Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


Des pensées de ce vieux Randall...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des pensées de ce vieux Randall...

Message par Olivier Collin le Mer 2 Mar 2011 - 14:35

Toujours aussi corrosif, franc et allumé, Randall Graham parle de Napa...

Red Wine, White Wine, Blue Ocean
avatar
Olivier Collin

Messages : 2034
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des pensées de ce vieux Randall...

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 2 Mar 2011 - 21:55

Franchement intéressant. Je serais bien curieux de visiter ce ''vrai'' vignoble et de déguster ce ''vrai'' vin. Je serais également curieux de savoir ce que Patrice en pense ...

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7522
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des pensées de ce vieux Randall...

Message par Patrice Breton le Jeu 3 Mar 2011 - 3:12

Cette idée de vin de terroir semble intéressante .. LOL. Comme s'il venait de découvrir la Nouvelle-France. Il était grand temps. Ses vins sont depuis longtemps hyper commerciaux et franchement inintéressants.

Je ne suis pas en désaccord avec tous les points de vue de Graham et il est fort en marketing, mais son texte transpire l'amertume, le pseudo-intellectualisme, l'ignorance et l'implicite. Il est endormant.

Malheureusement pour Graham, il n'a pas débuté sa carrière de vigneron en produisant des vins "vrais". Il manque de crédibilité. Par ailleurs, je goûterai certainement à ses "nouveaux vins vrais" par curiosité si on m'en offre un verre ... mais il a bcp du chemin à faire avant de me faire croire en la noblesse ce ses intentions. J'ai bien mentionné qu'il était fort en marketing. Rolling Eyes

_________________
L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.
avatar
Patrice Breton
Admin

Messages : 209
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 50
Localisation : Longueuil

Voir le profil de l'utilisateur http://www.viceversawine.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des pensées de ce vieux Randall...

Message par Yves Martineau le Jeu 3 Mar 2011 - 11:44

Patrice Breton a écrit:

Je ne suis pas en désaccord avec tous les points de vue de Graham et il est fort en marketing, mais son texte transpire l'amertume, le pseudo-intellectualisme, l'ignorance et l'implicite. Il est endormant.

Endormant?? Ignorant? Mon dieu, je voudrais te voir à certains colloques de formation!! Very Happy
Total désaccord avec toi mon vieux. Si les conférenciers avaient un 10e de son humour et sa verve...As-tu été piqué par son 5e paragraphe? Wink Very Happy


Je le trouve toujours rafraîchissant, capable aussi d'autodérision:

I do also still visit the vineyards that supply us grapes—usually to complain about some error of omission or commission, and generally too late to effect any real positive outcome. In truth, Bonny Doon wines have traditionally been created by one sort of winemaking legerdemain or another—we’ll throw some of this stuff in, and maybe some of that. I might toss in some sort of cute trick I learned kicking around southern France, where there is no shortage of cuteness in winemaking. And in truth, it has—or had—worked out reasonably well; customers couldn’t seem to get enough of the flashy, clever labels.

Ceci dit, j'ai toujours été plus impressioné par le personnage que par ses vins et je suis plutôt d'accord avec ton scepticisme. C'est un génie du marketing et il en est conscient avec ses "flashy, clever labels", mais au fond, rien de mal à ça.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5269
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des pensées de ce vieux Randall...

Message par Patrice Breton le Jeu 3 Mar 2011 - 14:11

Endormant pcqu'il n'y a rien de nouveau ou de révélateur dans son texte que je trouve inutilement long et bourré d'évidences.

Évidemment que faire du grand vin coûte cher. Tu connais le dicton "It takes a large fortune to make a small one in the wine industry"? Et bien ce n'est pas faut .. LOL. Il parle des "high net worth individuals" avec une certaine amertume. Évidemment que je me vois dans ce 5e paragraphe acerbe, mais mes intentions, mon parcours et ceux de mes compères sont BEAUCOUP plus nobles que les siennes. Tu ne viens pas au monde oenologue ou vigneron ... tu le deviens. Et ce n'est certainement pas en achetant et mélangeant du "bulk wine" de faible qualité que l'on obtient ses lettres de noblesse dans cette industrie. Mais c'est une bonne façon de faire de l'argent. Enfin, je ne connais aucun "high net worth individual" dans cette vallée qui croit s'enrichir en produisant du "grand" vin. C'est totalement ridicule. Il y a cependant bon nombre de "low net worth individuals" qui en vivent ou qui rêvent d'en vivre .. J'en connais plusieurs.

Yves, tu as raison de dire qu'il n'y a rien de mal avec ses "clever labels" ... mais faut pas se prendre pour une référence crédible en production de vins fins. Tant mieux pour lui s'il a fait ses millions en vendant de la merde bien habillée ... but he doesn't fool me ;-)

_________________
L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.
avatar
Patrice Breton
Admin

Messages : 209
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 50
Localisation : Longueuil

Voir le profil de l'utilisateur http://www.viceversawine.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des pensées de ce vieux Randall...

Message par Ludwig Desjardins le Jeu 3 Mar 2011 - 14:24

Parker sur son site:

It’s good to see the highly commercial Randall Grahm finally get more serious about wine quality. Of course, he long ago laughed his way to the bank, selling hundreds of thousands of cases, promoting “terroir” while making massive quantities of commercial wines that had little evidence of any serious terroir or character. However, he seems to have found religion over the last few years. Graham has decided to offer his Cigare Volant, a California take on France’s Chateauneuf du Pape, in three formats – his regular cuvee, one aged in large, presumably old wood foudres, and one aged in smaller demi-muids (which are still bigger than conventional barrels). All three are worth buying and drinking. Each is a blend of 60% Grenache, 32% Syrah, and the rest Mourvedre and Cinsault.

Ludwig Desjardins

Messages : 4471
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des pensées de ce vieux Randall...

Message par Olivier Collin le Jeu 3 Mar 2011 - 14:42

Plusieurs points intéressants, Patrice, mais il ne faut pas prendre ce paragraphe personnellement! Tous les nouveaux venus fortunés à Napa n'ont pas la même attitude dédiée... Le point qu'il veut faire, je pense, est que la quantité de "nouveaux vignerons aisés" a été un problème au cours des dernières années pour la région : les prix sont élevés et la compétition très féroce.

J'ai toujours eu un problème avec la prémisse toute américaine qu'il faut charger un maximum de dollars pour être pris au sérieux dans le monde du vin. C'est donner beaucoup trop d'importance au fla fla de nouveaux riches par rapport à ce que le vin est avant tout : de la terre, de la vigne, du travail, un bon sens esthétique et historique et une volonté à faire quelque chose d'unique selon ses idéaux.

Tu dis qu'il est évident que faire du grand vin coûte cher... Pourtant des grands vins, on en trouve depuis un demi-siècle chez Chidaine en Loire, chez Musar au Liban, chez Bonneau à Châteauneuf, chez les Chave à Tain, chez Roulot à Meursault, chez Raveneau à Chablis, chez Mascarello à Barolo... et ainsi de suite... et aucun de ces gens ne s'est jamais ruiné à faire du vin. Certains vendent plus cher que d'autres, mais pas parce que le prix de production est plus grand.

Ce qui coûte cher c'est faire du vin selon le modèle Bordeaux/Napa... Des prix à l'hectare astronomiques en achat ou location, des oenologues réputés qui monnaient bien leurs services car conscients qu'ils amènent un savoir-faire mais également une réputation auprès de la presse et des consommateurs, des outils technologiques coûteux, de la mise en marché agressive, et ainsi de suite. Tout cela se paie, bien sûr, mais le consommateur peut boire grand sans porter tout ce fardeau non essentiel au vin.
avatar
Olivier Collin

Messages : 2034
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des pensées de ce vieux Randall...

Message par Patrice Breton le Jeu 3 Mar 2011 - 15:53

La réalité économique a évidemment bcp changé avec les années et la loi de l'offre et de la demande joue son rôle très bien dans cette industrie. C'est vrai à Napa et dans plusieurs autres régions du monde. Même si les coûts d'acquisition et d'opération ont qque peu baissé depuis la récession, l'aventure demeure quand même prohibitive. Et je doute qu'il soit possible de commencer à faire du "grand" vin à Vosne-Romanée ou à CDP avec une vision sérieuse et à long terme sans investir un montant considérable. Mais surtout, comme dans plusieurs autres domaines, c'est souvent la loi de "qui tu connais" qui prime. Or, faire du grand vin requiert l'accès au meilleur fruit, la meilleure expertise. Cela n'arrivera p-e pas même si on est prêt à investir la totale.

Mais je suis bien d'accord qu'il est possible de produire du "vrai" et "excellent" vin sans se ruiner. J'en connais plusieurs. Je n'ai aucunement peur pour les "high net worth individuals" qui ont fait leurs fortunes ailleurs et n'ont pas misé toutes leurs billes dans leurs aventures vinicoles. Ils ont généralement les poches bien profondes et ne font pas du vin pour en vivre. Ce sont plutôt ceux qui ont emprunté d'énormes sommes afin de développer des domaines commerciaux qui souffrent davantage aujourd'hui.

Je suis bien d'accord avec tes propos dans ton dernier paragraphe. La recette est bien en place. Difficile de boire "grand" (p-e que mon interprétation de ce qui est grand est différent pour moi ... mais j'en doute) en Bourgogne, à Napa ou Bordeaux sans payer le prix même si les coûts d'opération sont minimes. L'offre et la demande joue son rôle. Tout augmente. Il faudrait explorer davantage les nouvelles régions viticoles telles l'Argentine ou la Nouvelle Zélande. Là, il serait possible de vendre moins cher tout en tirant son épingle du jeu.

Mais tout ceci ne donne pas plus de crédibilité à M. Graham.

_________________
L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.
avatar
Patrice Breton
Admin

Messages : 209
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 50
Localisation : Longueuil

Voir le profil de l'utilisateur http://www.viceversawine.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des pensées de ce vieux Randall...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum