Derniers sujets
» Un vieux Bordeaux ouvert à la "méthode Audouze"
Aujourd'hui à 19:50 par Jonathan Marquis

» Courrier vinicole mixte
Aujourd'hui à 17:34 par Denis Brassard

» Australian Open 2017
Aujourd'hui à 16:40 par Michel Therrien

» Semaine du 15 janvier 2017
Aujourd'hui à 14:15 par Yves Martineau

» Dégustation - Vieille bouette bordelaise
Aujourd'hui à 11:22 par Pierre Beauregard

» Arrivage Signature - 19 janvier 2017
Aujourd'hui à 8:04 par Patrick Ayotte

» Duel rive gauche/droite sur millésime très moyen
Hier à 10:50 par Yves Martineau

» Renouveau dans le Rioja?
Hier à 10:27 par Yves Martineau

» Lunch jeudi 19 janvier au QG 12h
Jeu 19 Jan 2017 - 17:01 par Vincent Messier-Lemoyne

» DRC LCBO
Jeu 19 Jan 2017 - 12:33 par Alain Roy

» Vos rouges de l’année
Jeu 19 Jan 2017 - 9:21 par Fabien Rosiau

» Domaine Buisson-Charles
Mer 18 Jan 2017 - 17:25 par Michel Therrien

» IP disponibilités
Mer 18 Jan 2017 - 17:00 par Alain Roy

» Iegor en Janvier...
Mer 18 Jan 2017 - 6:35 par Vincent Messier-Lemoyne

» Vous voyagez en France et vous voulez du...
Mar 17 Jan 2017 - 20:15 par Fabien Rosiau

Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Bordeaux primeurs 2010

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Yves Martineau le Dim 12 Juin 2011 - 13:30

C'est quand même hallucinant ....s'ils réussissent à faire absorber au marché deux millésimes de suite à ces prix, on n'est pas prêts de revoir des crus classés à prix abordables.

Ce qui rend le tout difficile à croire: les quantités produites par les grands châteaux sont énormes, contrairement à la Bourgogne par exemple.
Les vins sont-ils vraiment vendus ou retenus quelques part pour la spéculation comme quelques adeptes de conspirations aiment le croire?

Triste pour les amateurs comme nous, mais c'est un commerce comme un autre. Il faut se tourner ailleurs pour continuer à bien boire et heureusement, ce ne sont pas les options qui manquent.

Yves Martineau

Messages : 4762
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Franz-E. Schürch le Dim 12 Juin 2011 - 13:38

Je ne suis pas sûr que tu aies raison Yves. Il n'y a plus de Châteauneuf sérieux en bas de 80$, plus de grands crus de Bourgogne en bas de 150 ou 200$ et maintenant ces Bordeaux... Il y a d'autres options, c'est sûr, mais ne plus pouvoir boire de grands crus de Bourgogne, de bons Bordeaux ou de Châteauneuf, c'est quand même frustrant.


Dernière édition par Franz-E. Schürch le Dim 12 Juin 2011 - 22:45, édité 2 fois

Franz-E. Schürch

Messages : 447
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Yves Martineau le Dim 12 Juin 2011 - 15:07

Franz-E. Schürch a écrit:Je ne suis pas sûr que tu aies raison Yves. Il n'y a plus de Châteauneuf sérieux en bas de 80$, plus de grand crus de Bourgogne en bas de 150 ou 200$ et maintenant ces Bordeaux. Il y a d'autres options, c'est sûr, mais ne plus pouvoir boire de grands crus de Bourgogne, de bons Bordeaux ou de Châteauneuf, c'est quand même frustrant.

Allons Franz! C'est quand même moins marqué à CNP...:

Charvin, Janasse Chaupin, Ferrand, Bois de Boursan, Vieux Donjon, Usseglio, Vieux Lazaret cuvée exceptionnelle, St-Préfert Auguste Favier, Vieux Télégraphe, même Barroche Pure si on fait la file...vrai qu'ils ont beaucoup monté mais il y a de quoi se consoler.

Yves Martineau

Messages : 4762
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Denis Brassard le Dim 12 Juin 2011 - 21:39

Julien Delisle a écrit:Denis Brassard,

Poyferré 2010 était également dans l'offre de vendredi dernier à 195$. Ishh...

Je n'avais pas remarqué, mais disons à ce prix je débarque. À 60-90 $ ok mais mais à 195$, cela ce passe de tout commentaires.

On dirais que ce Château a complètement viré sur top depuis quelques années. Espéront que Barton sera plus raisonnable....mais j'en doute, l'effet ascenseur est innévitable.

Denis

Denis Brassard

Messages : 208
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 54

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Franz-E. Schürch le Dim 12 Juin 2011 - 22:41

Yves Martineau a écrit:
Franz-E. Schürch a écrit:Je ne suis pas sûr que tu aies raison Yves. Il n'y a plus de Châteauneuf sérieux en bas de 80$, plus de grand crus de Bourgogne en bas de 150 ou 200$ et maintenant ces Bordeaux. Il y a d'autres options, c'est sûr, mais ne plus pouvoir boire de grands crus de Bourgogne, de bons Bordeaux ou de Châteauneuf, c'est quand même frustrant.

Allons Franz! C'est quand même moins marqué à CNP...:

Charvin, Janasse Chaupin, Ferrand, Bois de Boursan, Vieux Donjon, Usseglio, Vieux Lazaret cuvée exceptionnelle, St-Préfert Auguste Favier, Vieux Télégraphe, même Barroche Pure si on fait la file...vrai qu'ils ont beaucoup monté mais il y a de quoi se consoler.

Tu as raison, bien sûr. Tout ce que je veux dire est que cela est frustrant. Si je pouvais avant, moi qui m'intéresse au vin, engranger beaucoup de CNP, quelques grands et premiers de Bourgogne et quelques grands Bordeaux, je crois m'approcher du jour où je ne le pourrai plus. Je ne suis pas sûr qu'il y ait possibilité de faire à cet égard un argumentaire critique à portée générale (loi de l'offre et de la demande oblige), à moins qu'on soit capable de montrer qu'il serait juste que ceux qui savent les apprécier ait accès aux meilleurs crus, démonstration que je ne tenterais certes pas pour ma part, mais à titre strictement personnel, je ne peux qu'exprimer mon désarroi.

Pour en rajouter un peu toutefois sur la question des succédanés envisageables, il me semble que le frein que les prix des meilleurs vins a imposé à mes achats a aussi eu pour conséquence une baisse de mon intérêt pour le vin en général. Quand on commence à aimer les vins, la curiosité est éveillée et l'on veut les comparer, goûter ceux qui ont la meilleure réputation et l'on finit par vivre, indépendamment de la réputation, des expériences grandioses à la dégustation. Lorsqu'on se voit soudainement interdire l'accès à la plupart des meilleurs vins et freiné ainsi dans son élan d'amateur, cela pourrait dégoûter du vin en général, et tant qu'à boire moyen, on serait tenté de ne plus avoir envie de boire du tout.

C'est ennuyeux quand même: les gens qui n'ont pas beaucoup d'argent peuvent voir des Van Gogh, lire Dostoievski et même dans une certaine mesure voyager et voir les plus grandes merveilles du monde, mais ils ne peuvent goûter à la Romanée-Conti où à Latour 82

Franz-E. Schürch

Messages : 447
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 13 Juin 2011 - 8:52

Franz-E. Schürch a écrit:il me semble que le frein que les prix des meilleurs vins a imposé à mes achats a aussi eu pour conséquence une baisse de mon intérêt pour le vin en général

À ce point?? Que fais-tu des vins de Loire, d'Alsace, d'Allemagne, du Beaujolais ...

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7060
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Ludwig Desjardins le Lun 13 Juin 2011 - 9:20

Je suis assez d'accord avec Franz. Le vin est une passion de moins en moins abordable, et c'est très risqué car l'amateur moins fortuné sera beaucoup plus tenté de laisser tomber que celui qui peux s'acheter ce qu'il veut. Avant uniquement en étant passionné on pouvait se payer pas mal n'importe quoi moyennant certains petits sacrifices, maintent il faut être à la fois passionné et très à l'aise pour avoir ne serait-ce qu'un aperçu sommaire de ce qui se fait de grand.

Pour le bordelais, je me rend compte que mes achats sont de plus en plus différents avec la montée des prix des crus classés de milieu de gamme. Avant j'achetais un peu de tout dans toutes les gammes. Maintenant, je me concentre sur 2-3 canons et il ne reste plus de sous pour les petits et moyens. Dans ces gammes je vais en Rhône ou ailleurs. C'est pourquoi je pense que ce modèle économique est voué à l'échec.

Ludwig Desjardins

Messages : 4160
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 13 Juin 2011 - 9:36

Il me paraît présomptueux de parler "d'écher de ce modèle économique" ... Si, aux mêmes conditions de marché qui prévalaient des années 50 aux années 90, les prix montaient comme on l'observe actuellement, je serais d'accord avec toi. Or, il y a eu une augmentation de la demande, liée à plusieurs éléments - mode, émergence d'une classe moyenne en occident, consommation maintenant planétaire - et ce n'est que ce facteur qui dicte l'augmentation des prix, rien d'autres! Tant qu'il y en aura pour payer ces prix - et j'en suis pour certains de ces vins - les vins se vendront.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7060
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Yves Martineau le Lun 13 Juin 2011 - 9:50

En effet Ludwig, tu veux sans doute dire que ce modèle économique est une grande réussite ....pour les bordelais!

Mais il est sans doute risqué en cas de crise économique, car en s'aliénant ainsi une partie de leur clientèle traditionnelle, les bordelais deviennent plus dépendants de ces "nouveaux" marchés.
Bah, un problème de riche!

Yves Martineau

Messages : 4762
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 13 Juin 2011 - 9:53

Certes Yves ... mais les bulles spéculatives ne sont pas des précurseurs de la fin du modèle, simplement l'expression de l'irrationalité collective des agents économiques. On en documente depuis le début de l'agriculture en Mésopotamie ...

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7060
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Simon Grenier le Lun 13 Juin 2011 - 9:57

Il est rare que je prends ma place dans ce genre de débat puisque je n'ai que très rarement goûté aux plus grands vins. J'ai quelques souvenirs impérissables avec des 1er GCC de Bordeaux mais sinon, je bois "moyen" et dans mes moyens.

Je n'ai certes pas votre expérience et vos possibilités mais ce que je comprends aussi dans ce que je lis et dans les discussions que j'ai, c'est que les façons de faire du vin ont grandement évolué et qu'on peut avoir accès à de belles choses sans avoir accès au meilleur... je rêverais de goûter et boire DRC, Liger-Bélair, Yquem et cie régulièrement, je ne peux le faire et ne pourrai peut-être jamais. Quel est le terrain qui existe qui puisse continuer à alimenter cette passion et ces beaux moments sans qu'on soit toujours au summum? Je pose la question parce qu'à lire certains commentaires, je devrais abondonner tout de suite la dégustation!

Simon Grenier

Messages : 469
Date d'inscription : 23/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Michel Therrien le Lun 13 Juin 2011 - 10:06

Simon Grenier a écrit: Quel est le terrain qui existe qui puisse continuer à alimenter cette passion et ces beaux moments sans qu'on soit toujours au summum? Je pose la question parce qu'à lire certains commentaires, je devrais abondonner tout de suite la dégustation!

Assister aux nombreuses dégustations sur La Paulée! Wink

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7306
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Simon Grenier le Lun 13 Juin 2011 - 10:09

Je te seconde Michel, le collectif est effectivement un moyen de transcender ce type de problématique!

À mercredi,

Simon

Simon Grenier

Messages : 469
Date d'inscription : 23/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Olivier Collin le Lun 13 Juin 2011 - 10:41


L'accessibilité des "grands vins" en général me semble meilleure qu'il y a 20 ans. Il y a en effet beaucoup, beaucoup de vignerons dans le monde qui travaillent méticuleusement, avec expérience et bon goût, sur des terroirs qualitatifs et dont les prix n'ont pas explosé. La seule question délicate est de savoir, dans le cas de vignerons établis depuis moins longtemps, le temps de garde optimal pour ne pas garder trop longtemps ces vins au pedigree moins établi.

Ce qui se passe au sommet à Bordeaux ne devrait pas faire oublier que la vaste majorité des châteaux - incluant des vins dont on sait qu'il devraient bien vieillir sur 20 ans si l'on se fie au passé - demeure à des prix comparables depuis 10 ans.

Comme le dit Vincent, le problème de la flambée des prix des plus grands tient à de nombreux facteurs. C'est une réalité incontournable que plus l'intérêt envers le vin se développe et plus les amateurs deviennent maniaques (ex : passer des dizaines d'heures par semaine sur Internet pour discuter vin et faire des recherches), plus il est tentant pour les producteurs pouvant se le permettre financièrement d'attendre l'acheteur payant le gros prix.

Je ne sais pas si la campagne 2009 a vraiment été bonne depuis 1 an. Si je me base sur la liste LCBO des vins encore disponibles, j'aurais tendance à croire que le marché a été prudent, sauf sur les items disponibles en très petite quantité ou extrêmement recherchés.
En plaçant 2010 encore plus haut, je me demande si certains ne prennent pas le pari de faire paraître les 2009 invendus à prix plus abordables... Very Happy Personnellement je prends le pari suivant : je pense que les vins seront disponibles à leur sortie sur le marché essentiellement au même prix qu'en primeur, surtout ceux disponibles en grande quantité. Si jamais je me trompe, ça me fera plaisir de mettre de l'argent ailleurs ou sur des millésimes plus vieux à travers des enchères organisées avec sérieux.

PS : Il reste du Dönnhoff Niederhaüser Hermannshöhle Spätlese 2009 à SAQ Signature. A 68$ la bouteille - moins les rabais de la fin de semaine - on est dans la cour des grands vins pour un prix bien honnête.

Olivier Collin

Messages : 1943
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 13 Juin 2011 - 12:03

Dans la gamme 50$ - 100$ on trouve quand même Dauvissat, Fèvre, Dönnhoff, Müller, Cotat, Alliet, Allemand, Clape, Rostaing, Guiberteau, Clos Rougeard, Zind Humbrecht, Weinbach, Trimbach ... Beaucoup de blancs, non??

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7060
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Richard Philippe Guay le Lun 13 Juin 2011 - 15:43

2 Pontet 2010 pour le moment

Richard Philippe Guay

Messages : 882
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Lévis

Voir le profil de l'utilisateur http://rpgavocats.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Franz-E. Schürch le Lun 13 Juin 2011 - 18:00

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Dans la gamme 50$ - 100$ on trouve quand même Dauvissat, Fèvre, Dönnhoff, Müller, Cotat, Alliet, Allemand, Clape, Rostaing, Guiberteau, Clos Rougeard, Zind Humbrecht, Weinbach, Trimbach ... Beaucoup de blancs, non??

Oui, beaucoup de blancs, et sucrés en plus! Puis pour les autres, Dauvissat, etc. , c'est pas mal plus près du 100$ que du 50$.

Franz-E. Schürch

Messages : 447
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Michelle Champagne le Lun 13 Juin 2011 - 18:41

Lorsque je lis vos commentaires, je crois voir le petit garçon de l'annonce de Volks qui fait la tranche de bacon parce qu'il n'obtient pas ce qu'il désire.

Dernièrement, vous avez fait une dégustation pour déterminer; qu'est-ce qu'un grand vin? Je crois que le vin le moins cher ou presque (celui de la Loire) a scié les jambes d'un peu tout le monde. N'oubliez pas, que c'est lorsque le ciel est noir que l'on peut voir les étoiles! Laissez tomber vos paradigmes et explorez!

PS Je sais c'est un commentaire de fille mais je m'assume totalement Smile

Michelle

Michelle Champagne

Messages : 1208
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Yves Martineau le Lun 13 Juin 2011 - 19:05

Michelle, je ne dirais pas que c'est un commentaire de fille, mais sans doute un peu condescendant.

Si tu avais exploré la Loire comme tu le suggère, tu saurais que le Clos Rougeard dont tu parles est malheureusement presqu'introuvable et plutôt cher, même si moins cher que d'autres grands vins.

Ceci dit, la Loire contient effectivement de très belles trouvailles en rouge et blanc, mais le fait de les connaître et de les aimer n'empêchera pas le goût unique d'un grand Bordeaux de me manquer, avec ou sans danse du bacon.

Yves Martineau

Messages : 4762
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Franz-E. Schürch le Lun 13 Juin 2011 - 19:29

Michelle Champagne a écrit:Lorsque je lis vos commentaires, je crois voir le petit garçon de l'annonce de Volks qui fait la tranche de bacon parce qu'il n'obtient pas ce qu'il désire.

Dernièrement, vous avez fait une dégustation pour déterminer; qu'est-ce qu'un grand vin? Je crois que le vin le moins cher ou presque (celui de la Loire) a scié les jambes d'un peu tout le monde. N'oubliez pas, que c'est lorsque le ciel est noir que l'on peut voir les étoiles! Laissez tomber vos paradigmes et explorez!

PS Je sais c'est un commentaire de fille mais je m'assume totalement Smile

Michelle

Pour le premier point, c'est exactement ça et je l'ai clairement exprimé pour ma part. C'est personnellement frustrant, un point c'est tout, que les grands vins soient souvent trop chers et je suis d'accord avec Vincent sur le fait que ce modèle économique soit justifié et durable.
Pour les paradigmes, tu vas un peu dans le sens d'Olivier, mais je ne suis pas d'accord. J'ai goûté à beaucoup de vins en dehors de ces paradigmes et avec beaucoup d'intérêt, mais en ai rarement trouvé de très grands. Il y en a bien sûr et je les apprécie beaucoup: certains Sancerre, le château Musar, quelques Beaujolais (bien que je n'irais pas jusqu'à dire que ce sont de grands vins). À mon avis, par ailleurs, lors de la dégustation qu'est-ce qu'un grand vin, seuls deux, à l'aveugle, ont mérité ce titre: Gruaud Larose 82 et Mouline 2005. Les Clos Rougeard étaient très intéressants cependant, mais cet exemple illustre pour moi une exception plus qu'une règle. Les vins vraiment grandioses, aujourd'hui, font parler d'eux assez vite et les prix grimpent le plus souvent assez rapidement. On peut décider de s'intéresser à des vins plus confidentiels aux qualités plus originales et je ne critiquerais pas cette approche, mais on ne peut pas nier la réelle qualité des premiers crus classés de Bordeaux, de la RC et de la Tâche du domaine, du château Rayas, des LALALA, on ne peut nier que ces vins, en pure aveugle, produisent chez la plupart des dégustateurs expérimentés des expériences profondément émouvantes et qu'il soit chiant pour ceux qui ne le peuvent de ne pourvoir en boire quelques fois.

Franz-E. Schürch

Messages : 447
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 14 Juin 2011 - 7:16

Yves Martineau a écrit:n'empêchera pas le goût unique d'un grand Bordeaux de me manquer, avec ou sans danse du bacon.

À choisir, j'aime mieux avec ...

Il danse, au bal masqué ohé, ohé
il danse, il danse, il danse le chevalier
il ne peut pas s'arrêter ohé ohé
de danser, danser, danser!!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7060
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Julien Martel le Mar 14 Juin 2011 - 9:04

Même si je n'ai pratiquement aucun respect pour James Suckling, ce commentaire sur son site est intéressant:

I have to wonder where prices for Bordeaux 2010 futures are going to go, and how the rest of the high-priced wines will follow with the news I am hearing from key Bordeaux buyers around the world. My sources say that 2010 Bordeaux is not selling well, and the demand is down as much as 80 percent compared to 2009.

“The demand for 2010 Bordeaux is nothing like last year for 2009,” said one friend today from the United Kingdom. “Some wines are not selling at all.”

What I gather from some top wine merchants around the world for 2010 Bordeaux is that they are not investing in the region’s newest vintage, and certainly not for holding stock. They are buying what they can sell.

“I can’t tie up my money in another young vintage of Bordeaux,” said a fine wine merchant from Switzerland over the weekend.

I can confirm that top wine collectors in Hong Kong are buying less 2010 than 2009 (at least, that is what they told me in HK a few weeks ago). They are focusing more on bottled wines anyway since they are not keen futures buyers. Check out the PDF of my Bordeaux 2010 futures guide I did with Hong Kong Tatler magazine.

Nonetheless, some Bordeaux 2010s are selling at ease. Word on the street is that London merchants are blasting out the Pontet-Canet 2010 – one of the wines of the vintage for me – for about $160 a bottle to consumers. It came out today. That said, one merchant said he couldn’t give the Gruaud-Larose away at its 2010 price.

http://www.jamessuckling.com/my-blog-what-does-lack-of-demand-in-2010-bordeaux-mean.html

Julien Martel

Messages : 1692
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 35
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Michel Therrien le Mar 14 Juin 2011 - 10:15

Julien Martel a écrit:
What I gather from some top wine merchants around the world for 2010 Bordeaux is that they are not investing in the region’s newest vintage, and certainly not for holding stock. They are buying what they can sell.

http://www.jamessuckling.com/my-blog-what-does-lack-of-demand-in-2010-bordeaux-mean.html

Est-ce d'ailleurs la nouvelle façon de faire de la SAQ avec les primeurs en ligne?
De mon côté, pas d'achats en primeur.
Fort probablement des achats aux USA vs à l'arrivée des vins en tablette...........elles devraient déborder et ainsi achats afin de limiter les chutes des bouteilles ou des prix!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7306
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Frederik Boivin le Mar 14 Juin 2011 - 10:40

[quote="Michel TherrienDe mon côté, pas d'achats en primeur.
Fort probablement des achats aux USA vs à l'arrivée des vins en tablette...........elles devraient déborder et ainsi achats afin de limiter les chutes des bouteilles ou des prix![/quote]

same same.

me suis plutôt "garroché" récemment sur des vins à prix doux: Joblot, Fèvre, PSI, Volver, Loring, Pontet de millésime antérieurs...

je tenterai de compléter mes sacro-saintes verticales à la sortie des vins...

Frederik Boivin

Messages : 1758
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 42
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux primeurs 2010

Message par Yves Martineau le Mar 14 Juin 2011 - 11:06

Hmmm, un bon Grand Cru de Mésopotamie!

Je ne parle pas de la bulle comme étant le facteur de risque mais plutôt la perte de la clientèle traditionnelle qui en résulte, au profit des nouveaux marchés. En théorie du moins, si ces marchés se ferment à cause d'une crise mondiale, pas certain qu'ils pourraient alors écouler leurs vins auprès de leur clientèle d'autrefois qui aura développée d'autres habitudes. Mais ça reste un risque bien théorique. Tout homme d'affaire à leur place ferait sans doute la même chose, aussi bien en profiter tant que ça passe.

Yves Martineau

Messages : 4762
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum