Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Michel Therrien le Mar 26 Avr 2011 - 9:47

Pierre Beauregard a écrit:Vincent, je crois qu'il manque le Tessons 2006 drunken

Merci Pierre de corriger ce jeune! Wink

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7630
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Invité le Mar 26 Avr 2011 - 9:51

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:
Patrick Essa a écrit:Natacha , vas tu arriver à maitriser ces "bad boys",?
courage à toi, trinquez à ma santé, et gardez en un peu, quelques bons crus et millsimes , alors , ce sera plutot Bordeaux ce soir?? : Cool
pas sur que Mr CHAPLEAU ne le récupère pas avec une gueule de bois!
bises à toutes l'equipe, KATE ....catherine

Et non Catherine ... pas de bordeaux (à l'exception du dernier) ... mais quelle soirée!

L’Orpailleur brut
Vouette et Sorbée extra brut champagne
Lopez de Heredia Vina Tondonia blanco reserva rioja 1992
Comtes Lafon Perrières meursault 1er cru 2002
Chave blanc hermitage 1999
Guigal La Mouline côte-rôtie 1996
Casa Ferreirinha Barca Velha douro 1995
Comte Armand Clos des Épeneaux pommard 1er cru 1985 (en magnum!)
Château d’Yquem sauternes 1er GCC 1997

Comment étaient Chave et Barca Velha ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 26 Avr 2011 - 11:14

Plus maintenant!

Pierre Beauregard a écrit:Vincent, je crois qu'il manque le Tessons 2006 drunken

Erreur idélicate, s'il en est une ... mais je l'avais ajouté dans une version qui a ensuite été modifiée ... les joies du copié/collé!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7517
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Michel Therrien le Mar 26 Avr 2011 - 13:15

Pas pris de notes........simplement bu et écouté........je ne parle quasiment plus! Wink

L’Orpailleur brut Vert fluo, belles bulles, peu de fond......intéressant et tellement différent.

Champagne Extra Brut Saignée de Sorbée, Vouette et Sorbée
Fruits rouges, finesse, sec avec amertume en finale.

Vina Tondonia blanco reserva rioja 1992, Lopez de Heredia
Riche, gras, acidité basse, belle longueur..........une belle curiosité et bien aimé de tous.

Un duo sur le vivaneau en croûtes de sel.........délicieux!
J'avais choisi les vins et l'ordre........Perrières à gauche et Hermitage à droite.

Meursault 1er cru Perrières 2002, Comtes Lafon
Un grand vin à la fois tendu, fin et délicat tout en ayant beaucoup de matière. WOW!

Hermitage blanc 1999, Chave
Gras, peu acide et fort long sur de fines notes oxydatives. Tellement différent mais bel accord avec le plat. N'a pas à rougir et un très beau vin

Les rouges,

Côte-rôtie La Mouline 1996, Guigal
J'ai voulu confondre avec un vin à la texture bourguignonne mais hors Bourgogne. Parfumé, délicat et très long. Un grand vin qui a été beaucoup apprécié.

Douro Barca Velha 1995, Casa Ferreirinha
La soirée était avancée.....droit, épicé, très très long et fin. Certes une bonne masse tannique mais délicieux. Je misais sur un vin espagnol avec du Cabernet! Dans le champs.

Pommard 1er cru Clos des Épeneaux 1985 (en magnum!), Comte Armand
Doit et ferme avec un côté perlant. Un très beau vin et encore jeune! Je misais sur un NSG...........OK pour la structure.

Sauternes 1er GCC Château d’Yquem 1997
Seul vin sans "chaussette". Seusuel et charnel. Je persiste à penser que ce type de vin est parfait vers 15 ans d'âge afin d'avoir encore la texture liquoreuse. Une "maudite belle" bouteille......"écoeurement" bonne.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7630
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Martin Loranger le Mar 26 Avr 2011 - 14:01

Michel Therrien a écrit:
Hermitage blanc 1999, Chave
Gras, peu acide et fort long sur de fines notes oxydatives. Tellement différent mais bel accord avec le plat. N'a pas à rougir et un très beau vin

Tant mieux si un blanc n'a pas à rougir... Very Happy

Martin

Martin Loranger

Messages : 579
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Michel Therrien le Mar 26 Avr 2011 - 14:42


_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7630
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 26 Avr 2011 - 17:32

Comme Michel, sans prise de notes … mais quelques bons souvenirs (on l’espère du moins !)

L’Orpailleur brut : Couleur ahurissante, nez appétissant sur des notes de melon de miel et de mandarine. La bouche est gourmande à l’attaque, puis évanescente … Rien de compliqué … un vin de brunch, mais surtout un produit bien local à découvrir. Correct.

Vouette et Sorbée extra brut champagne : Encore ici, une couleur étonnante … avec un collet de mousse rouge framboise. J’aime beaucoup l’expression aromatique de ce vin, fruits rouges réglissés, fleurs fanées … Bouche concentrée, de bon volume, avec une texture conséquente. Finale un peu brutale, sur des amers prononcés. J’en gardais un meilleur souvenir, mais je reste séduit par cette signature aromatique. Très bien.

Lopez de Heredia Vina Tondonia blanco reserva rioja 1992 : Nez peu aromatique, mais pourtant bien présent, sur des notes d’encaustique, de fruits secs, de noix grillée et de caramel au sel. La bouche est patinée, bien en chair, structurée par de beaux amers bien intégrés. Une curiosité, particulièrement étonnante compte tenu de son âge ! Très bien.

Comtes Lafon Perrières meursault 1er cru 2002 : Nez discret qui invite à la découverte, qui demande un peu d’attention, qui captive en fait, avant de livrer des notes racées, fines, persistances, précises … Poire fraîche, agrumes mûrs, amande douce. Le tout est encore d’une jeunesse insolente, je le plaçais en 2005. Bouche aboutie, texturée, lumineuse, concentrée, mais fine. Finale plus masculine, droite, vigoureuse, bien minérale et structurée. Un blanc comme on en boit trop peu ! Longueur d’anthologie et équilibre d’école. Décidément, les 2002 de chez Lafon, quand les bouteilles sont en forme, sont absolument magiques ! Sublime.

Chave blanc hermitage 1999 : Nez sur des notes de fruits secs, de noix grillée, de pierre chaude, avec une impression pulpeuse toutefois. Bouche large et expansive, à la texture satinée, avec une impression de concentration et d’intensité qui ne nuisent pas au caractère charnu du vin. Finale qui se resserre, doucement amère et longue. Une pointe de chaleur et un équilibre plus baroque, que le précédent vin souligne peut-être injustement … Un très beau vin, peut-être moins évident que le précédent, par les standards communs d’analyse des blancs, dont la personnalité est proprement unique et qui souligne la diversité de la production dans cette couleur. Excellent.

Buisson-Charles Tessons meursault 2006 : Pas facile de succéder … et pourtant ! Nez invitant sur des notes de pêches mûres, de nougat et de menthe douce. La bouche se livre d’abord gourmande, avant de se resserrer autour d’une acidité de bon aloi. Finale de bonne longueur, plutôt minérale. Une expression plus tendue que ce à quoi je m’attendais de ce millésime … mais peut-être que de suivre un Hermitage l’a fait paraître un rien plus tendu ! J’ai beaucoup aimé la netteté et l’éclat de ce simple villages … ! Très bien.

Guigal La Mouline côte-rôtie 1996 : Facile pour moi, qui a deviné l’offrande de Michel aux indices qu’il nous a donnés, de le placer en rhône nord ! Nez d’une infinie finesse, très frais, avec une précision chirurgicale, sur des notes de cassis frais, de violette, de poivre blanc, aux effluves subtilement lardées. Quelques notes plus noires de charbon et de cacao amer rappellent le passage sous bois. La bouche est tissée de la même étoffe. Les mots d’ordre sont pureté, intensité, précision, tenue. Grande longueur salivante pour ce vin frais, droit et pur, moins charnel compte tenu du millésime, mais d’une indicible élégance. Superbe.

Casa Ferreirinha Barca Velha douro 1995 : Nez nettement plus mûr, sur des notes de prune, de raisin sec, d’herbes grillées, d’encre et de terre noire. Bouche concentrée, arborant une certaine richesse de texture, mais avec beaucoup de fraîcheur et d’éclat. Vin concentré, encore d’une grande jeunesse, fringant et robuste. Très longue finale aux accents fumés et de fruits secs. Un très beau flacon au tout début de son plateau de maturité … dommage que ce fût ma seule ! Superbe.

Comte Armand Clos des Épeneaux pommard 1er cru 1985 (en magnum!) : Cuvée toute spéciale, issue de la meilleure pièce et uniquement en magnum. Nez passablement mûr, doté d’un fruit sucré, avec des relents de tabac brun, de zan et d’encens. La bouche renferme encore passablement de CO2, mais se montre malgré tout suave, tendre même à l’attaque. Beaucoup de fond en milieu de bouche et finale aux tanins bien assis, qu’allège une volatile non négligeable. Un vin qui tire dans beaucoup de directions, mais qui conserve malgré quelques défauts une harmonie d’ensemble tout à fait épatante. Excellent.

Château d’Yquem sauternes 1er GCC 1997 : Quelle puissance aromatique ! C’est toujours ce qui me sidère chez Yquem et qui le place pour moi dans une ligue tout à fait à part. Noix de coco grillée, zestes d’agrumes confits, liqueur d’orange, pêche au sirop, puis caramel foncé, chocolat blanc, quelques accents tourbés même. Bouche pareille, d’une richesse ahurissante, mais structurée, ordonnée, équilibrée magiquement presque, rendant le tout suave, mais lumineux, tendre, mais franc, concentré, mais aérien … La tenue de ce 1997, sa grande jeunesse, et cette fraîcheur, le place pour moi devant le 1996. Superbe.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7517
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Julien Martel le Mar 26 Avr 2011 - 17:56

J'ai encore de grands souvenirs d'Yquem 1997 que nous avions dégusté lors d'un dreamer FDV en décembre 2009. Tout simplement grandiose.
avatar
Julien Martel

Messages : 1703
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Invité le Mar 26 Avr 2011 - 22:31

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Comme Michel, sans prise de notes … mais quelques bons souvenirs (on l’espère du moins !)

Imagine avec ! Wink

Merci de livrer aussi généreusement tes impressions. C'est fort apprécié.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 27 Avr 2011 - 17:41

Instructive dégustation, animée de main de maître(s) par Patrick et Pierre, où les différences entre les vins étaient nettes, malgré le très jeune âge de ces derniers. Patrick soulignait d’ailleurs que Pillot travaillait afin de souligner les caractères respectifs de ses vins, plutôt que de les gommer par des vinifications intempestives.

Les blancs d’abord :

Jean-Marc Pillot chassagne-montrachet 2009 : Nez expressif et gourmand, sur un fruit mûr. En bouche, la matière est tendre, accessible, d’une très belle souplesse. Finale qui se resserre autour d’une fraîcheur de bon aloi, malgré les quelques notes grillées qui persistent. Un fort joli villages vendu à bon prix. Bien.

Jean-Marc Pillot Les Vergers chassage-montrachet 1er cru 2009 : Nez plus profond, mais moins immédiat que le précédent, dans un registre de fruit blanc avec une touche anisée. La bouche est plus svelte, avec une densité plus fraîche, mais une expression moins volumineuse en l’état. Finale vigoureuse, finement amère. Très bien.

Jean-Marc Pillot Les Caillerets chassage-montrachet 1er cru 2009 : Nez sur les fruits jaunes bien mûrs, qui rappelle avec davantage d’intensité et de définition le villages. À l’aération, des belles notes épicées et florales viendront complexifier l’ensemble. La bouche est séveuse, pleine, moyennement grasse et se révèle même aérienne en finale. De la douceur, certes, mais beaucoup de race. Diablement bon en ce moment, c’était à mon sens le vin le agréable à boire de la série. Excellent.

Jean-Marc Pillot Les Morgeot-Fairendes chassage-montrachet 1er cru 2009 : Nez plus strict, moins serein que le précédent, avec des tonalités de fruits plus frais, de poussière de roche et de fumée. La bouche suit de manière un peu brutale, avec de la matière, un surplus d’acidité et beaucoup d’intensité. La très longue finale confère une impression de concentration sur des extraits secs. Le vin qui m’a semblé le plus concentré avec une personnalité fort originale, bien que plus difficile d’approche à l’heure actuelle. Superbe potentiel toutefois. Excellent, voire davantage.

Jean-Marc Pillot Les Vergers Clos St-Marc chassage-montrachet 1er cru 2009 : Nez discret, mais profond, sur la fleur anisée, les fruits jaunes. Alors que le profil aromatique rappelle les Caillerets, la retenue de l’ensemble, son caractère plus frais évoque Les Vergers. Cette synthèse entre les caractéristiques respectives des deux crus se poursuit en bouche, avec de la concentration, un volume conséquent, un grain tendre et une certaine réserve aromatique. Longue finale sur l’amande douce, avec une pointe d’amertume. Le tout semble vinifié un peu différemment que les cuvées précédentes, notamment avec une présence de gaz à l’attaque. Excellent, voire davantage.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7517
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Simon Grenier le Jeu 28 Avr 2011 - 10:29

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Comme Michel, sans prise de notes … mais quelques bons souvenirs (on l’espère du moins !)

Guigal La Mouline côte-rôtie 1996 : Facile pour moi, qui a deviné l’offrande de Michel aux indices qu’il nous a donnés, de le placer en rhône nord ! Nez d’une infinie finesse, très frais, avec une précision chirurgicale, sur des notes de cassis frais, de violette, de poivre blanc, aux effluves subtilement lardées. Quelques notes plus noires de charbon et de cacao amer rappellent le passage sous bois. La bouche est tissée de la même étoffe. Les mots d’ordre sont pureté, intensité, précision, tenue. Grande longueur salivante pour ce vin frais, droit et pur, moins charnel compte tenu du millésime, mais d’une indicible élégance. Superbe.

Casa Ferreirinha Barca Velha douro 1995 : Nez nettement plus mûr, sur des notes de prune, de raisin sec, d’herbes grillées, d’encre et de terre noire. Bouche concentrée, arborant une certaine richesse de texture, mais avec beaucoup de fraîcheur et d’éclat. Vin concentré, encore d’une grande jeunesse, fringant et robuste. Très longue finale aux accents fumés et de fruits secs. Un très beau flacon au tout début de son plateau de maturité … dommage que ce fût ma seule ! Superbe.

Comte Armand Clos des Épeneaux pommard 1er cru 1985 (en magnum!) : Cuvée toute spéciale, issue de la meilleure pièce et uniquement en magnum. Nez passablement mûr, doté d’un fruit sucré, avec des relents de tabac brun, de zan et d’encens. La bouche renferme encore passablement de CO2, mais se montre malgré tout suave, tendre même à l’attaque. Beaucoup de fond en milieu de bouche et finale aux tanins bien assis, qu’allège une volatile non négligeable. Un vin qui tire dans beaucoup de directions, mais qui conserve malgré quelques défauts une harmonie d’ensemble tout à fait épatante. Excellent.

Château d’Yquem sauternes 1er GCC 1997 : Quelle puissance aromatique ! C’est toujours ce qui me sidère chez Yquem et qui le place pour moi dans une ligue tout à fait à part. Noix de coco grillée, zestes d’agrumes confits, liqueur d’orange, pêche au sirop, puis caramel foncé, chocolat blanc, quelques accents tourbés même. Bouche pareille, d’une richesse ahurissante, mais structurée, ordonnée, équilibrée magiquement presque, rendant le tout suave, mais lumineux, tendre, mais franc, concentré, mais aérien … La tenue de ce 1997, sa grande jeunesse, et cette fraîcheur, le place pour moi devant le 1996. Superbe.

Wow, à mon tour de m'avouer envieux, quelle belle soirée!!! Je n'ai goûté pratiquement aucun des vins bus au cours de votre superbe souper mais j'ai un très bon souvenir du Barca Velha 95 goûté avec Vince et Justine lors du salon des vins de Montréal il y a quelques années!

Simon Grenier

Messages : 513
Date d'inscription : 23/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Simon Grenier le Jeu 28 Avr 2011 - 10:33

J'ai très hâte de vous lire sur les Meursault 2009!

Simon Grenier

Messages : 513
Date d'inscription : 23/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 29 Avr 2011 - 17:44

Soirée magnifiquement organisée et animée hier soir qui nous a permis de déguster la gamme 2009 de Buisson-Charles de même que de regoûter l’excellente cuisine de La Montée de Lait!

Buisson-Charles En Chiveau pommard 2009 : Nez moyennement expressif, sur des notes de cerise bien mûre, de bois précieux et de cacao. La bouche est bien assise, possède une superbe fraîcheur, mais un supplément de chair amené par la générosité du millésime. Finale bien franche et soutenue. Très bien.

Buisson-Charles Santenots volnay 1er cru 2009 : Nez réservé, mais pur, qui évoquera à l’aération un fruit plus noir, des épices, de fleurs fanées et de la réglisse. J’aime beaucoup la suavité du vin en bouche, son corps rond et souple, mais de superbe tenue. Expression aromatique sur la réserve, mais un très beau caractère tactile. Finale fraîche et noble, finement végétale. Excellent.

Je dois ici avouer avoir été agréablement surpris par la maîtrise des maturités de même que par la relative réserve aromatique dans ce millésime qu’on dit exubérant.

Buisson-Charles Vieilles Vignes meursault 2009 : Finement lacté au départ, le nez évolue sur des notes de nougat, de poire mûre, agrémenté d’une note fumée. La bouche est concentrée, enveloppante, mais possède une belle fraîcheur. Comme c’est souvent le cas sur cette cuvée en jeunesse, les composantes impressionnent par leur intensité, mais demandent du temps pour bien se mettre en place, quoi que ce caractère soit moins présent sur ce millésime généreux. Très bien.

Buisson-Charles Bouches Chères meursault 1er cru 2009 : Note de pêche mûre, de fleur parfumée, avec beaucoup d’éclat. La maturité est ici évidente. Bouche d’une tendreté admirable, bien juvénile dans son expression aromatique. Le grain est ici d’une rare finesse, souple et aérien, bien que satiné. Fort belle longueur fine et racée. Excellent, voire plus.

Buisson-Charles Les Cras meursault 1er cru 2009 : Nez qui contraste ici, sur des notes de crème fraîche, de craie, d’embruns marins, puis de pomme golden et de pêche blanche. Bouche concentrée, moins expansive et suave que Bouches Chères, tendue et dotée d’une puissance certaine. Finale un peu moins en place que je trouve plus courte également. Préférence au Bouches Chères pour son harmonie et sa finesse, mais fort belle bouteille au demeurant. Très bien.

Buisson-Charles Les Tessons meursault 2009 : Nez de belle maturité, sur la pêche jaune, le miel fin, le lait d’amande et l’acacia. La bouche est volumineuse et pulpeuse, avec un joli gras. On trouve à la longue une note exotique qui rappelle la mangue. Finale gourmande de bonne longueur et bien équilibrée. Très bien, voire davantage.

Buisson-Charles Charmes meursault 1er cru 2009 : On sent une certaine réserve aromatique par rapport aux vins qui précèdent. Moins d’expressivité et peut-être un peu plus de fraîcheur, de profondeur et de précision. Belles nuances de poire verte, d’anis et de fumée. La bouche se livre bien, harmonieuse, assez puissante, comme une synthèse de Bouches Chères et Cras. Le tout est étonnement accessible, mais avec une certaine retenue, particulièrement marquée en ce qui a trait aux parfums. Finale longue, bien construite, équilibrée, un rien amère. Excellent, voire plus.

Buisson-Charles Gouttes d’Or meursault 1er cru 2009 : Nez fumé et épicé, avec des fruits jaunes bien mûrs et quelques notes exotiques d’ananas frais. La bouche est tonique, puissante, avec des proportions supérieures à celles des autres vins. Le vin est plein, se cherche un peu en milieu de bouche, à la manière des Vieilles Vignes, avec un supplément de tout! L’harmonie s’installe dans une très longue finale, caressante, mais aérienne contrastant alors la nature tellurique du vin et contribuant à la complexité de l’ensemble. Elle devient alors parfumée, expansive, diablement racée et tellement originale, tout en nuances malgré l’intransigeance des éléments. Superbe et quel vin ça fera dans quelques années!

Ordre de service audacieux … on commence par un pommard et on goûte les blancs un villages, deux premiers crus, puis un second villages avant de finir par deux autres premiers crus! J’ai trouvé le tout opportun, tant le pommard se montrait sous un jour accessible et Les Tessons ont superbement relevé le défi en recadrant un peu l’idée de meursault après deux premiers crus très originaux, un peu moins en ligne avec l’idée générale que l’on se fait du cru.

Une supplémentaire conséquente s’en est suivie … de la pléiade goûtée, je retiens un superbe Clos de la Roche Vieilles Vignes de Ponsot 2007 (croquant, juste mûr, tellement, mais tellement long et parfumé), un juvénile Las Cases 1978, une bien en vie Tourtine 1986, de même qu’un à point et raffiné Clos des Ruchottes de Rousseau 2000. Merci à tous les généreux contributeurs!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7517
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Simon Grenier le Ven 29 Avr 2011 - 22:02

Merci Vince pour tes commentaires! Belle année, beaux vins, sans les avoir goûtés, j'espère tout de même pouvoir mettre la main sur quelques belles bouteilles du domaine!

Simon Grenier

Messages : 513
Date d'inscription : 23/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Invité le Ven 29 Avr 2011 - 22:05

Mes impressions rejoignent beaucoup celles de Vincent si ce n'est que j'ai senti Les Tessons beaucoup plus serré, profond et loin de toute volupté facile. À mon sens, le vin qui m'a le plus impressionné, hier.

Avec tout le respect pour Patrick, je dois avouer que j'ai trouvé les rouges moins convaincants. D'emblée, je ne suis pas très Pommard, ce qui aide à le trouver un tantinet raide, stoïque et limite rêche (oui, oui, il y a les 85 de l'autre Québécois, surtout en magnum...). La qualité du fruit parvient à délier l'affaire et donne un vin qui mérite probablement d'être attendu. Le Volnay est nettement plus intéressant, soyeux, anisé, et juste ce qu'il faut d'insolent. La richesse du fruité lui donne un air gourmand. Belle réussite qui devrait aussi faire son bonhomme de chemin mais... les blancs sont tellement dans une autre ligue!

Comme à l'habitude, un Gouttes d'Or superlatif. Un Charmes parmi les meilleurs que j'ai goûté. Bouches Chères semble livrer sa "vraie" personnalité avec une expression très pure, un grillé que l'on confond avec l'élevage et qui fait raisonner haut et fort le terroir sur lequel le cru prend naissance. Très près du profil Puligny, moins "lourd" que les 2007 et 2008, c'est selon moi le cru qui ira le plus loin.

Bravo à Patrick, Kate et tout le monde au domaine pour nous livrer des vins aussi vibrants, de haute voltige, et facilement accessibles (le Québec, après la France, est maintenant le second marché en importance).

Également, un plaisir singulier que de pouvoir encore partager ce genre soirée avec papa. sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Michel Therrien le Sam 30 Avr 2011 - 16:28

Un retour sur cette belle dégustation.
Merci Édith et Pierre pour l'organisation et la visite de ce cher Patrick Essa..........une semaine un peu folle mais on est fait fort!
Excellent resto qui fait vraiment "meilleur" que les AVV habituels. Nous avons très bien mangé.
Le cadre plus étroit et avec moins de participants (place limitée) ont contribué à créer une ambiance conviviale et chaleureuse. Il fait bon voir tout le monde se lever à tour de rôle et partager son vin de Paulée d'après. Vraiment une belle générosité de plusieurs participants.

Un bref CR des vins mais voici ce que j'avais perçu en novembre dernier,

Michel Therrien a écrit:Maintenant les millésime 2009.

J'ai dégusté les vins à plusieurs reprises pendant cette semaine du 20 au 26 novembre 2010.
Les 2009 sont en "cuve d'assemblage" depuis plus de 2 mois et devraient être mis en bouteille au courant de décembre.

Aligoté 2009
Fabuleux rien de moins! Jamais dégusté un aligoté avec ce gras et ce touché de bouche. Tout en étant rond et riche, ce vin garde fraîcheur et la rétro sur les pêches est séduisante. Vin de plaisir............il faut en avoir au Québec.......allez Pierre et Patrick, offrez-nous cet apéro hors norme!

Meursault Vieilles-Vignes 2009 Une certaine puissance avec belle minéralité. Le citron vert en finale et la tension interne du vin me surprennent dans ce millésime opulent.

Meursault Les Tessons 2009 Vraiment plus gras et rond. On perçoit du fond dans ce vin..........un simple vin d'appellation communale!

Meursault 1er cru Les Cras 2009 Une robe plus foncée et un nez plus vert. Vin tendu et minéral. Un vin dans l'esprit de Corton Charlemagne.

Meursault 1er cru Les Bouches Chères 2009 L'opulence du millésime est bien démontré avec ce vin. Riche sans lourdeur...........fera un malheur!

Meursault 1er cru Les Charmes 2009 Tout en étant ample en entrée de bouche, le vin devient droit et plutôt puissant. Ressemble vraiment au 2006 Charmes de Lafon tout juste dégusté en septembre dernier en pure aveugle. Le vin de la cave pour plusieurs personnes lors de cette dégustation alors que je préfère un tantinet le suivant. Pour le millésime 2007, c'est Bouche-Chères qui m'avait chaviré.

Meursault 1er cru Les Gouttes d’Or 2009 Une robe plus dorée......porte bien son nom. Vin gourmand mais surtout profond avec fond et sève. Je suis toujours en admiration devant ce cru.

Pommard En Chiveau 2009 Je ne suis pas très Pommard........pas mon fort le Pommard. Un peu plus de bois sur 2009 p/r à 2008 et 2007. Les tannins sont vraiment bien enrobés sur 2009. Certes une puissance intrinsèque, le vin demeure ample et vineux avec un fruité noir et rouge sur un fond épicé. Un très beau village.

Volnay 1er cru Les Santenots 2009 Un touché de bouche impressionnant, de la sève et une bonne dose minérale apporte grande longueur et tonus à ce vin "du haut des Santenots"


Maintenant les 2009 en bouteille.......depuis janvier si je ne m'abuse.
À remarquer que les rouges ont été dégustés avant les blancs. Idée heureuse afin de ne pas "marquer la tannicité" des rouges après les blancs.........selon les explications de Patrick.

Les rouges

Pommard En Chiveau 2009
L'aoûtement ayant été bon, 20% de vendange entière cette année. Un fruité noir avec des notes fumées (terroir plus ferrugineux). La texture est veloutée, les tannins sont vraiment bien enrobés puis la finale démontre plus de fermeté. Un très beau village.

Volnay 1er cru Les Santenots 2009
Le vin origine "du haut des Santenots" avec 70% de vendange entière pour ce millésime.
Un peu de réduction au départ, puis un goût de vert (la VE?), des ronces et un fruité rouge et noir. Nettement un supplément de chair, un vin plus enveloppant et une longue finale plus droite, plus ferme et qui m'a semblé minérale. Un nez moins agréable mais une belle bouche avec du fond. Est-ce qu'un peu de carafe lui ferait du bien si dégusté en jeunesse?


Les blancs dans un ordre inusité!

Meursault Vieilles-Vignes 2009
Une cuvée ronde i:e un assemblage de plusieurs parcelles en coteaux et aux pieds de ceux-ci............l'ensemble serait meilleur que chacune des parcelles prises séparément. Le domaine assemble toujours.......sans exception ai-je appris! Wink
Un peu d'agrumes, de la lime et des pêches. Le vin est droit et puissant avec une bonne acidité. On y décèle un peu de gras. Un excellent rapport Q/P pour cette commune et une jolie tension pour le millésime.

Meursault 1er cru Les Bouches Chères 2009
Un vin rond et ample mais avec peu de gras......tout le contraire de novembre dernier en cuve d'assemblage. Un bouquet discret et une bouche peu longue...........j'ai soit mal dégusté et j'ai manqué la délicatesse/finesse ou vraiment en phase ingrate. À revoir.

Meursault 1er cru Les Cras 2009
La robe gagne en intensité. Un vin au fruité craquant avec grande concentration et densité. Une impression "cylindrique" du vin comme sensation tactile avec une forme de gras/densité en tuyau qui est contenu par l'acidité tout autour...........un peu fou mais réellement perçu! La rétro sur des notes de pain grillé et la finale fort longue nous donne un excellent vin. Le meilleur Cras produit par le domaine?

Meursault Les Tessons 2009
Un nez plus jasant avec des poires et des fleurs jaunes sur un fond grillé. La bouche est nettement la plus opulente à date. C'est pulpeux et littérallement croquant comme sensation. Une belle acidité accompagne cet ensemble gras et ample. Un bouteille exceptionnelle pour son rang de simple appellation communale!

Meursault 1er cru Les Charmes 2009
Un nez peu expressif.
Une bouche ample et délicate avec fraîcheur et grande longueur. L'équilibre est pratiquement sans faille avec pureté, précision et race. La bouteille de la cave dans ce millésime! Une impression minérale qui laisse penser que la date de vendange a été parfaite pour ce cru..........plus racé que charmeur.....un peu comme son voisin de cru à l'ouest qu'est Perrières.

Meursault 1er cru Les Gouttes d’Or 2009
Un nez plus exotique avec mangue et ananas. Vin expansif, séveux et riche avec une texture plus glycérinée. Un vin d'opulence.......une goutte d'OR!

Vraiment une belle réussite que ce millésime 2009 avec une fraîcheur préservée.
Un millésime à boire après les 2007 et avant les 2008 selon Patrick.
Merci.



_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7630
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Alexandre Deslauriers le Dim 1 Mai 2011 - 13:31

Tout d'abord, un énorme merci à Patrick pour la soirée et à Séguin&Robillard pour nous avoir offert la chance d'avoir une telle dégustation. J'ai adoré ma soirée et surtout, les vins et les explications de Patrick. J'y vais de mes impressions toute personnelle sur les vins.

Pommard ''En Chivaux''
Nez primaire, profond, sur le fruits rouge et le cuir animal. J'ai cru y décelé une petite touche de violette. La bouche est droite, sur le graphite, les fruits noirs, d'une bonne longueur. Encore un peu strict, mais le vin démontre un énorme potentiel.

Volnay 1er cru Santenots
Nez aérien, d'une belle finesse mais ultra parfumé, très floral et sur les fruits à noyau. La bouche est soyeuse, sur la griotte et les fruits rouges, bien ciselé et d'une belle longueur. Nécessite encore un peu de temps pour se mettre en place, mais est déjà très beau aujourd'hui.

Meursault VV
Un nez plutôt strict, qui m'a donné un peu de fil à retorde. Sur la pomme verte et les fruits à chair blanche. Une bouche légèrement ronde, d'une belle fraîcheur, sur le silex et la pomme. M'a semblé fermé à ce stade-ci, mais devrait être capable d'affronter la garde sans problème.

Meursault 1er Cru Bouches Chères
Pour moi, le cru de la série. Un nez d'une finesse extrême, très frais et hyper envoûtant. La bouche se voulait vive, tendu et droite, mais le tout d'une belle délicatesse. Et avec une longueur impressionnante... J'ai été séduit par ce cru!

Meursault 1er Cru Les Cras
Un nez citronné, avec une touche légèrement saline, sur le tilleul, beaucoup plus présent que le Bouches Chères. La bouche était légèrement plus grasse, sur les agrumes et une pointe saline qui se prolongeait dans une finale complexe et longue.

Meursault Les Tessons
Nez que j'ai trouvé plus simpliste que les bouteilles précédentes. Une pointe de fleur blanche et de citron confit. Une bouche accessible, riche, minéral sur une longueur moyenne à longue. La bouteille qui m'a semblé la plus prête à boire actuellement.

Pour les deux derniers, mes notes se sont fait plus courtes... Des soucis sont venus perturber ma concentration sur les vins. Je retiens:

Meursault 1er Cru Les Charmes
Un vin complexe, charmeur mais plutôt droit si l'on compare à certain autres domaines qui produisent des vins plus racoleur et lourd sur ce cru. Une bouche qui se voulait minéral (un rappel des Perrières voisines?), tendu et d'une belle finesse! Si j'ai adoré le Bouches Chères, celui-ci n'était pas très loin derrière dans mon appréciation!

Meursault 1er Cru Goutte D'Or 2009
Un vin plus rond que les précédents, plus expansif aussi... J'ai bien aimé cette expression du terroir qui cadre bien avec l'image que j'ai du Meursault typique. Malgré le petit côté plus ''racoleur'' que ses confrères, le vin démontrait un sérieux évident et devrait certainement être capable d'affronter les années sans sourcilier. Un vrai vin de repas!

Je tiens à remercier les gens pour les offrandes supplémentaires. Un Las Cases 78 qui fait au moins 15 ans plus jeune, un Veroilles 2005 et 2006 de Bruno Clair fort différent (mais tout aussi bon), un Cailleret 2005 de Jean-Marc Pillot qui m'a mystifier... De bien belles bouteilles!


Dernière édition par Alexandre Deslauriers le Dim 1 Mai 2011 - 18:42, édité 2 fois (Raison : Quelques erreurs...)
avatar
Alexandre Deslauriers

Messages : 1084
Date d'inscription : 09/06/2009
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Michel Therrien le Dim 1 Mai 2011 - 15:59

Merci Alexandre.........toujours plaisant de lire d'autres CR!
Alors toi et Vincent avez vraiment appprécié le Bouche-Chères.........je suis seul dans mon coin.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7630
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Alexandre Deslauriers le Dim 1 Mai 2011 - 16:03

Je sais que tu étais à la même table de Vincent, donc peu probable, mais se pourrait-il que ça soit un problème de bouteille?
avatar
Alexandre Deslauriers

Messages : 1084
Date d'inscription : 09/06/2009
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Michel Therrien le Dim 1 Mai 2011 - 16:11

Pas sûr d'avoir eu la même bouteille car pas à la même table que Vincent.........nous étions avec David et Lan.
Notre bouteille ne semblait pas avoir de défaut. J'ai possiblement manqué cette finesse/délicatesse et pourtant un cru que j'adore........mon cru préféré sur 2007 et 2008.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7630
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Alexandre Deslauriers le Dim 1 Mai 2011 - 17:53

Michel Therrien a écrit:Pas sûr d'avoir eu la même bouteille car pas à la même table que Vincent.........nous étions avec David et Lan.

Oups, ça m'avait complètement échappé Embarassed C'est un cru qui m'avait marqué en 2007, mais je n'ai pu comparer avec le 2008 puisque je n'avais pu être présent chez Pierre lors de la dégustation!
avatar
Alexandre Deslauriers

Messages : 1084
Date d'inscription : 09/06/2009
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Pierre Beauregard le Dim 1 Mai 2011 - 17:54

Alexandre Deslauriers a écrit:Je tiens à remercier les gens pour les offrandes supplémentaires. Un Las Cases 78 qui fait au moins 15 ans plus jeune, un Veroilles 2005 et 2006 de Bruno Clair fort différent (mais tout aussi bon), un Cailleret 2005 de Pillot qui m'a mystifier... De bien belles bouteilles!

Lequel des Pillot ? C'est qu'ils sont quelques uns à produire le Cailleret.

Tourjours fort agréable assister à ce genre d'évènement. Une soirée menée de mains de maître par Pierre et des explications très intéressantes données par Patrick. Les vins étaient d'une grande finesse en particulier le Bouche Chères (bien oui Michel ! un autre de plus qui a grandement apprécié ce vin) et le Goutte d'Or sans compter le Tesson que j'affectionne toujours ... un peu par surprise.

La récidive ... n'importe quand les boys !
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1952
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Invité le Dim 1 Mai 2011 - 18:46

Michel Therrien a écrit:Merci Alexandre.........toujours plaisant de lire d'autres CR!
Alors toi et Vincent avez vraiment appprécié le Bouche-Chères.........je suis seul dans mon coin.

J'ai aussi aimer (si tu lis un peu plus loin... D'ailleurs, pourquoi se casser le bicyque? Rolling Eyes)

Bouche-Chères 09 est une TOTALE réussite!


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Alexandre Deslauriers le Dim 1 Mai 2011 - 19:00

Pierre Beauregard a écrit:
Alexandre Deslauriers a écrit:Je tiens à remercier les gens pour les offrandes supplémentaires. Un Las Cases 78 qui fait au moins 15 ans plus jeune, un Veroilles 2005 et 2006 de Bruno Clair fort différent (mais tout aussi bon), un Cailleret 2005 de Pillot qui m'a mystifier... De bien belles bouteilles!

Lequel des Pillot ? C'est qu'ils sont quelques uns à produire le Cailleret.

J'ai fait la modification Exclamation
avatar
Alexandre Deslauriers

Messages : 1084
Date d'inscription : 09/06/2009
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Michel Therrien le Jeu 5 Mai 2011 - 13:11

Message subliminal à tous dont Alex, photographe officiel de La Paulée...........peut-on voir quelques photos? D'autres commentaires des vins dégustés?
N'ayant pas eu la chance d'échanger avec tous, j'aimerais bien savoir si je suis le seul à n'avoir pas compris les Bouche Chères tout comme connaître votre appréciation des vins.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7630
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick Essa à Montréal pour 2 Grandes Dégustations

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum