Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


Bordeaux 1998

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bordeaux 1998

Message par Gael Giraud le Sam 3 Déc 2011 - 16:18


Vague de 2 sauf le 1er

Magdeleine : robe soutenue. Nez de champignon. Belle bouche solide, encore assez jeune. Pas très long. Un peu sucré. Beau vin.



Lagrange : nez peu expressif. Poivre Encore jeune. Belle bouche avec beaucoup de matière. Vin costaud. Du fruit en bouche avec des tannins.
et
Langoa Barton :...très animal, fumé, nez toasté, la bouche est soyeuse et structurée. J'aime.



Kirwan : Nez très discret. Un peu alcooleux en bouche. De gros tannins. Clairement les margaux sont plus riches que les précédents. Charmant mais plus léger que le suivant. À point. Ne plus attendre. Un poil léger.
et
Palmer : viandeux au nez. Proche de Langoa Barton. Masculin. Solide. Fourrure. Profite de l'aération. Bouche massive. Un peu sucrée. Un peu tannique. Belle matière cependant. Fait pour durer. Disparaît un peu avec l'air. Très beau vin.



Lynch Bages : Equilibré, sur le fruit. Nez discret. Beaucoup de fraîcheur.
Un peu d'amertume. J'aime beaucoup. Style plus en finesse. Petits fruits rouges. À boire mais en a encore sous la pédale. Mon best pour le moment.

Pichon Baron : nez discret mais de moins en moins. Un peu de sucre mais finesse et équilibre, bouche élégante et à maturité. Pas très loin de LB.



MHB : ça sent la banane ! Banane séchée. Riche et structuré. Beau vin.
Pavie : Nez assez discret. Plus équilibré avec une grosse matière. Servi trop chaud. Comme le précédent. Évolue vers le tabac. Cuir.


Pirate. Soufre. Animal. Très tannique. Puissant. Jeune. Clos Rougeard 2005.

Pirate 2 : fin mais puissant. Je trouve ça un peu technique et travaillé sur des arômes un peu coconut et vanille. Pas vraiment ma tasse de thé pour le moment. Secret des Sabon 07

Pïrate 3 : plus fin, on est tout de suite en Bourgogne, cerise, pinote, un peu de kirsch. bouche soyeuse, j'aime beaucoup. Vosne Romanée 2006 de Bouchard, je pense que c'était un 1er cru.

Pirate 4 : beau nez typiquement castelaupapal (drunken), très élégant mais bouche tellement sucrée en finale... A garder au frais pendant quelques années...
Domaine de Ferrand 2009

Merci à tous
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux 1998

Message par Pierre Beauregard le Sam 3 Déc 2011 - 17:53

Gael Giraud a écrit:
Pïrate 3 : plus fin, on est tout de suite en Bourgogne, cerise, pinote, un peu de kirsch. bouche soyeuse, j'aime beaucoup. Vosne Romanée 2006 de Bouchard, je pense que c'était un 1er cru.

Gael, c'était Les Suchots
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1911
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux 1998

Message par Michel Therrien le Sam 3 Déc 2011 - 18:40

Nous avons oublié l'offrande plus que généreuse de Pierre! Offert comme mise-en bouche!

Rien de moins que le blanc de Mission Haut-Brion.......qui se nommait comme cela ad le millésime 2009.

Château Laville Haut-Brion 2002
Servi en pure aveugle, il a donné du fil à retordre.
Un nez de citron et de pêches jaunes suivi de notes florales et de miel.
J'étais perdu, y voyant soit un peu de sauvignon, mais de où, versus du petit manseng en sec.
La bouche est ronde, beau gras, ample avec fraîcheur et finale plus fine sur le citron confit.
Olivier mentionne Pessac Léognan.....dans le mile!
On lance des noms......tous dans le champs!
Je mentionne beaucoup de sémilion pour cette rondeur et ce gras.
Merci Pierre pour cette offrande rarement dégustée.
Assemblage + de 80% sémilion pour le reste en sauvignon avec une pincée de muscadelle.
17/20.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7581
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux 1998

Message par Alain Landry le Dim 4 Déc 2011 - 10:45

Pour ma part, Baron et Palmer on sortis très fort suivi de Lynch Bages.
Déception pour la dernière vague qui se voulait l'apothéose, un Mission dans la moyenne des vins présentés et un Pavie surfait où dominait l'alcool (le genre de Pavie qu'on s'imagine quand on en a pas goûté souvent).
avatar
Alain Landry

Messages : 653
Date d'inscription : 28/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux 1998

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 4 Déc 2011 - 12:28

Il ne semble pas y avoir eu de consensus quant aux meilleurs vins de la soirée.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7464
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux 1998

Message par Olivier Collin le Dim 4 Déc 2011 - 13:47

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Il ne semble pas y avoir eu de consensus quant aux meilleurs vins de la soirée.

Effectivement! Faut dire que le contexte n'était pas trop technique non plus... Laughing Par ailleurs la température de service inégale a contribué à ne pas faire lever les foules... mon vin servi à 16 degrés a paru froid!

Ceci dit, il y avait vraiment une belle diversité dans l'approche de ce millésime et c'est ce que j'ai le plus apprécié de la comparaison entre ces divers vins. Un constat général : les vins de 1998 présenté ce soir-là n'ont pas un immense potentiel de vieillissement. A ce titre, on est loin d'un millésime tel 1988 que certains espéraient revoir sur 1998. Seul le Langoa-Barton me semblait vraiment avoir le coffre pour se développer encore à long terme. De très beaux niveaux d'alcool dans l'ensemble... 12.5%-13%, le bonheur à table!

Beaucoup aimé le charme et le caractère éminemment digeste à table du Magdelaine, un vin à son apogée en ce moment.

Le duo de Saint-Julien fut assez prévisible : travail technique et amplitude du côté de Lagrange, mais peu d'évolution qualitative dans le verre et une finale aux tanins un peu trop gommeux; un Langoa-Barton initialement sauvage, plus strict, doté d'une trame tannique abondante mais fine, grand développement sur environ une heure, longueur appréciable.

Les Margaux offraient un contraste encore plus saisissant : Kirwan avec l'extraction (à peine lissée par les années), l'élevage ambitieux qui disparaît aromatiquement après 10 minutes dans le verre pour laisser assez peu, pas du tout mon idée du vignoble margalais; Palmer offre comme souvent le plus beau nez de la soirée, très complexe, fin, distingué, féminin, etc. La bouche est belle, mais on y perçoit les limites du millésime : léger manque de tonus, pointe de verdeur, mais une finale qui rattrape bien le tout.

Les Pauillac présentent des voix plus unifiées. C'est nettement plus sombre comme vision de 1998, avec des notes minérales et terreuses et du fruit plus mûr. Pichon Baron me semble toutefois être assez superficiel, avec un milieu de bouche un peu creux et une finale équilibrée mais manquant de relief pour un vin d'un peu plus de 10 ans. Lynch Bages avait une bouche superbe, puissante et veloutée à la fois, c'est une version exotique de Pauillac, qui s'exprime bien sur 1998, par contre le nez ne m'a pas semblé au niveau : notes iodées, d'encre, de réglisse... ces trouves arômes lourds empêchent de trouver les notes épicées et de cèdre typiques du cru et de l'appellation respectivement.

Le duo final se voulait un choc de cultures. Malgré des encépagements tous deux bien dominés par le Merlot, on a vu à quel point la vision du vin peut être différente. J'ai beaucoup aimé le Mission Haut-Brion, nez de grand vin de garde, qui a beaucoup évolué, fumé et notes de charbon, un fruité de belle maturité mais surtout très élégant. La bouche est complète, mais un peu comme le Palmer on y perçoit un je ne sais quoi nous éloignant du grand vin, limite du millésime? J'étais curieux de voir la sagesse acquise de Pavie au vieillissement. L'élevage le plus ambitieux, avec encore des traces empyreumatiques et des notes de vin du sud (une erreur de style à Bordeaux, si l'on veut mon avis). La bouche offre une meilleure tenue et outre son léger fruit sucré et sa chaleur en finale, c'est un vin bien fait. Mais ça semble avoir évolué vite si je compare aux meilleurs rives droites dégustés.
avatar
Olivier Collin

Messages : 2023
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux 1998

Message par Martin Letarte le Dim 4 Déc 2011 - 15:50


Belle soirée vendredi soir , de beaux vins. Mes préfférés de la soirée Palmer , Mission Haut-Brion. Dans mon cas Magdelaire très élégant mais servis le dernier j'ai eu droit à les dépôts.....donc un vin manquant de côté aérien. Mais dans l'ensemble de bons vins.

Merci les amis pour les deux vins blanc et aux autres pour leurs 1998......

bye,bye

lol!
avatar
Martin Letarte

Messages : 458
Date d'inscription : 22/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux 1998

Message par Daniel.Thai le Lun 5 Déc 2011 - 1:20

Belle soirée! Merci l'organisateur et tous les convives pour leurs belles offrandes.

Mes préférés de la soirée étaient:

Mission Haut-Brion: fin et élégant avec l'équilibre exemplaire

Palmer: le plus beau nez de la soirée mais le bouquet est moins complexe que celui dégustée juin dernier dans le cadre de Passionés de Bordeaux orgarnisé par SAQ Signature. Le vin a été carafé deux heures en avance et servi à une température plus adéquate. Le nez étail charmant et séduisant par les effluves de violettes, de myrtilles, de truffe, de moka torréféré et de viande grillé. C"était aussi le plus beau nez parmi les vins rouges dégustés (les 1GCC et les super secondes).

Pavie: vin charnu et généreux, opulent, beaucoup de matières.
avatar
Daniel.Thai

Messages : 517
Date d'inscription : 28/11/2010
Localisation : Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux 1998

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum