Derniers sujets
» Domaine Buisson-Charles
Aujourd'hui à 2:37 par Patrick Essa

» Bonne Saint-Jean!
Aujourd'hui à 0:57 par Jean-Philip Journeault

» Bordeaux 2016
Hier à 21:28 par Mario Vaillancourt

» Semaine du 18 juin 2017
Hier à 10:33 par Stéphanie Chénier

» Martin Bouygues nouveau propriétaire du Clos Rougeard
Hier à 9:33 par Stéphanie Chénier

» Le Club Chasse et Pêche
Hier à 7:05 par Vincent Messier-Lemoyne

» Ce qui nous lie
Ven 23 Juin 2017 - 17:14 par Yves Martineau

» Vente de Domaine
Ven 23 Juin 2017 - 11:03 par Stéphanie Chénier

» Votre plus ancien achat toujours en cave
Ven 23 Juin 2017 - 0:31 par Michel Beauchamp

» Chablis 2015
Jeu 22 Juin 2017 - 23:25 par Yves Martineau

» Arrivage Signature/Cellier 22 juin
Jeu 22 Juin 2017 - 12:41 par Michel Therrien

» Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans
Jeu 22 Juin 2017 - 12:33 par Pierre Beauregard

» Bonne fête des pères
Jeu 22 Juin 2017 - 8:31 par Mario Vaillancourt

» Ne devrait-on pas voir les Raveneau ce jeudi 22 juin?
Mer 21 Juin 2017 - 23:11 par Simon Dagenais

» Les albums de 2016
Mer 21 Juin 2017 - 7:09 par PhilippeGingras

Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


Ornellaia 1997-2008

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ornellaia 1997-2008

Message par Invité le Mar 17 Mai 2011 - 11:29

Patrick Désy a écrit:Ornellaia Bolgheri DOC Rosso Superiore 1998
60 CS 25 M 5 PV
Cela est évident qu’avec seulement 90% de vin et le reste en eau ou en air, cela donne un millésime dilué. N’en reste que j’aurai été curieux d’être présent pour entendre la réponse et même sans être journaliste, tenter une ou deux questions d’éclaircissement.

Yves Martineau a écrit:C'est probable, mais la pertinence alors est un peu éloignée. D'ailleurs, on est loin des super Toscans et de leurs prix quand on parle de la plupart de ces exemples.
Mais penses-tu vraiment que cette pratique a pour but de faire plaisir aux consommateurs, ou qu'elle vise simplement à aider au maintien du prestige de la marque....et des prix!

En effet, je pensais à des vins tels que Guado, Tignanello, des vins à 100$ ou moins. Les vins cités par Monsieur Moscato : Sette Fonti, Querciabella, Felsina, Fontodi, Marchese Mazzei, Castelo di Brolio tous des vins situés entre 60-120$. Plus cher, Valdicava Madonna del Piano. Bref, pourquoi un producteur mettrait de côté une cuvée à 60$ pour la mettre dans une autre à 40$ ou simplement vendre son raisin si ce n’est que pour conserver son standard ? Avec des prix raisonnables, on maintient un savoir-faire pas une vulgaire marque ! Cela doit être une affaire d’Italiens pour comprendre, avec votre nom, vous avez la consonance mais pas la descendance.

Ludwig Desjardins a écrit:On est dans le moule économique bordelais ici, on ne parle pas d'une micro-cuvée qu'on ne produit pas en raison d'un mauvais millésime.

Vous parlez du Bordelais mais aussi cela existe dans les micro-cuvées. Que faites-vous avec un Pegau Da Capo ? Un an de barrique supplémentaire et le domaine multiplie par 3 le prix de sa cuvée régulière ? Il n’y a pas de tri différent, pas d’assemblage différent, juste une barrique ou 2 qui demeure en cave plus longtemps. Même plus, dans ce cas, on ne produit pas pendant les bons millésimes (2005), stratégie de maintenir non pas la marque, mais la rareté. Cela me semble être vraiment le marketing à son meilleur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ornellaia 1997-2008

Message par Olivier Collin le Mar 17 Mai 2011 - 11:37

Patrick Essa a écrit:Superbe dégustation Patrick. Je me souviens d'un 1997 absolument superbe et d'un 2001 capable de dominer les plus grands vins de cette planète. J'adore Ornellaïa!

Patrick,

Je relisais récemment le commentaire ci-dessous à propos de Gaussen à Bandol (je viens d'avoir mes 2007!):

Patrick Essa a écrit:Bandol me paraît être le seul vrai grand vin du sud depuis longtemps, aussi bon que les meilleurs Bordeaux, Bourgogne ou Rhône mais tellement sous-estimé par les amateurs qui ne pensent qu'à ce qui brille par la grâce de vignerons médiatiques et médiatisés.

Je dois avouer avoir de la difficulté à réconcilier les deux affirmations. Ornellaia n'est-il pas vin qui brille, en partie, par la grâce de la médiatisation du cru et de ses auteurs? Une autre question qui m'intéresse : tu affirmes souvent être déçu par le bordelais d'aujourd'hui, alors que trouves-tu - par opposition à Bordeaux - chez Ornellaia pour les encenser de la sorte?
avatar
Olivier Collin

Messages : 2002
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ornellaia 1997-2008

Message par Ludwig Desjardins le Mar 17 Mai 2011 - 11:57

Anthony D'Amico Jr a écrit:Que faites-vous avec un Pegau Da Capo ? Un an de barrique supplémentaire et le domaine multiplie par 3 le prix de sa cuvée régulière ? Il n’y a pas de tri différent, pas d’assemblage différent, juste une barrique ou 2 qui demeure en cave plus longtemps. Même plus, dans ce cas, on ne produit pas pendant les bons millésimes (2005), stratégie de maintenir non pas la marque, mais la rareté. Cela me semble être vraiment le marketing à son meilleur.

Donc quand Laurence Ferraud affirme sur son site que Da Capo provient d'une sélection spéciale parcellaire et des meilleurs raisins, j'en déduit qu'elle mentirait?

Ludwig Desjardins

Messages : 4343
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ornellaia 1997-2008

Message par Yves Martineau le Mar 17 Mai 2011 - 12:31

Anthony D'Amico Jr a écrit:
Vous parlez du Bordelais mais aussi cela existe dans les micro-cuvées. Que faites-vous avec un Pegau Da Capo ? Un an de barrique supplémentaire et le domaine multiplie par 3 le prix de sa cuvée régulière ? Il n’y a pas de tri différent, pas d’assemblage différent, juste une barrique ou 2 qui demeure en cave plus longtemps. Même plus, dans ce cas, on ne produit pas pendant les bons millésimes (2005), stratégie de maintenir non pas la marque, mais la rareté. Cela me semble être vraiment le marketing à son meilleur.

Attention, Da Capo est élevé en foudre (non en barrique) entre 18 et 24 mois, alors que pour la cuvée Réserve c'est 18 mois minimum. Il s'agit bien d'une sélection comme l'indique Ludwig. Pour y avoir goûté, nul doute que le vin est plus profond. Quant au prix stupéfiant (!), il montre que les bordelais ne sont pas les seuls vignerons à avoir le sens du commerce! Wink

Laurence Féraud est d'ailleurs très candide quand elle raconte comment elle en a fixé le prix, pratiquement sur un coup de tête lors d'un appel avec un acheteur si je me souviens bien. Smart lady!


avatar
Yves Martineau

Messages : 5036
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ornellaia 1997-2008

Message par Danny Moscato le Mar 17 Mai 2011 - 12:34

Michel Therrien a écrit:Bienvenue Danny. cheers

Une dégustation 97 vs 98 vs 99 serait de mise.
J'ai toujours eu un penchant pour le millésime 99.
Ornellaia 97 de ma cave n'attends que cela.

Merci....!!

En général en Toscane........c'est aussi mon millésime préféré.....surtout pour les Brunello......qualité du fruit....fraicheur.....acidité parfaite.....!!!!!

Bien hâte de voir les résultats de votre verticale dans les prochains jours....!!!

Ludwig Desjardins a écrit:
Donc quand Laurence Ferraud affirme sur son site que Da Capo provient d'une sélection spéciale parcellaire et des meilleurs raisins, j'en déduit qu'elle mentirait?

Il faudrait en parler aux copains qui sont allés visiter Pégau l'été dernier....(Jean-Sebastien....Christophe....Alex) car ils ont parlé longuement avec madame Feraud.........et si je me souviens bien de leurs récits de voyage....ils n'avaient pas été impressionnés outre mesure par Da Capo et les "explications de fabrication"......!!!

Danny Moscato

Messages : 38
Date d'inscription : 16/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ornellaia 1997-2008

Message par Yves Martineau le Mar 17 Mai 2011 - 12:50

Danny Moscato a écrit:
Il faudrait en parler aux copains qui sont allés visiter Pégau l'été dernier....(Jean-Sebastien....Christophe....Alex) car ils ont parlé longuement avec madame Feraud.........et si je me souviens bien de leurs récits de voyage....ils n'avaient pas été impressionnés outre mesure par Da Capo et les "explications de fabrication"......!!!

Là-dessus je dirais qu'il faut souligner la candeur d'une vigneronne qui dit les choses comme elles sont et qui ne tente pas de faire passer tout pour de la magie.....c'est en effet bien peu de choses qui distinguent le Da Capo et elle en rit presqu'elle même. Rien qui justifie le prix sans doute, (sauf l'éternelle offre et la demande) mais le résultat en bouteille est tout de même très impressionnant. L'expression anglaise est plus appropriée: She downplays it! Elle le diminue presque volontairementent, dépassée elle-même par la demande folle, irationnelle. je trouve qu'elle s'assume et c'est bien ainsi.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5036
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ornellaia 1997-2008

Message par Invité le Mar 17 Mai 2011 - 15:28

Ludwig Desjardins a écrit:Donc quand Laurence Ferraud affirme sur son site que Da Capo provient d'une sélection spéciale parcellaire et des meilleurs raisins, j'en déduit qu'elle mentirait?

Quelle stratégie de l’attaque lorsqu’on ne peut pas avoir le dernier mot. Jamais je n’ai osé traiter de menteuse Laurence et ce qu’elle peut affirmer sur son site. Toutefois, de la bouche même de la productrice, le nom Da Capo est plus grand que le vin lui-même. Ainsi, quelle réussisse le tour de force de positionner une micro-production dans un échiquier aussi compétitif est un exploit et tant mieux si le bichonnage additionnel puisse amener une dimension plus raffinée au tout.

Donc, s’il vous plait, ne placez pas vos mots dans ma bouche, je suis un tantinet dédaigneux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ornellaia 1997-2008

Message par Patrick Essa le Mar 17 Mai 2011 - 15:47

Collin, il faut se méfier des raccourcis car la plupart du temps ils se révèlent réducteurs.
On peut apprécier les Bandol de Gaussen et évoquer leur naturel sans pour autant négliger d'autres crus plus "travaillés". Par ailleurs j'évoquais les autres crus du sud de la France. Ornellaïa n'a que peu à voir avec un cru du Languedoc ou du Roussillon. Il est moins "sucreux".
J'aime le style d'Ornellaïa car il ressemble un peu aux meilleurs Margaux sur le plan stylistique ou à certains Saint Julien comme Ducru. Je rêve dans l'absolu d'un élevage moins appuyé, de merrains plus neutres et d'une masse tannique moins anguleuse en jeunesse. Mais là je suis un peu dans mon "petit rêve personnel".
Et puis...le fait que l'Ornellaïa soit Toscan - comme moi dont la mère est Florentine - influence sans nul doute mon goût -))
avatar
Patrick Essa

Messages : 953
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ornellaia 1997-2008

Message par Ludwig Desjardins le Mar 17 Mai 2011 - 15:58

Anthony D'Amico Jr a écrit:
Ludwig Desjardins a écrit:Donc quand Laurence Ferraud affirme sur son site que Da Capo provient d'une sélection spéciale parcellaire et des meilleurs raisins, j'en déduit qu'elle mentirait?

Quelle stratégie de l’attaque lorsqu’on ne peut pas avoir le dernier mot. Jamais je n’ai osé traiter de menteuse Laurence et ce qu’elle peut affirmer sur son site. Toutefois, de la bouche même de la productrice, le nom Da Capo est plus grand que le vin lui-même. Ainsi, quelle réussisse le tour de force de positionner une micro-production dans un échiquier aussi compétitif est un exploit et tant mieux si le bichonnage additionnel puisse amener une dimension plus raffinée au tout.

Donc, s’il vous plait, ne placez pas vos mots dans ma bouche, je suis un tantinet dédaigneux.

Voilà qui nuance beaucoup votre propos initial qui laissait entendre qu'on vendait de la cuvée régulière à trois fois le prix uniquement à cause d'un élevage plus long d'un an. Pour le reste, libre à vous d'interpréter mes propos comme des attaques, je considère inutile d'argumenter dans cette direction...

Ludwig Desjardins

Messages : 4343
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ornellaia 1997-2008

Message par Olivier Collin le Mar 17 Mai 2011 - 16:49

Patrick Essa a écrit: Collin, il faut se méfier des raccourcis car la plupart du temps ils se révèlent réducteurs.

Patrick, ce n'était pas un raccourci : tu compares textuellement Gaussen aux meilleurs Bordeaux (auxquels le style d'Ornellaia s'apparente comme tu le mentionnes toi-même dans ta réponse ci-dessus) en disant qu'ils sont sous-estimés car moins in côté médiatique.

Pour le reste, je pense qu'on s'entend sur les qualités et limites actuelles d'Ornellaia et de plusieurs vins bordelais souffrant de légers travers semblables.


Dernière édition par Olivier Collin le Mar 17 Mai 2011 - 21:54, édité 1 fois (Raison : orthographe)
avatar
Olivier Collin

Messages : 2002
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ornellaia 1997-2008

Message par Patrick Essa le Mer 18 Mai 2011 - 9:24

Ok je comprends. Mais nous sommes un peu dans la rhétorique . Laissons là ces comparaisons et envisageons plutôt le caractère propre de chacun de ses vins. Cela me semble plus prospectif.
avatar
Patrick Essa

Messages : 953
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ornellaia 1997-2008

Message par Invité le Mer 18 Mai 2011 - 11:08

...et tellement plus agréable!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ornellaia 1997-2008

Message par Michel Therrien le Mer 18 Mai 2011 - 12:19

Michel Therrien a écrit:Merci Patrick!
Une bonne lecture avant la verticale de 8 millésimes que je ferai la semaine prochaine. 1998 à 2008 si je me souviens bien.

Erreur de ma part!
La verticale sera plutôt celle de Solaia........content de mon erreur car encore plus impressionné par Solaia en général comme super Toscan. Les millésimes seront 98-99-2000-2001-2002-2003-2004 et 2005. Assemblage cab et sangio.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7464
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ornellaia 1997-2008

Message par Invité le Mer 18 Mai 2011 - 12:26

Michel Therrien a écrit:
Michel Therrien a écrit:Merci Patrick!
Une bonne lecture avant la verticale de 8 millésimes que je ferai la semaine prochaine. 1998 à 2008 si je me souviens bien.

Erreur de ma part!
La verticale sera plutôt celle de Solaia........content de mon erreur car encore plus impressionné par Solaia en général comme super Toscan. Les millésimes seront 98-99-2000-2001-2002-2003-2004 et 2005. Assemblage cab et sangio.

Excellente nouvelle ! Hâte de te lire !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ornellaia 1997-2008

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum