Derniers sujets
» Le trésor de la SAQ
Hier à 21:50 par Yves Martineau

» Les albums de 2017
Hier à 13:13 par Jonathan Ménard

» Le 14 juillet, que buvez-vous ce soir?
Jeu 20 Juil 2017 - 22:32 par Michel Therrien

» Wimbledon 2017
Jeu 20 Juil 2017 - 20:01 par Michel Therrien

» Chassagne - Puligny - Meursault
Jeu 20 Juil 2017 - 18:26 par André Laurendeau

» Dîner Quartier Général vendredi 21 juillet à midi
Jeu 20 Juil 2017 - 15:13 par Denis Brassard

» Bourgogne 2017: échos et potins...
Mer 19 Juil 2017 - 16:04 par Frederik Boivin

» Belle surprise de chez Iegor...
Mar 18 Juil 2017 - 22:06 par Jonathan Ménard

» Chablis 2014 - Appellation village
Mar 18 Juil 2017 - 18:35 par Yves Martineau

» Semaine du 16 juillet 2017
Mar 18 Juil 2017 - 9:34 par Michelle Champagne

» Martin Bouygues nouveau propriétaire du Clos Rougeard
Mar 18 Juil 2017 - 3:55 par Yves Martineau

» Semaine du 9 juillet 2017
Lun 17 Juil 2017 - 11:48 par PhilippeGingras

» Petit périple au Portugal (calling l'autre FB!)
Dim 16 Juil 2017 - 15:06 par Michel Therrien

» LCBO: des promos, parfois?
Dim 16 Juil 2017 - 11:20 par Jonathan Ménard

» Produits exclusifs SAQ
Ven 14 Juil 2017 - 12:33 par Fabien Rosiau

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


Dégustation Bordeaux 2008

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dégustation Bordeaux 2008

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 6 Oct 2011 - 7:55

Franz-E. Schürch a écrit:C'est vrai, merci Ludwig. Je pensais qu'il serrait intéressant de les déguster tous d'un coup, mais nous déciderons ensemble. L'idéal serait en effet d'amener neuf verres.

Tout à fait d'accord!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7382
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Bordeaux 2008

Message par Ludwig Desjardins le Jeu 6 Oct 2011 - 8:20

Mon cerveau aux capacités limitées ne me permet pas de déguster 9 vins en même temps, mais je vais faire un effort. cyclops

Ludwig Desjardins

Messages : 4354
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Bordeaux 2008

Message par Michel Therrien le Ven 7 Oct 2011 - 10:54

Est-ce que Pontet Canet a volé la pôle position?

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7501
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Bordeaux 2008

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 7 Oct 2011 - 11:00

Très beau vin, qui comme Las Cases, quoi que dans une moindre mesure, a pris du temps pour pleinement se révéler.

Superbe offrande surprise de la part d'Éric avec Palmer.

Mon quatuor de tête: Montrose - Haut Bailly - Palmer - Pontet Canet.

Un seul vin que j'ai peu apprécié: Troplong Mondot.

CR plus détaillé aujourd'hui.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7382
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Bordeaux 2008

Message par Eric Lefebvre le Ven 7 Oct 2011 - 11:23

Pontet était vraiment beau... j'aimerais bien en avoir en cave! Pour moi il était 2e, derrière Palmer, mais vraiment pas très loin derrière.

Ma grosse déception a été Cos, indigne à mon avis.

Eric Lefebvre

Messages : 404
Date d'inscription : 21/02/2010
Localisation : Ste-Dorothée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Bordeaux 2008

Message par Frederik Boivin le Ven 7 Oct 2011 - 14:31

Palmer et LLC - wow!
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1781
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 42
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Bordeaux 2008

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 7 Oct 2011 - 16:44

Tout d’abord, un sincère merci à Franz pour l’organisation et à Éric pour le généreux ajout.

Un vin de bienvenue, en pure aveugle :

La Vieille Cure fronsac 2001 : Nez de prune, de cassis, de cèdre, avec des nuances animales. Bouche droite, un peu raide même, de longueur correcte. L’équilibre me semble déficient entre acidité élevée, fruit en retrait et amertume présente …

Puis les vins dégustés, en semi-aveugle. Ils avaient été transvidés dans des bouteilles identiques deux heures avant la dégustation, sans carafage. Nous savions de plus qu’un vin supplémentaire avait été ajouté et qu’il respectait le thème.

Château Cos d’Estournel st-estèphe 2e GCC 2008 : Nez lourd et boisé, avec une touche d’alcool, sur des notes de prune, de fleur mauve, de chocolat amer, avec des nuances résineuses. La bouche est ample, charnue, avec une matière riche. On y trouve une jolie fraîcheur malgré la maturité évidente. Bonne longueur, sans être grande. Bien fait, sans être dans mes cordes. Très bien.

Château Pontet-Canet pauillac 5e GCC 2008 : Nez plus réservé, d’impression plus profonde pourtant, sur des notes éclatantes de fruits. La bouche est vigoureuse, rigoureuse, classique, dotée d’une noble fraîcheur aux légers accents végétaux. Grande finale, à l’expression aromatique détaillée qui devrait se complexifier magnifiquement dans le temps. Quelques accents poivronnés sont notables et contribuent à mon sens au caractère du vin. Excellent, voire davantage.

Château Haut-Bailly pessac-léognan GCC 2008 : Nez aux accents bien mûrs, voire un peu confits, avec des notes de cassis frais et de grain de café qui procurent du relief à l’ensemble. La bouche est intense, structurée, avec un bel éclat. Le tout est construit sur la longueur, avec beaucoup de vigueur, d’allure et d’énergie. Un vin qui m’a semblé similaire au précédent, en plus accessible, avec un peu plus de bois peut-être. Le second l’a éclipsé à l’aération, mais lors de la dégustation, je me suis réellement régalé avec celui-ci! Superbe.

Château Pichon-Longueville Comtesse de Lalande pauillac 2e GCC 2008 : Quelques touches boisées de beurre d’érable qui céderont le pas à des notes de fruit noir, de violette et de terre noire. La bouche est costaude, mais est faite d’une belle matière au grain fin. Les tanins sont abondants, sans être agressifs. La longueur est bonne et la rétro est parfumée, sur la violette, avec une touche sauvage. Plus accessible également, mais très joli vin. Excellent.

Grand Vin de Léoville Marquis de Las Cases st-julien 2e GCC 2008 : Nez réservé, profond, sur des notes de mûres, avec quelques accents de noix de coco. La bouche est large, puissante, d’impression sèche. Un léger creux en milieu de bouche m’a dérangé lors de la dégustation, mais le tout m’a semblé se combler à l’aération (après dévoilement). Finale masculine, peu aromatique, avec une amertume plus marquée. Un vin sur la réserve. Très bien, au moment de la dégustation.

Château Palmer margaux 3e GCC 2008 : Nez frais et éclatant, sur le cassis, le tabac, doté d’un caractère classique et parfumé. La bouche combine à merveille finesse de grain et puissance d’ensemble, développant même une certaine suavité. Très longue finale rigoureuse, mais sans sévérité. Superbe.

Château Montrose st-estèphe 2e GCC 2008 : Nez noir, profond, sur des notes de suie, d’encre, de charbon. Le tout est intense, précis. En bouche, la maturité impressionne, mais avec beaucoup de réserve, de contenance, sans nuire à l’impression d’intensité, de concentration. La finale est massive, dense, sans être agressive et de superbe longueur. Superbe.

Château Troplong-Mondot st-émilion 2e GCC 2008 : Nez de bleuet, de sciure de bois, procurant une impression poudreuse. La bouche est puissante, moderne. La matière est chaleureuse, avec des notes d’élevage. Finale butée, passablement amère. Un vin que j’ai peu aimé, qui m’a semblé trop poussé, trop élevé. Je n’exclue pas qu’il s’améliore au vieillissement, mais je ne peux, à l’heure actuelle, voir comment … Bien.

Château Clinet pomerol 2008 : Nez avec un bel éclat, mais un profil aromatique différent, sur des notes de fruits rôtis, avec quelques nuances viandées, plus sudiste m’a-t-il semblé. En bouche, la matière est jolie, plutôt gourmande, mais avec du fond. L’équilibre y est, la fraîcheur aussi et la longueur est très belle. En retrait sur les meilleurs en termes de profondeur, mais un fort joli vin au demeurant. Très bien.

Et merci Fred pour le vin de fin de soirée … sur lequel je n’ai aucune note!
Mon ordre de préférence : Montrose – Haut-Bailly – Palmer – Pontet-Canet – Pichon Comtesse – Cos d’Estournel – Clinet – Léoville Las Cases – Troplong-Mondot.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7382
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Bordeaux 2008

Message par Olivier Collin le Ven 7 Oct 2011 - 21:29

Pas le temps de faire un CR complet et détaillé de cette très belle dégustation, mais voici tout de même quelques points qui m'ont fait réfléchir.

Niveau élevé
On pouvait s'y attendre en regardant la brochette réunie par Franz (à laquelle s'est ajouté Palmer!), mais la première observation est que ces 9 neufs étaient d'un niveau qualitatif élevé, tous, ce qui constitue un début d'argument pour voir un 2008 un millésime qu'il sera bon de mettre en cave, du moins à ce niveau de la hiérarchie. Mes notes à l'aveugle varient entre 90 et 97, la plupart autour de 93-95. Pour le prix demandé en primeur (et probablement dans quelques mois si résiduels il y a) c'est une très belle performance.


Difficulté de l'exercice
Prendre 9 vins alignés pour en tirer des conclusions est toujours un exercice difficile, voire périlleux lorsque l'on commence à trop comparer un vin à un autre qu'on aime particulièrement plutôt que de se concentrer sur les qualités intrinsèques de chacun des vins. Je suis toujours surpris par l'écart d'appréciation entre individus qui dégustent pourtant souvent et bien. Je pense que la cohésion serait plus grande dans les opinions si chaque vin était dégusté en soi et discuté entre comparses de dégustation. Une autre difficulté : avec relativement peu d'air au préalable, les vins se sont transformés dans le verre, parfois de façon drastique, ce qui peut expliquer un peu les divergences d'opinions : selon le moment où l'on se fait une idée presque finale, on a une grande variabilité.


Des constantes
Troplong Mondot adopte un style qui divise, avec l'alcool, de la maturité, un élevage chocolaté, et une matière très extraite. A l'opposé, le Pomerol Clinet a séduit par son côté charmeur, mais peut-être paie-t-il de son charme quand il passe pour manquer de fond - comme cela arrive souvent sur l'appellation avec les crus raffinés.
Ensuite, Cos d'Estournel déçoit encore, surtout à l'évolution, et plusieurs personnes sont fâchées avec le cru et la politique actuelle de prix.
Palmer séduit toujours autant (je croyais avoir à faire à Clinet), Léoville Las Cases est toujours le vin le plus dense, serré, qu'il faut aller chercher... et Pontet Canet flirte encore cette fois avec le sommet.


Mes trois meilleurs (dans cet ordre, mais si proches)

Clinet (97 points)
Le gant de velours est plus apparent que la main de fer ici, mais sous un jour naturel, exubérant, très floral, se cache une structure imposante qui prendra du temps à se fondre une fois que le gras de jeunesse sera parti. Un Pomerol magique dans ce millésime que je voyais plutôt dominé par des rive gauche. Parker considère que c'est la plus belle réussite au domaine depuis 1989/1990 et je peux le croire!

Pontet Canet (96 points)
Une puissance retenue, un naturel comparable au précédent, mais avec une plus grande architecture encore, ce qui fait ressortir un peu son côté structurel en ce moment, mais quel éclat! L'aération le fait moins changer que les autres, ce qui suggère un potentiel très grand.

Léoville Las Cases (96 points)
Le grand seigneur, fait passer Pontet Canet pour léger, mais ne tombe pas dans le piège d'un déséquilibre entre structure et qualité de fruit. La finale la plus longue de la soirée, de loin, avec ses notes de graphite et une qualité de maturité de fruit sans lourdeur qui le rapprochent de Latour. Si les gens se plaignent que Bordeaux fait des vins accessibles qui ne se garderont pas, eh bien ils devraient goûter à ceci et mettre en cave 20-30 ans...


Mes déceptions

Cos d'Estournel (90 points)
Evolution indigne d'un tel cru à l'aération : devenait de plus en plus monolithique, creux en milieu de bouche et d'une finale somme toute modeste.

Pichon Comtesse de Lalande (91 points)
Un cru que j'affectionne beaucoup usuellement, cette fois j'y ai vu un Margaux à l'aveugle, et sa densité moindre et sont côté acidulé ont fini par me taper sur les nerfs face à tant d'autres vins si réussis avec beaucoup plus de matière. J'ai probablement manqué un partie de ce vin, mais on me semble loin de Pauillac avec ce vin.


Les autres

Haut Bailly (92 points)
Plus boisé et gommeux que ce à quoi je me serais attendu, mais adroitement travaillé pour le rendre accessible à ce stade.

Palmer (95 points)
Superbe profil aromatique, le Merlot ressort très bien et la texture affinée cache bien - comme Clinet - une matière abondante.

Montrose (94 points)
La classe, dans un style comme Léoville, mais avec moins de profondeur et de finale. Très équilibré et correspondait le mieux à mes à priori sur le millésime.

Trolong Mondot (93 points)
Si on aime Pavie, on se régale. Si on est plutôt Figeac, on s'emmerde. Personnellement j'ai apprécié ce vin d'un point de vue technique, mais je ne me farcirais pas une bouteille au repas un soir donné. J'ai l'impression que ce style est en rémission à Bordeaux et qu'il est mieux adapté à un millésime comme 2009.
avatar
Olivier Collin

Messages : 2008
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Bordeaux 2008

Message par Invité le Sam 8 Oct 2011 - 16:04

Aurais bien aimé y voir Léoville-Barton et Lynch-Bages.

Merci pour les commentaires.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Bordeaux 2008

Message par Ludwig Desjardins le Jeu 20 Oct 2011 - 20:57

Avec un peu de retard voici mes commentaires sur cette dégustation fort intéressante. Merci d’ailleurs à Franz d’avoir organisé le tout.

Globalement je ne regrette pas du tout d’avoir fait le plein de 2008… Ce sont des vins au profil classique, mais tout de même pas trop austères et avec un certain charmer même en pleine jeunesse.

Mes vins préférés de la soirée :
1. Pontet Canet
2. Palmer
3. Las Cases

Cos D’Estournel St-Estèphe
Je pourrais dire que j’ai été déçu mais comme je n’ai jamais vraiment aimé ce vin c’était plus prévisible dans mon cas. Nez le plus marqué par l’élevage, un côté vert en bouche et un équilibre d’ensemble déficient. Assez court. 90

Pontet Canet Pauillac
Le meilleur potentiel du lot selon moi, avec le Las Cases. Notes d’élevages évidentes mais moins dérangeantes que sur le Cos D’Estournel. Assez austère et tannique, il est tout d’un bloc mais long et d’une densité qui le classe d’emblée comme grand vin. Énorme potentiel. 95

Haut-Bailly Pessac-Léognan
L’un des vins les plus accessibles de cette dégustation, m’a aussi un peu désarmé compte tenu des scores qu’il a obtenus en primeur et qui annonçait un vin plus imposant. Nez de pâtisserie et de vanille, qui évolue vers des notes un peu plus nobles au gré de la soirée. Style assez classique mais sans austérité et facile d’approche. Très bon mais je m’attendais toutefois à plus d’éclat. 92

Pichon Longueville Comtesse de Lalande Pauillac
Nez de graphite et d’encre, assez fermé. Vin très tannique et austère, avec une acidité presque mordante étonnante. Vraiment pas charmeur à ce stade, il évoluera peut-être pour le mieux. 90

Château Léoville Las Cases St-Julien
Superbe vin tout en classe. Il m'est apparu plus accessible que le Pontet Canet, mais demeure un grand vin de garde en devenir comparativement aux autres. Une masse tannique imposante, mais une finale harmonieuse et d'une longueur impressionnante. 94

Château Palmer Margaux
Le vin le plus charmeur, mais tout en offrant une grandeur évidente. Étonnant de voir un tel canon si accessible en jeunesse, avec un côté soyeux et une certaine richesse de fruit en bouche. Comment ce vin évoluera est un mystère. Superbe. 94

Montrose St-Estèphe
L’un des vins les plus classique de la soirée. Un petit côté vert qui m’a orienté vers la rive droite, même si je m’attendais à plus de richesse chez Clinet et Troplong. Un vin pas trop travaillé ni maquillé pour être plus accessible en jeunesse. 92

Troplong-Mondot St-Émilion
Dans mes deux vins de fin de peloton, ce Troplong m’est apparu un peu caricatural. Presqu’une bombe de fruit qui détonnait dans l’ensemble, avec un côté luxuriant et une pointe d’alcool dérangeante. Vraiment le style de vin que j’ai le moins dans le bordelais. Je reconnais toutefois le travail bien fait pour les amateurs du style, la matière y est. 89

Clinet Pomerol
Le vin sur lequel je suis le moins d’accord avec certains participants, notamment Olivier dont c’était le préféré. Je ne suis pas un amateur du cru que j’ai eu l’occasion de déguster sur 4-5 récents millésimes. Ce Pomerol m’est apparu très accessible, d’une concentration respectable, mais manquait tout de même de fond et de complexité. Présentait toutefois une certaine fraîcheur comparativement à son comparse de la rive droite. 90

Ludwig Desjardins

Messages : 4354
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Bordeaux 2008

Message par Simon Grenier le Jeu 20 Oct 2011 - 21:57

Merci pour ces beaux CR! Je regrette un peu de ne pas en avoir acheté de ce millésime. Bien hâte de voir ce qui reste en résiduel!

Simon Grenier

Messages : 497
Date d'inscription : 23/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Bordeaux 2008

Message par Yves Martineau le Jeu 20 Oct 2011 - 23:05

Simon Grenier a écrit:Merci pour ces beaux CR! Je regrette un peu de ne pas en avoir acheté de ce millésime. Bien hâte de voir ce qui reste en résiduel!

Des caisses de Léoville Poyferré à 69$ à la Signature ce matin....94 pts selon Parker Question
avatar
Yves Martineau

Messages : 5078
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Bordeaux 2008

Message par Simon Grenier le Ven 21 Oct 2011 - 9:42

Merci Yves!

Simon Grenier

Messages : 497
Date d'inscription : 23/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Bordeaux 2008

Message par Ludwig Desjardins le Ven 21 Oct 2011 - 10:08

Poyferré doit être un bon deal à ce prix en 2008, beaucoup de commentaires élogieux.

Ludwig Desjardins

Messages : 4354
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Bordeaux 2008

Message par Richard Philippe Guay le Ven 21 Oct 2011 - 11:03

4 de côté à la Signature du Village.


Richard Philippe Guay

Messages : 912
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Lévis

Voir le profil de l'utilisateur http://rpgavocats.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation Bordeaux 2008

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum