatar
Alain Landry

Messages : 653
Date d'inscription : 28/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Michel Therrien le Mer 14 Mar 2012 - 14:28

Pas de vin depuis la fin de semaine........j'ai soif!
Soyez prêts!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7581
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Gael Giraud le Mer 14 Mar 2012 - 14:41

va falloir en donner plus Alain !! Very Happy
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Simon Grenier le Mer 14 Mar 2012 - 21:54

Des points à Alain pour la poupée, honnêtement, il y a beaucoup d'effort dans ce châtiment vaudou!

Simon Grenier

Messages : 506
Date d'inscription : 23/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Frederick Blais le Ven 16 Mar 2012 - 10:31

Je vais peut etre avoir quelques minutes de retard, on vient de me booker un meeting jusqu'à 12h
avatar
Frederick Blais

Messages : 1845
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Gael Giraud le Ven 16 Mar 2012 - 19:25

Gros dérapage encore ce midi : notes succintes

Blanc en apéro.
Nz citronné et mentholé. Grillé. Un peu miellé.
Bouche ample et fraîche. Un peu d'amertume. Pas très long mais grosse gourmandise, accessible Je dis Meursault. Buisson Charles. VV 08. Meursault Santenots 2007 Angerville.
J'aime beaucoup.

Blanc 2.
Drôle de nez à l'ouverture. Un peu réduit. Petit nez de chewing gum mais disparaît. Vanillé.
Bouche tendue et longue, grasse, très beau, élégant et complexe. Minéral. Meursault Charmes 2009 Buisson Charles.

Nez très étrange. Notes oxydatives. A même peut être pris un peu chaud. Un Jura ? Pas fan.
Puligny Montrachet Chams Canet 2002 E Sauzet


Blanc 4.
Nez chewing gum un peu vanillé. Notes d'élevage au nez. Bouche avec de la vanille aussi. Mais cest ample. Long. ça doit être jeune. C'est concentre, beau et complexe mais trop jeune. Finale un peu lourde sur l'élevage.
Beaune Clos de la Feguine 2006 Prieur.

2-1-4-3


Les rouges

1/ un peu d'élevage. Finale un peu amère. Beaucoup de fruit Des vins puissants mais avec une finesse certaine.
Vosne Romanée aux Brûlées 2007 Eugénie.

2/ notes un peu fumées. Un poil cuit. Bouche magnifique. Beaucoup de matière Un poil animal voire quelques notes de pieds, de sueur. Bouche superbe pour ce vin masculin. Très fruité.
Gevrey Chambertin Evocelles 2002 Charlopin.

3/très fruité. Ouvert avec quelques notes de réduction Petites notes de fourrure. Un peu plus sauvage. Bouche équilibrée, très fraîche. Légère amertume en finale et quelques tannins. je pense à un 2008 côté de
Nuits.
Perrot Minot 2001 Nuits St Georges la Richemone.


3 vins avec une structure forte, pas mal de puissance.


Vague 2 :
1/ Un nez trop évolué, comme la robe. Un poil trop mentholé. Un peu oxyde.
N'ira pas beaucoup plus loin. La bouche est belle, sur la finesse sans être très longue. Déçu.
Charmes Chambertin 2002 de Bouvier

2/ Plus jeune. Fait sudiste un peu au nez. Bouche assez fraîche et fine. Vin puissant.
Dugat Py Gevrey Chambertin Evocelles 2009


Pirate :
1/ Jeune et assez discret. Dénote une certaine finesse.
Épicé. Très floral. Superbe. Se rapproche le plus possible de ce que j'aime dans la Bourgogne.
Échezeaux 2007 Cécile Tremblay.

2/ Nez relativement discret sur quelques notes d'épices, très fin et robe claire. La matière n'est pas énorme mais c'est très fin, il y a beaucoup de fruit. Quelques tannins en finale. peut être le vin du jour.
Charmes Chambertin 2008 Rousseau



Amoureuses 2006 Groffier.
Volumineux. Nez aromatique sur les épices, le thé earl grey (c'est flagrant dans mon verre, première fois), un petit côté vert, vs. 2009. Beaucoup de matière et de volume. Un peu de sucre résiduel qui me surprend. Un peu sauvage mais un peu vert aussi par rapport au 2009.
Bouche un peu sévère et austère, sur la réserve mais grand Bourgogne qui délivre un message viril mais très élégant.


Amoureuses 2009 Groffier
Nez plus animal et fourrure malgré une grosse réserve. Un peu de réduction.
Beaucoup d'équilibre. Matière énorme. Tannique en fin de bouche. Grand vin, qui écrase un 2006 que je trouvais déjà très beau. A revoir dans 10 ans au moins.
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 16 Mar 2012 - 21:30

Merci Gégé!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7464
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Julien Martel le Ven 16 Mar 2012 - 21:36

Moi je crois que Gégé avait pris un chewing gum à la vanille avant le repas elephant
avatar
Julien Martel

Messages : 1702
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Gael Giraud le Sam 17 Mar 2012 - 17:14

Mince, j'ai pas pensé à le cracher au début du repas... Very Happy
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Invité le Dim 18 Mar 2012 - 5:22

J'ai bien hâte de lire les autres CRs. Curieux d'en lire d'avantage sur Charlopin et le Domaine d'Eugénie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 19 Mar 2012 - 19:27

Marquis d’Angerville Santenots meursault 1er cru 2007 : Nez très fin, sur des notes de poire fraîche, avec relents de menthe douce. Bouche ciselée, précise, très fine et de bonne longueur. Vin élégant et harmonieux qui m’a laissé une très bonne impression. Excellent. Merci Michel.

Buisson-Charles Charmes meursault 1er cru 2009 : Nez embrouillé entre soufre, élevage et réduction qui a besoin d’air (mais surtout de réclusion!). Notes de fruits jaunes mûrs, avec relents fumés/épicés en second plan. Bouche puissante, large. Finale un peu chaotique, avec de la matière, un peu d’amertume, un peu d’élevage, qui n’est pas sans évoquer l’impression au nez. Un vin qui a besoin de temps, mais qui semble recéler un beau potentiel. Très bien, mais à revoir. Merci Fred.

Étienne Sauzet Champs Canet puligny-montrachet 1er cru 2002 : Malencontreusement prématurément oxydée. Merci Karl.

Jacques Prieur Clos de la Féguine beaune 1er cru 2006 : Nez de beurre chaud, de pâtisserie, avec des notes de pêche blanche et même quelques relents exotiques qui évoquent l’ananas et la mangue. Bouche large, texturée, à la matière concentrée. Finale de bonne longueur, marquée par l’élevage. Un vin qui paraît encore très jeune, reste à voir si l’élevage s’intégrera complètement. Très bien, voire plus. Merci Martin.

D’Eugénie Brûlées vosne-romanée 1er cru 2007 : Nez parfumé, avec un peu d’élevage, sur des notes de framboise, de cerise, de rose, de terre brune et d’encens. La bouche offre une belle chair, avec de la concentration, dégageant une impression racée de puissance. La finale est très longue, structurée. Un 2007 qui semble avoir besoin de s’affiner encore en bouteille, mais qui montre de bien belles choses! Excellent. Mon offrande.

Charlopin-Parizot Évocelles gevrey-chambertin 1er cru 2002 : Nez un peu inusité sur des notes de côtes levées (viande sucrée/tomatée/grillée), avec également des notes de fruits rouges et d’épices douces. La bouche offre une belle matière, à la fois ample et fondue. Pas la plus grande profondeur, ni une race à tout casser, mais une très belle texture de vin à point. Longueur adéquate. Très bien. Merci Karl.

Perrot-Minot La Richemone Vieille Vigne nuits-st-georges 1er cru 2001 : Nez de fruit noir, de fumée, de viande grillée et de terre brune. La bouche est sérieuse, structurée, bâtie sur la longueur. Finale longue, tannique, un peu sauvage. Un vin qui n’est en rien décharné pour l’instant, mais que je boirais si j’en possédais, de peur que la chair ne finisse par s’affaiblir alors que la structure semble partie pour demeurer intacte. Très bien. Merci Michel.

René Bouvier charmes-chambertin grand cru 2002 : Nez de fruits secs, de terre brune, de tabac, avec ce caractère furtif qu’on les vins qui évoluent rapidement. La bouche est jolie, mais sans plus, de bonne longueur, convenablement parfumée, mais qui manque d’allant, de souffle. Bien, sans plus. Merci Gaël.

Dugat-Py Évocelles gevrey-chambertin 1er cru 2009 : Couleur violacée très éclatante. Nez de fruit mûr, de liqueur de cassis, de charbon, de cerise noire, de poivre et d’encens. Pas certain qu’en pure aveugle, j’aurais placé ce vin en bourgogne. La bouche est costaude, mais sans sévérité. Une acidité très élevée étonne, mais procure en même temps un joli éclat. Finale longue, monolithique, où la combinaison structure costaude et acidité élevée résulte en une certaine sévérité. Semble posséder de bons éléments pour bien évoluer, mais je serais curieux de voir comment toutes ces composantes s’amalgameront. Très bien, mais à revoir. Merci David.

Cécile Tremblay Du Dessus échezeaux grand cru 2007 : Couleur très pâle, mais brillante. Nez de framboise fraîche, de réglisse, de fleur mauve, avec une petite nuance poivrée. Bouche délicate, sans être mince, précise, nuancée. Alors que le vin paraît peu puissant, il possède une magnifique longueur et une bonne intensité aromatique. Longue finale, détaillée, d’impression minérale, qui devient expansive à l’aération. Pas le plus costaud ni le plus dense, mais un ravissement à boire! Excellent, voire davantage. Merci Martin.

Rousseau charmes-chambertin grand cru 2008 : Vin plus qui semble plus fermé que le précédent, avec un rien plus de maturité et de profondeur que le précédent, mais avec moins d’expressivité. Nez de cerise mûre, d’épices douces, de terre brune et fumée. La bouche est en deux temps pour l’heure, d’abord de bonne ampleur, suivie par un léger creux (Michel parlait de retenue, moi de discrétion … mais il ne connaît ni l’une ni l’autre!). Le vin effectue un étonnant retour en finale, s’allongeant longuement. Une bonne masse tannique, très fine cependant, laisse entrevoir de bien meilleurs jours. Excellent. Merci Gaël, tu m’as fait comprendre pourquoi Charmes-Chambertin prend un s … c’est qu’ils viennent en pair!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7464
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Michel Therrien le Mar 20 Mar 2012 - 15:38

Un retour sur ce dîner magique................j'anticipais cette petite dérape en fin de lunch vers 2 Amoureuses de Groffier 2006 et 2009! C'est ce qui arrive lorsque l'on assemble un français avec un portugais et des québécois ainsi qu'un gars de Hochelaga! Wink



Les blancs:

Meursault 1er cru Santenots blanc 2007, Domaine d'Angerville
Un vin rare sur cette appellation!
Une robe jaune or. Un bouquet charmeur avec cette fameuse menthe avec du miel et un peu de poires. Bouche tendue, fraîche avec un peu de gras qui lui donne du relief. Très bonne longueur avec retour sur des notes de miel. Un vin qui a été beaucoup apprécié par la majorité. 17-17,5/20. Meilleur que ce que je m'attendais. Il en reste une en cave.

Meursault 1er cru Charmes 2009, Buisson Charles
Un peu réduit à l'ouverture. Un peu de café au lait puis notes briochées et des poires. La bouche est large avec une bonne richesse, l'acidité est moyenne, la longueur aromatique est bonne avec surtout des poires et du pain grillé. Bien misé sur un Charmes 2009 mais pas reconnu le domaine. Merci Gaël. 17/20.

Puligny-Montrachet 1er cru Champs Canet 2002, Domaine Sauzet
Robe d'une autre époque.
Beurre chaud, curry et un peu de "pourrie".
Notes amères et de vieux rhum, court.................trop tard! Merci Karl.

Beaune Clos de la Feguine 2006 Prieur
Peu bavard au nez avec cependant vanille et croûtes à fromage.
Vineux et ample, acidité moyenne, un peu de lourdeur, finale caramel. Riche, beaucoup de vin mais manque de précision et de race. "Comme" trop maquillé. Un Bâtard?. Non un Prieur!. Merci Martin. 16-16,5/20.




Les rouges:

Vosne-Romanée 1er cru Aux Brûlées 2007, Domaine Eugénie
Un liséré violacé indique sa jeunesse. Fruit rouge et pointe de menthol. Il y a du vin! Belle ampleur, assez plein en milieu de bouche, un côté tendre dans l'ensemble, ça demeure frais et friand. Mise sur un 1er cru de Gevrey 2008. Merci Vince. Le rouge du midi........avant les Grand Cru qui ont suivi....17,5/20.

Gevrey-Chambertin Evocelles 2002, Domaine Charlopin
Un peu de chocolat brun, de la terre brune et de la ronce. Un bouquet témoignant d'un certain âge. La bouche est fine et fondue avec une petite sève résiduelle. Bon vin d'appellation communale de Chambolle 2001 ou 2002 avais-je misé. Merci Karl. 16/20.

Nuits St Georges 1er cru Richemone VV 2001, Christophe Perrot-Minot
Jeunesse de robe avec rubis foncé peu évolué mais sans notes violacées ni tuilées............beaucoup d'extraction à l'époque. Noyaux de cerises, réglisse et notes évoluées de tabac brun. Ample d'attaque puis rectitude avec tout de même une bonne chair autour de ces tannins charpentés. L'acidité est bonne à vive et rehausse l'effet de structure tannique mais l'ensemble démontre une bonne chair. Plusieurs étaient sur un 2005 ou 2006, parfois Pommard, NSG, Morey........ça se promenait. Mon offrande. 16,5-17/20.

Charmes-Chambertin 2002, René Bouvier
Robe profonde qui brunit en son centre et qui tuile au pourtour.
Notes épicées chaudes, un peu viandeux.
Ample et fondu avec notes aciduleuses en finale.
Vieilli prématurément à mon avis. Merci Gaël. 15,5/20.

Gevrey-Chambertin Evocelles 2009, Dugat-Py
Un nez sudiste! Rubis foncé avec reflets violacés peu dense au pourtour.
Le fruité est nettement confit et évoque le millésime 2009 avec cet accent sudiste en plus.
Bouche droite, bien charpenté, un gras contenu, pas de sucrosité cependant, l'acidité est bien présente et donne un coup de main tonique à l'ensemble. Vin qui a beaucoup de tout et qui devrait faire une belle bouteille dans quelques années. Merci David. Misé sur un Vosne-Romanée 1er cru d'Anne Gros 2009. 16,5/20.

Supplémentaire en Paulée au resto!

Échézeaux "du Dessus" 2007, Cécile Tremblay
Robe rubis pâle avec discret liséré violacé.
Fines épices, pointe de réglisse, un beau fruité rouge.........ça pinotte!
Rond, délicat et fin avec longue finale "salivante et nettoyante". Un vin de fin de repas afin d'initier le rêve des grands. Je mise sur un Chambolle 1er cru ou Vosne 1er cru sur 2006. Merci Martin. 17,5-18/20.

Charmes Chambertin 2008, Domaine Rousseau
Une robe plus pâle encore..........on approche le rosé!
Ça pinotte avec de la vendange entière à mon nez. J'aime follement.
Un vin en 2 temps en bouche.
Au départ, fin et frais avec framboises et cerises en finale.
L'évolution lui apporte plus de fermeté avec un peu d'austérité.............excellent potentiel.
Un ami m'a déjà dit: En Bourgogne la robe ne témoigne tellement pas de la structure du vin.........un bel exemple.
Merci Gaël. 18/20.


La douce folie du groupe chez Kazou avec la générosité de Fred et Martin,


_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7581
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Julien Martel le Mar 20 Mar 2012 - 18:37

Michel, ce n'est pas la première fois que je lis ça dans tes CRs... Que veux-tu dire par de la "vendange entière au nez"? Comment le déceler? Merci à l'avance.
avatar
Julien Martel

Messages : 1702
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Olivier Collin le Mar 20 Mar 2012 - 19:52

A ce que je sache, les 2008 de Rousseau n'ont aucune vendange entière lors de la vinification...
avatar
Olivier Collin

Messages : 2023
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Alex Bélanger le Mar 20 Mar 2012 - 22:15

Égrappage à 90% en fait, ce qui ne devrait pas laissé assez de rafle (10%) pour pouvoir la détecter aussi distinctement je pense… peut-être plus à mettre sur la fraîcheur du millésime. À Michel de trancher.
avatar
Alex Bélanger

Messages : 655
Date d'inscription : 22/03/2010
Age : 32
Localisation : Montréal, Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://www.alexandrebelanger.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Michel Therrien le Mar 20 Mar 2012 - 22:29

Je n'ai pas idée du % de VE dans ce millésime.
Lorsque j'écris un CR, j'écris ce que je perçois et non ce que je dois percevoir et ce avec mes humbles capacités.
Pour moi, vendange entière est une impression de végétal noble au sens d'un trait de vert (en fait la rafle est brune.....elle "aoûte".....je pense que l'on dit) avec des épices fines comme "orientales" (?).

Par ailleurs, parfois lors de certains assemblages avec 10-15% d'un cépage, celui-ci s'exprime plus à certains moments que le cépage dominant. J'ose penser que s'il n'y a que peu de % de VE dans un vin, on peut parfois le percevoir. Idea

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7581
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Alex Bélanger le Mar 20 Mar 2012 - 22:39

c’est bien pour cela que je te laissais conclure Wink
avatar
Alex Bélanger

Messages : 655
Date d'inscription : 22/03/2010
Age : 32
Localisation : Montréal, Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://www.alexandrebelanger.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Michel Therrien le Jeu 5 Avr 2012 - 8:55

Bel et bien 10% sur ce grand gru en 2008......réponse du Domaine Rousseau.

ps: Alex, comment avais-tu eu ce % de VE?

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7581
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Alex Bélanger le Jeu 5 Avr 2012 - 18:30

sur le site du domaine, tout simplement… www.domaine-rousseau.com

À noter que le domaine «a dérogé à ses principes» en 2009, utilisant 20% de VE sur tous les crus à l’exception du Clos de la Roche.
avatar
Alex Bélanger

Messages : 655
Date d'inscription : 22/03/2010
Age : 32
Localisation : Montréal, Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://www.alexandrebelanger.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dîner Bourguignon le vendredi 16 mars 2012

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum