Derniers sujets
» Arrivage Signature/Cellier 17 août
Hier à 18:31 par Stéphanie Chénier

» Visite au Domaine Trapet (Jean et Jean-Louis), 11 juillet 2017
Hier à 11:51 par Stéphanie Chénier

» Bonne fête Michel Therrien
Hier à 11:37 par Stéphanie Chénier

» Courrier Vinicole - Bourgogne 2014
Hier à 10:27 par Fabien Rosiau

» Sicilia e il vino
Jeu 17 Aoû 2017 - 23:34 par Pierre Rhéault

» Joyeux anniversaire Mario
Jeu 17 Aoû 2017 - 20:26 par Daniel.Thai

» Duel beaunois/nuiton
Jeu 17 Aoû 2017 - 20:15 par Daniel.Thai

» Semaine du 13 août
Jeu 17 Aoû 2017 - 17:22 par Alain Roy

» Verticale du Silex du domaine Dagueneau
Mer 16 Aoû 2017 - 21:52 par Jean Parent

» Semaine du 6 août 2017
Lun 14 Aoû 2017 - 20:49 par Ludwig Desjardins

» Chassagne - Puligny - Meursault
Dim 13 Aoû 2017 - 18:02 par Michel Therrien

» Mort d'un grand producteur Grec
Dim 13 Aoû 2017 - 13:38 par Vincent Messier-Lemoyne

» Coupe Rogers 2017 Homme
Sam 12 Aoû 2017 - 14:11 par Yves Martineau

» Arrivage Signature/Cellier 10 août
Ven 11 Aoû 2017 - 13:48 par Stéphanie Chénier

» Domaine Joblot, Givry premier cru
Ven 11 Aoû 2017 - 12:58 par Yannick Nantel

Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier


Des 90 qui nous font voir des étoiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des 90 qui nous font voir des étoiles

Message par Michel Therrien le Mar 20 Sep 2011 - 15:00

Un commentaire de M.A. Gagnon.
Vin Québec

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7542
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des 90 qui nous font voir des étoiles

Message par Olivier Collin le Mar 20 Sep 2011 - 15:18


Je suis d'accord avec le constat que dans le monde médiatique du vin, il y a depuis quelques années une inflation de la note : de nombreux critiques semblent redouter de mettre 84-85 points à de nombreux vins, de peur d'être vus comme trop sévères ou alors que le consommateur interprète cela comme un vin à ne pas acheter.

Ceci dit, ce n'est pas le meilleur article de Marc-André... (j'aime beaucoup ses textes en général!) Il fait un amalgame qui me semble douteux entre le fait d'utiliser une notation sur 100 et la recherche de la puissance, de la confiture, etc.

Réciproquement, il écrit :

Au Québec, les étoiles des Langlois, Aubry, Barette-Ryan, Benoit et autres
Gagnon ne sont que la représentation graphique de qualificatifs tels que correct, bon, très bon, excellent et exceptionnel. Pas le résultat d'additions, donc cela laisse place à l'élégance et aux autres qualités du vin.


mais ne nous explique pas en quoi la non-addition de points laisse plus de place à l'élégance et autres qualités du vin. Si l'on peut dire une chose à propos de l'échelle sur 5 c'est qu'elle force probablement le dégustateur à juger un vin plus dans son ensemble que composante par composante.

Que ce soit sur 100, 20 ou sur 5, les dégustateurs aimant la puissance, le fruité bien bombé, les arômes racoleurs, etc noteront élevé des vins ayant beaucoup de tout, parfois au détriment de la subtilité. Cela n'a rien à voir avec l'échelle utilisée, mais le palais de la personne.
avatar
Olivier Collin

Messages : 2018
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des 90 qui nous font voir des étoiles

Message par Ludwig Desjardins le Mar 20 Sep 2011 - 15:43

Ce qui a entraîné l'association douteuse entre notation sur 100 et vins ayant "beaucoup de tout", c'est surtout que la notation sur 100 est davantage utilisée chez les américains, pour ne citer que le WineSpec et surtout Wine Advocate.

Comme ces derniers aiment souvent les vins "big" (même si ce constat est également simpliste), on en déduit que c'est le système de notation le problème.

Ludwig Desjardins

Messages : 4381
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des 90 qui nous font voir des étoiles

Message par Yves Martineau le Mer 21 Sep 2011 - 23:09

L'équation 90+ = puissance me semble en effet simpliste, à la limite un peu condescendante dans ce passage:

Au Québec, les étoiles des Langlois, Aubry, Barette-Ryan, Benoit et autres Gagnon ne sont que la représentation graphique de qualificatifs tels que correct, bon, très bon, excellent et exceptionnel. Pas le résultat d'additions, donc cela laisse place à l'élégance et aux autres qualités du vin.

Un amateur de vins fins peut aussi bien donner 95 pts ou 5 étoiles pour illustrer sa perception de l'élégance. Par contre l'inflation de la notation me semble bien réelle, c'est sans doute le coté spectacle de la chronique vinicole.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5128
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des 90 qui nous font voir des étoiles

Message par Franz-E. Schürch le Jeu 22 Sep 2011 - 13:49

C'est Parker qui est responsable de cette inflation: il a bien compris que l'enthousiasme qu'il affiche dans ses écrits, bourrés de superlatifs, était un bon moyen d'exciter les amateurs: le lire donne le goût de boire du vin et c'est en partie ce qui a fait son succès. L'inflation de la note est un autre moyen de parvenir au même résultat. Ce qui me fait un peu rire, c'est qu'il compare son systèeme de notation au système en vogue à l'école. Or, à l'école, 82 est un assez bon résultat, alors que lui ne recommande même pas comme buvable un vin noté en bas de 85.
avatar
Franz-E. Schürch

Messages : 447
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des 90 qui nous font voir des étoiles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum