Derniers sujets
» Bonne fête Pat Essa
Aujourd'hui à 20:02 par Sébastien Desforges

» Semaine du 21 mai 2017
Aujourd'hui à 16:59 par Alain Roy

» It is happening again...
Aujourd'hui à 10:39 par Jonathan Ménard

» Votre plus ancien achat toujours en cave
Aujourd'hui à 8:37 par FrancisRémillard

» Foillard Côte de Py 2014
Hier à 19:53 par Patrick Ayotte

» Semaine du 14 mai 2017
Hier à 19:51 par Patrick Ayotte

» Bouchon DIAM
Dim 21 Mai 2017 - 11:34 par Michel Therrien

» Club des vins d'Abitibi-Ouest
Ven 19 Mai 2017 - 16:08 par Mario Vaillancourt

» Arrivage Signature - 18 mai 2017
Ven 19 Mai 2017 - 16:00 par Mario Vaillancourt

» Courrier Vinicole - Bourgogne 2014
Mer 17 Mai 2017 - 7:07 par Yves Martineau

» Arrivage du 18 mai à la Signature Mtl
Mar 16 Mai 2017 - 21:12 par Patrick Ayotte

» Semaine du 7 mai 2017
Mar 16 Mai 2017 - 20:34 par Patrick Ayotte

» Beaujolais "Deluxe"
Mar 16 Mai 2017 - 4:05 par Michel Therrien

» Bonne fête des mères
Dim 14 Mai 2017 - 16:27 par Michel Therrien

» Signature ou Entrepôt
Sam 13 Mai 2017 - 9:32 par Yves Martineau

Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier


Un drame qui en cache un autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un drame qui en cache un autre

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 21 Juil 2011 - 17:57

Le fait de ne plus avoir accès aux meilleurs crus du Bordelais masque souvent la dure réalité des plus petites propriétés sises dans des appellations moins prestigieuses: http://www.cyberpresse.ca/vins/201107/21/01-4419846-bordeaux-derriere-les-grands-crus-la-crise.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B2_vins_1508967_accueil_POS1

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7318
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un drame qui en cache un autre

Message par Olivier Collin le Ven 22 Juil 2011 - 0:38


Imagine donc un petit vigneron languedocien ou cadurcien... Certes une dure réalité comme tu le mentionnes, mais de là à parler de "crever de faim" comme dans cet article, il y a une marge.

Ne serait-ce qu'en tant que propriétaire terrien qui peut léger à ses enfants une petite fortune, on est vraiment à des années lumières du SMIC, de la précarité d'emploi ou de stages non-rémunérés aujourd'hui assez communs en France.

Bordeaux bénéficie d'une image historique impeccable, qui a souvent fait vendre plus cher qu'ailleurs sur la base de la provenance. Alors que les châteaux prestigieux vendent à prix d'or, il faut aujourd'hui se demander quelle est la juste valeur des vins produits sur les terroirs moins recherchés .

Puisque les français boivent de moins en moins de vin (c'est très marqué quand on compare les 50 ans et +, les 25-30 ans et les 18-25 ans quant aux habitudes face au vin), combien faut-il de petits vins sur le marché?

Il faudra peut-être un jour accepter que certains pays sont mieux placés pour offrir un petit vin quotidien sympathique.
avatar
Olivier Collin

Messages : 1989
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum